Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 47. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Jean-Baptiste Cloquet 1809, 31 mai. – Chenonceaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BM de Tours : Ms 1444, Lettre 14.

Considérations sur les laques et vernis.

Chenonceaux, 31 mai 1809.

Depuis mon retour, mon cher ami, je n’ai pas manqué un seul jour à former le projet de vous écrire, mais hélas, il en est comme par le passé. C’est dans l’exécution que gît la difficulté. Comme vous connaissez toute ma paresse, j’espère au moins que vous n’aurez pas eu la bonté d’être inquiet de mon voyage, et j’imagine que cessant de recevoir des lettres de Mme Bretonneau, vous en aurez conclu que son benoît mari ne s’était point perdu en route. Si mes torts se bornaient là, j’aurais bien encore le courage de faire bonne contenance, mais je vous avais laissé aller grièvement blessé. J’étais la cause (pas trop innocente) de votre accident et il est certain que j’aurais déjà pu et dû vous demander des nouvelles de vos jambes, vous remercier de votre excellente réception et Mme Cloquet, dea ses bontés infinies. Tâchez donc encore une fois de me pardonner.

Il y a une quinzaine de jours q...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search