Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 1

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

Chapitre 7. La correspondance (1795-1819)

No 14. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Jean-Baptiste Cloquet [1802, 21 septembre]. – Chenonceaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BM de Tours : Ms 1444, Lettre 6.

Travaux de menuiserie de Bretonneau. – Travaux dans leur propriété du Beugnon.

[…]1 guérison si prompte, que je ne puis raisonnablement douter de ses bons effets. Si mon cousin ne fût pas sur le champ jouer à la fossette2, je puis vous assurer qu’il le pouvait. Toute plaisanterie à part, le fait est vrai à la lettre.

Si vous n’avez pas éprouvé un meilleur effet de l’ammoniaque, je suis porté à croire que c’est parce que vous ne l’avez pas employé à assez forte dose. Il m’a semblé qu’il n’agissait très sensiblement qu’autant qu’il commençait à produire des ampoules. Je désire bien sincèrement que vous n’ayez point occasion de lever mes doutes. Votre remède aura alors l’avantage de guérir radicalement, ce que je n’ose point espérer de l’alcali.

Je croyais ou plutôt je cherchais à me persuader qu’en me mettant à la menuiserie je pourrais en user avec sobriété, que je pourrais par exemplea m’en tenir au maître de perspective qui m’avait mis la varlope à l...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search