Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 24. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Jean-Baptiste Cloquet [1804], 24 septembre. – Chenonceaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BM de Tours : Ms 1444, Lettre 11.

Santé de Bretonneau et effets du quinquina. – Invitation à venir à Chenonceaux. – Demande de nouvelles d’amis commun.

Chenonceaux, le 2 vendémiaire.

Je suis un abominable paresseux, mon cher ami. Vous devez vous être aperçu que si quelque motif personnel ne me mettait la plume à la main, vous ne recevriez jamais de nos nouvelles. J’ai tort d’inculper ma femme car je vous aurais importuné de mes lettres si je vous eusse écrit aussi souvent qu’elle m’a reproché de ne le pas faire, et je dois même avouer qu’elle m’a offert bien des fois de me servir de secrétaire ; ainsi vous ne devez point la confondre dans le juste ressentiment que doit vous inspirer ma négligence. J’espère même qu’à sa considération, vous voudrez bien ne pas vous prévaloir de mes torts pour vous refuser à tous mes désirs. D’abord, mon bon ami, quoique ce soit sûrement ma faute, s’il y a si longtemps que je n’ai eu de vos nouvelles, je n’en suis pas moins fort inquiet de n’en pas rec...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search