Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 46. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Jean-Baptiste Cloquet 1809, 5 mars. – Chenonceaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BM de Tours : Ms 1444, Lettre 36.

Fabrication de vernis et d’outils par Bretonneau.

Nous avons reçu avec le plus grand plaisir M. Foucher qui avait passé quelques instants avec nos chers amis, et les avait laissés tous bien portants et, à ce qu’il paraît, assez satisfaits pour l’instant. Jules a un sursis, c’est un grand point ; je désire bien connaître quel est votre espoir à l’avenir à cet égard, si vous ne voyiez que peines et embarras dans le lointain, je me hasarderais à vous communiquer quelques misérables expédients dont vous pourriez peut-être tirer quelque parti. Il m’a semblé d’après ce que m’a dit M. Foucher que vous n’aviez point reçu maa réponseb à votre dernière. J’ai peine à croire cependant qu’elle ait pu s’égarer et, toute réflexion faite, je présume quec vos plaintes étaient toujours relatives au passé que vous n’aviez pas encore pardonné, ce dont je ne dois pas être fort surpris. Je crois vous avoir dit un mot dans ma dernière lettre du vernis de résine laque déc...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search