Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 40. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Jean-Baptiste Cloquet 1808, 7 janvier. – Chenonceaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BM Tours, Ms 1444, Lettre 21.

Commissions de Bretonneau et de sa femme à Cloquet.

Chenonceaux, le 7 janvier.

J’ai reçu votre lettre, mon cher bon ami, et auparavant de vos nouvelles par M. Foucher qui est arrivé deux jours plus tôt. C’est avec la plus vive satisfaction que nous apprenons et vos bonnes santés et la bonne, l’excellente nouvelle relative à M. Jules. Je me rappelle bien avoir glissé assez légèrement sur l’envoi que vous aviez eu la bonté de me faire ; je me sentais de tropa mauvaise grâce à vous en parler après tant de temps. Je passe mille fois et mille fois encore condamnation sur tous mes torts, je fais un ferme propos de ne plus en avoir de semblable mais, hélas, instruit par l’expérience du passé, c’est à peine si j’ose m’y fier. Comptez donc bien plus sur la sincérité de mon attachement que sur mon exactitude à vous écrire. Quant à Mme Bretonneau, elle est digne de tout blâme, bien qu’elle s’en croie absolument exempte, parce qu’elle est sans cesse à me reprocher ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search