Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Conflits et polémiques dans l’épistolaire

 | 
Élisabeth Gavoille
, 
François Guillaumont

Chapitre VII. Polémiques littéraires et rivalités d’érudits

Conflit d’intérêts et stratégies rhétoriques dans l’Épître II, 2 d’Horace

Robin Glinatsis

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si elles affichent une propension commune à parler massivement de poésie, les deux pièces que la tradition éditoriale a pris l’habitude de réunir pour former le livre II des Épîtres d’Horace s’adressent à des destinataires bien distincts. Le premier et le plus éminent d’entre eux est bien sûr Auguste, à qui le poète écrit, semble-t-il, afin de réparer un manquement. Dans sa Vita Horati, Suétone évoque en effet une lettre dans laquelle le souverain se serait dit mécontent de n’avoir vu encore aucune œuvre horatienne lui être directement adressée1. Quant au destinataire de l’Épître II, 2, il s’agit d’un certain Julius Florus, déjà connu des lecteurs d’Horace puisque l’Épître I, 3 lui avait été destinée. Cette dernière pièce a pour cadre énonciatif l’intégration du jeune homme à la « cohorte », pour reprendre le terme horatien, qui accompagne Tibère en Asie en 21 avant notre ère ; pour une telle campagne, le prince, lui-même âgé d’une vingtaine d’années, s’est effectivement entouré de ...

Auteur

Université de Lille III/Halma-Ipel (UMR 8164)

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540