Versión clásicaVersión móvil

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 40. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Jean-Baptiste Cloquet 1808, 7 janvier. – Chenonceaux

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

A. BM Tours, Ms 1444, Lettre 21.

Commissions de Bretonneau et de sa femme à Cloquet.

Chenonceaux, le 7 janvier.

J’ai reçu votre lettre, mon cher bon ami, et auparavant de vos nouvelles par M. Foucher qui est arrivé deux jours plus tôt. C’est avec la plus vive satisfaction que nous apprenons et vos bonnes santés et la bonne, l’excellente nouvelle relative à M. Jules. Je me rappelle bien avoir glissé assez légèrement sur l’envoi que vous aviez eu la bonté de me faire ; je me sentais de tropa mauvaise grâce à vous en parler après tant de temps. Je passe mille fois et mille fois encore condamnation sur tous mes torts, je fais un ferme propos de ne plus en avoir de semblable mais, hélas, instruit par l’expérience du passé, c’est à peine si j’ose m’y fier. Comptez donc bien plus sur la sincérité de mon attachement que sur mon exactitude à vous écrire. Quant à Mme Bretonneau, elle est digne de tout blâme, bien qu’elle s’en croie absolument exempte, parce qu’elle est sans cesse à me reprocher ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search