Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 30. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Jean-Baptiste Cloquet 1805, 24 mai. – Chenonceaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BM de Tours : Ms 1444, Lettre 28.

Commissions de Bretonneau à Cloquet.

aVendredi 24 mai.

En vérité, mon cher maître, il y eut bien de la paresse à laisser écouler huit grands jours sans vous donner de mes nouvelles, et cette paresse ressemble diablement à de l’ingratitude. Je vous prierai cependantb de ne point m’attribuer d’aussi vilains sentiments et de croire que sans bien des petites préoccupations depuis longtemps accumulées, des visites, etc., etc., je ne serais point resté aussi longtemps sans vous témoigner la reconnaissance dont je suis pénétré, ainsi que ma femme, pour tous les bons traitements que j’ai reçus chez vous. C’est un sujet de conversation que nous ne sommes pas près d’avoir épuisé. Quant à Mme Bretonneau, elle éprouve un vrai besoin d’user de représailles à votre égard, et j’imagine (encore que le pouvoir au désir ne réponde) que vous serez aussi gâtéc lorsque vous retournerez vers madame Cloquet ; car j’espère bien que pour cette fois, mon cher maître, notre a...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search