Version classiqueVersion mobile

Jean Zay

 | 
Pierre Allorant
, 
Gabriel Bergounioux
, 
Pascal Cordereix

I. Le parcours

Le moment Jean Zay ou la conjugaison française de la République seconde

Olivier Loubes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Telle est, dans ses lignes essentielles, l’architecture de la maison que nous destinons à notre jeunesse. Elle sera claire et aérée, conforme à la raison et ouverte à la vie.
La justice sociale n’exige-t-elle point que, quel que soit le point de départ, chacun puisse aller dans la direction choisie aussi loin et aussi haut que ses aptitudes le lui permettront ?
Projet de loi Jean Zay sur la réforme de l’enseignement, 5 mars 1937.

De la Postérité à l’Invention, parcours de Reconnaissance d’un moment Jean Zay, fondateur d’une République seconde

Le 21 février 2014, le Président de la République décidait de faire entrer Jean Zay au Panthéon en compagnie de Geneviève De Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion et Pierre Brossolette. Il éclairait ce quadruple choix par la référence à la Résistance, et il spécifiait pour Jean Zay : « Jean Zay, c’est la République ». Ce faisant, François Hollande installait la Postérité nationale de l’ancien ministre de l’éducation et des Beaux-arts (1936-1939) dans ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search