Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 45. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Jean-Baptiste Cloquet 1809, 13 janvier. – Chenonceaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BM de Tours : Ms 1444, Lettre 29.

Santé des époux Bretonneau. – Excuses de Bretonneau pour son retard.

Nous sommes encore de ce monde, mon cher ami, et qui mieux est, malgré les apparences, toujours fort de vos amis. Il est vrai que j’ai failli partir un peu brusquement et fort mal lesté pour un si long voyage ; j’ai encore été repris du mal de gorge et, cette fois, l’inflammation et le gonflement ont été si violents que je suis resté quatre grands jours et quatre plus longues nuits mourant de soif et sans pouvoir avaler une goutte de liquide. Je sais bien qu’un mal de gorge de huit jours n’explique ni n’excuse un silence de huit mois, mais quand on est aussi fort dans son tort, il n’y a pas de mal à disposer à l’indulgence par la pitié, et je ne doute point qu’un récit aussi lamentable n’ait excité toute la vôtre. Malheureusement, il est sansa exagération, et bien qu’il y aitb un mois que l’ouverture de l’abcès m’ait rendu la liberté du gosier, il n’y a pas plus de quinze jours qu...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search