Version classiqueVersion mobile

La présence de l’histoire dans l’épistolaire

 | 
François Guillaumont
, 
Patrick Laurence

Bibliographie1

Texte intégral

Albertini E., La composition dans les ouvrages philosophiques de Sénèque, Paris, 1923.

Alexandre M., « Fragments autobiographiques dans l’œuvre de Julien », dans Baslez M.-F., Hoffmann P. et Pernot L. (éd.), L’invention de l’autobiographie d’Hésiode à saint Augustin, Paris, Presses de l’École Normale Supérieure, Coll. « Études de Littérature Ancienne 5 », 1993, p. 285-303.

Altomonte A., Dante : una vita per l’imperatore, Milano, Rusconi, 1985.

Amerise M., « Filostorgio e la morte di Costantino il Grande », Historia 55, 2006, p. 328-343.

Amherdt D., Sidoine Apollinaire. Le quatrième livre de la correspondance. Introduction et commentaire, Bern, Peter Lang, Sapheneia 6, 2001.

André J.-M., Hus A., L’histoire à Rome, PUF, 1974.

Armisen-Marchetti M., « Pourquoi Sénèque n’a-t-il pas écrit l’histoire ? », Revue des Études Latines 73, 1995, p. 151-167.

—, Sapientiae facies, étude sur les images de Sénèque, Paris, Les Belles Lettres, 1989.

Arnaldi G., « Gregorio Magno e la circolazione delle sue opere », dans Gregorio Magno nel XIV centenario della sua morte, Roma 22-25 ottobre 2003, Roma, Atti dei Convegni dei Licei, 2004, p. 53-65.

Arnott W. G., « Pastiche, pleasantry, prudish eroticism. The letters of Aristaenetus », dans Later Greek Literature, J. J. Winkler et G. G. Williams (éd.), Yale Classical Studies 27, 1982, p. 291-320.

Arquillière H.-X., L’augustinisme politique, Paris, Vrin, 1934.

Astarita M.-L., Frontone oratore, Catania, Università di Catania, 1997.

Audin A., Lyon, miroir de Rome dans les Gaules, Paris, Fayard, coll. « Résurrection du Passé », 1965.

Austin N. J. E., « Constantine and Crispus, A. D. 326 », Acta Classica 23, 1980, p. 133-138.

Auvray-Assayas C., Cicéron, Paris, Les Belles Lettres, 2006.

Azzara C., L’ideologia del potere regio nel papato altomedievale (secoli VI-VIII), Spoleto, Centro italiano di Studi sull’alto medioevo, 1997.

Badel C., La noblesse de l’Empire romain, les masques et la vertu, Paris, Champ Vallon, 2005.

Baldwin B., « The date of Alciphron », Hermes 110, 1982, p. 253-254.

Ballestra-Puech S., Métamorphoses d’Arachné. L’artiste en araignée dans la littérature occidentale, Droz, Genève, 2006.

Banniard M., Genèse culturelle de l’Europe. ve-viiie siècle, Paris, Seuil, 1989.

Barchiesi A., « Phaethon and the Monsters », dans Paradox and the Marvellous in Augustan Literature and Culture, P. Hardie (éd.), Oxford University Press, 2009, p. 163-188.

, « Teaching Augustus through allusion », dans Speaking volumes Narrative and intertext in Ovid and other Latin poets, London, Duckworth, 2001, p. 79-103.

, « Women on Top : Livia and Andromache », dans The Art of Love. Bismillennial Essays on Ovid’s Ars Amatoria and Remedia Amoris, R. Gibson, S. Green, A. Sharrock (éd.), Oxford University Press, 2006, p. 96-120.

Bardon H., La littérature latine inconnue, Paris, Klincksieck, 2 vol., 1952-1956.

—, Les empereurs et les lettres latines d’Auguste à Hadrien, Paris, Les Belles Lettres, 19682.

—, « Q. Lutatius Catulus et son cercle littéraire », Les Études Classiques 18, 1950, p. 155-164.

Bardon H. – Bowie E., « Greeks and their Past in the Second Sophistic », Past and Present 46, 1970, p. 3-41.

Barnes T. D., Constantine and Eusebius, Cambridge-London, Harvard Univ. Press, 1981.

Baudy G. J., Die Brände Roms. Ein apokalyptisches Motiv in der antiken Historiographie, Hildesheim-Zürich-New York, G. Olms, 1991.

Bautier R.-H., « La chancellerie et les actes royaux dans les royaumes carolingiens », Bibliothèque de l’École des chartes 142, 1984, p. 5-80.

Bayet J., « Approches historiques de Cicéron », Critique 7, 1949, p. 527-538.

Beard M., « Ciceronian Correspondences : Making a Book out of Letters », dans Classics in Progress. Essays on Ancient Greek and Rome, T. P. Wiseman (éd.), Oxford, University Press, 2002, p. 103-144.

Becker C., Das Spätwerk des Horaz, Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht, 1963.

Bedon R., « Sénèque, Ad Lucilium, 91 : l’incendie de 64 à Lyon, exploitation littéraire et réalité », dans Présence de Sénèque, R. Chevallier et R. Poignault (éd.), Coll. « Caesarodunum 24 bis », Paris, J. Touzot, 1991, p. 45-61.

Bellincioni M., Cicerone politico nell’ultimo anno di vita, Brescia, Paideia Editrice, 1974.

Bénévent C., La Correspondance d’Érasme entre République des Lettres et lettres secrètes. Pour une étude du rapport entre privé et public au xvie siècle, Genève, Droz [à paraître].

Béranger J., « Pour une définition du principat : Auguste dans Aulu-Gelle XV, 7, 3 » Revue des Études Latines 21-22, 1943-1944, p. 144-154 ; réimpr. dans Id., Principatus. Études de notions et d’histoire politiques dans l’Antiquité gréco-romaine, Genève, Droz, 1973, p. 153-163.

Bernhardt U., Die Funktion der Kataloge in Ovids Exilpoesie, Hildesheim, G. Olms, 1986.

Beyer H.-V., « Die Chronologie der Briefe des Maximos Planudes an Alexios Dukas Philanthropenos und dessen Umgebung », Revue des Études Byzantines 51, 1993, p. 111-137.

Bidez J., La Vie de l’empereur Julien, Paris, Les Belles Lettres, 1930.

Bird H. W., Sextus Aurelius Victor. A Historiographical Study, Liverpool, F. Cairns, Coll. «ARCA Classical and Medieval Texts, Papers and Monographs 14», 1984.

Blänsdorf J., « Apollinaris Sidonius und die Verwandlung der römischen Satire in der Spätantike », Philologus 137, 1993, p. 122-131.

Bleckmann B., « Konstantin in der Kirchengeschichte Philostorgs », Millenium. Jahrbuch zu Kultur und Geschichte des ersten Jahrtausends n. Chr. 1, 2004, p. 185-231.

Bloch M., Apologie pour l’histoire ou Métier d’historien, Paris, Armand Colin, 1993.

Boës J., La philosophie et l’action dans la Correspondance de Cicéron, Paris, 1990.

Boesch Gajano S., Gregorio Magno. Alle origini del Medioevo, Roma, Viella, Coll. Sacro/Santo 8, 2004.

Boissier G., Cicéron et ses amis, étude sur la société romaine du temps de César, Paris, Hachette, 1888.

Borgehammar S., How the Holy Cross was found. From Event to Medieval Legend, Stockholm, Almquist and Wiskell International, 1991.

Bosco F., « Il tema dell’error : esigenze di riscatto e difesa dell’identità in Cicerone e Ovidio », dans Clementia Caesaris. Modelli etici, parenesi e retorica dell’esilio, G. Picone (éd.), Palermo, 2008.

Bösing L., Griechen und Römer im Augustusbrief des Horaz, Konstanz, Universitätsverlag, 1972.

Bouffartigue J., « Julien par Julien », dans Braun R. et Richer J. (éd.), L’empereur Julien, de l’histoire à la légende, I, Paris, Les Belles Lettres, 1978, p. 15-30.

—, L’empereur Julien et la culture de son temps, Paris, Institut d’études augustiniennes, Coll. « Études Augustiniennes », Série Antiquité 133, 1992.

Bourdé G., Martin H., Les écoles historiques, 1997, Paris, Seuil, Coll. « Points », 1997.

Bourne E., « Augustus as a Letter-Writer », Transactions and Proceedings of the American Philological Association 49, 1918, p. 53-66.

Boutet D., « Hagiographie et historiographie : la Vie de Saint Thomas Becket de Guernes de Pont-Sainte-Maxence et la Vie de Saint Louis de Joinville », Le Moyen Âge 106, Bruxelles, 2000, p. 277-293.

Bowersock G. W., Julian the Apostate, London, G. Duckworth, 1978 ; trad. Dauzat P.-E., Julien l’Apostat, Paris, A. Colin, 2008.

Bowsky W. M., Henry VII in Italy. The conflict of Empire and City-State, 1310-1313, Lincoln, University of Nebraska, 1960.

Brémond C., L’exemplum, Turnhout, Brepols, 1982.

Bringmann K., « Struktur und Absicht des horazischen Briefes an Kaiser Augustus », Philologus 118, 1974, p. 236-256.

Brink C. O., Horace on Poetry. Prolegomena to the Literary Epistles, Cambridge, University Press, 1963.

, Horace on Poetry. Epistles Book II : The Letters to Augustus and Florus, Cambridge, University Press, 1982.

Briquel D., Mythe et révolution. La fabrication d’un récit : la naissance de la république à Rome, Coll. Latomus 308, Bruxelles, 2007.

Brochet J., La correspondance de Saint Paulin de Nole et de Sulpice Sévère, Paris, Albert Fontemoing Éditeur, 1906.

Brock D., Studies on Fronto and his Age, Cambridge, Cambridge University Press, 1911.

Brown B., La formazione dell’Europa cristiana. Universalismo e diversità,, Roma-Bari, Laterza, 2003 [1995].

Brown P. et Levinson S., « Universals in Language Use : Politeness Phenomena », E. Goody (éd.), Questions in Politeness. Strategies in Social Interaction, Cambridge University Press, 1978, p. 56-289.

Buck D. F., « Socrates Scholasticus on Julian the Apostate », Byzantion. Revue internationale des Études Byzantines 73, 2003, p. 301-318.

Bührer-Thierry G., L’Europe carolingienne, Paris, Armand Colin, 2001.

Bullough D. A., Alcuin : Achievement and Reputation, Leiden, Brill, coll. « Education and Society in the Middle Ages and Renaissance 16 », 2002.

Bungarten J. J., Menanders und Glykeras Brief bei Alkiphron, Dissertation Bonn, 1967.

Burian J., « Fides historica als methodologischer Grundsatz der Historia Augusta », Klio 19, 1977, p. 285-298.

Cain A., The Letters of Jerome, Oxford University Press, 2009.

Calvet-Sebasti M.-A., « Du message au modèle : le destin de la lettre », dans Epistulae antiquae III, Actes du IIIe Colloque international sur Le genre épistolaire dans l’Antiquité et ses prolongements européens, Tours, Université François-Rabelais, 25-27 septembre 2002, L. Nadjo et E. Gavoille (éd.), Peeters, Louvain-Paris, 2004, p. 61-71.

—, « L’évocation de l’affaire de Sasimes par Grégoire de Nazianze », dans L’historiographie de l’Église des premiers siècles, B. Pouderon et Y.-M. Duval (éd.), Théologie historique 114, Beauchesne, 2001, p. 481-497.

—, « Visages du démon dans l’œuvre de Grégoire de Nazianze », Connaissance des Pères de l’Église 120, 2010, p. 50-62.

Cammarosano P., Italia medievale. Struttura e geografia delle fonti scritte, Roma, La Nuova Italia Scientifica, Coll. « Studi superiori 109 », 1991.

Canfora L., Jules César, le dictateur démocrate, trad. fr., Paris, Flammarion, 2001.

Carcopino J., Les secrets de la Correspondance de Cicéron, 2 t., Paris, L’Artisan du livre, 1947.

Casevitz M., « Remarques sur les noms des correspondants dans les Lettres d’Alciphron », dans Epistulae antiquae II, Actes du IIe colloque international « Le genre épistolaire antique et ses prolongements européens », Université François-Rabelais, Tours, 28-30 septembre 2000, L. Nadjo et É. Gavoille (éd.), Louvain, Peeters, 2002, p. 246-258.

Cassell A. K., The “Monarchia” Controversy. An Historical Study with Accompanying Translations of Dante Alighieri’s “Monarchia”, Guido Vernani’s « Refutation of the “Monarchia” Composed by Dante, and Pope John XXII’s Bull “Si fratrum”, Washington, D. C., The Catholic University of America Press, 2004.

Chamoux F., La civilisation grecque, Paris, Arthaud, 1963.

Chassignet M., « La naissance de l’autobiographie à Rome : laus sui ou apologia de uita sua ? », Revue des Études Latines 81, 2003, p. 65-78.

Chastagnol A., La préfecture urbaine à Rome au Bas-Empire, Paris, PUF, 1960.

—, Le Sénat romain à l’époque impériale, Paris, Les Belles Lettres, 1992.

—, « Quatre études sur la Vita Cari », dans Historiae Augustae Colloquium 1977/1978, Bonn, R. Habelt, 1980, p. 45-71.

Chausson F., Stemmata aurea. Constantin, Justine, Théodose. Revendications généalogiques et idéologie impériale au ive siècle, Roma, « L’Erma » di Bretschneider, 2007.

Christol M., Essai sur l’évolution des carrières sénatoriales dans la 2e moitié du iiie siècle ap. J.-C., Paris, Nouvelles Éditions Latines, 1986.

Chwalek B., Die Verwandlung des Exils in die elegische Welt : Studien zu den Tristia und Epistulae ex Ponto Ovids, Frankfurt am Main, New York, P. Lang, 1996.

Cizek E., Histoire et historiens à Rome dans l’Antiquité, Presses universitaires de Lyon, Lyon, 1995.

Claassen J.-M., « Exile, Death and Immortality : voices from the Grave », Coll. Latomus 55, 1996, p. 571-590.

, « Ovid’s Poems from Exile, the creation of a myth and the triumph of poetry », Antike und Abendland 34, 1988, p. 158-169.

, Ovid Revisited : The Poet in Exile, London, 2008.

Coccia M., « La consolatio in Seneca », Rivista di cultura classica e medioevale 1, 1959, p. 148-180.

Cogitore I., « Caton et la libertas, l’apport de Lucain », dans Lucain en débat. Rhétorique, poétique et histoire, O. Devillers et S. Franchet d’Espérey éd., Bordeaux, Ausonius Études 29, 2010, p. 167-177.

—, La légitimité dynastique d’Auguste à Néron à l’épreuve des conspirations, Rome, École française de Rome, 2002.

—, « Libertas et ses enjeux, entre littérature et politique », dans Le Poète irrévérencieux. Modèles hellénistiques et réalités romaines, B. Delignon et Y. Roman (éd.), Centre d’Études et de Recherches sur l’Occident Romain 32, Paris, 2009, p. 135-149.

Condorelli S., Il poeta doctus nel V secolo D. C. Aspetti della poetica di Sidonio Apollinare, Naples, Loffredo, 2008.

, « Sidonio Apollinare e la recusatio del genere storiografico (Epist. IV, 22) », Tra strategie retoriche e generi letterari. Dieci studi di letteratura latina, Viparelli V. (éd.), Linguistica e linguaggi 20, Napoli, 2003, p. 51-67.

Constable G., Letters and Letter-Collections, Turnhout, Brepols, coll. « Typologie des sources du Moyen Âge Occidental 17 », 1976.

Constantinides Costas N., « Teachers and students of rhetoric in the late Byzantine period », dans Rhetoric in Byzantium, E. Jeffreys éd., Alderscot, Ashgate Publishing Ltd, 2003, p. 39-53.

Conybeare C., Paulinus Noster: self and symbols in the letters of Paulinus of Nola, Oxford University Press, 2000.

Corbeill A., « Rhetorical Education and Social reproduction in the Republic and Early Empire », dans A companion to Roman Rhetoric,

W. Dominik et J. Hall (éd.), Malden-Oxford-Victoria, 2007, p. 69-82.

Corbier M., « La maison des Césars », dans Épouser au plus proche. Inceste, prohibitions et stratégies matrimoniales autour de la Méditerranée, P. Bonte éd., Paris, Éditions de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, 1994, p. 243-291.

, « Male power and legitimacy through women : the domus Augusta under the Julio-Claudians », dans Women in Antiquity. New Assessments, Hawley R. et Levick B. (éd.), London-New York, Routledge, 1995, p. 178-193.

Cosme P., Auguste, Tempus, Perrin, 2009, [2005].

Courcelle P., Les lettres grecques en Occident, Paris, De Boccard, 1948.

Crawford M. H., Roman republican coinage, 2 vol., Cambridge, Cambridge University Press, 1974.

Crook J. A., « Augustus : Power, Authority, Achievement », Cambridge Ancient History 10, 2, 1996, p. 113-146.

Cugusi P., Evoluzione e forme dell’epistolografia latina nella tarda Repubblica e nei primi due secoli dell’Impero, Roma, Herder, 1983.

, « L’epistolografia. Modelli e tipologie di comunicazione », dans Lo spazio letterario di Roma antica, II, La circolazione del testo, G. Cavallo, P. Fedeli, A. Giardina (éd.), Roma, Salerno, 1989, p. 379-419.

, « Un’epistola recusatoria di Sidonio », Bollettino di Studi Latini 20, 1990, p. 375-380 (= « Sidonio, Epist. IV, 22, Plinio, Epist. V, 8 e Cicerone, fam. V, 12 », dans Studi di Filologia classica in onore di G. Monaco, III, Palermo, 1991, p. 1329-1333).

Cupaiuolo G., Tra poesia e poetica. Le pasquinate nell’antica Roma, Napoli, Loffredo, 1993.

Czwalina K., De epistularum actorumque quae a Scriptoribus historiae Augustae proferuntur fide atque auctoritate, Phil. Diss. Bonn, 1870.

Dahlmann H., Varros Schrift “de poematis” und die hellenistisch-römische Poetik, Wiesbaden, Abhandlungen der geistes-und sozialwissenschaftlichen Klasse 3, 1953.

Dalle Carbonare M., « Gregorio Magno e i regni dei franchi e degli angli », dans Gregorio Magno e i « Regna », C. Azzara (éd.), Firenze, Edizioni del Galluzzo, Coll. « Archivium Gregorianum 14 », p. 29-57.

Dangel J., « La lascivia ovidienne : une hybridité particulière ? », dans Ovide, figures de l’hybride, H. Casanova-Robin (éd.), Champion, Paris, 2009, p. 171-182.

Darcos X., Ovide et la mort, PUF, Paris, 2009.

David J.-M., « Maiorum exempla sequi : l’exemplum historique dans les discours judiciaires de Cicéron », dans Rhétorique et histoire. L’exemplum et le modèle de comportement dans le discours antique et médiéval, Mélanges de l’École française de Rome, Coll. « Moyen Âge », Temps modernes 92, 1980, p. 67-86.

De Andrès G., Catálogo de los codiques griegos de la Real Biblioteca de El Escorial, II, Madrid, 1965.

De Gaetano M., Scuola e potere in Draconzio, Alessandria, Edizioni dell’Orso, 2009.

De Jong M., « Sacrum palatium et ecclesia. L’autorité religeuse royale sous les Carolingiens (790-840) », Annales ESC 58, 2003, p. 1243-1269.

De Landtsheer J., « Justus Lipsius (1547-1606) and the Edition of his Centuriae Miscellaneae : Some Particularities and Practical Problems », Lias 25, 1998, p. 69-82.

, « Justus Lipsius’De militia Romana : Polybius Revived, or How an Ancient Historian was turned into a Manual of Early Modern Warfare », dans Recreating Ancient History. Episodes from the Greek and Roman Past in the Arts and Literature of the Early Modern Period, Intersections, t. 1, Enenkel K., De Jonghe J., De Landtsheer J. (éd.), collaboration d’Alicia Montoya, Leiden-Boston, Brill, 2001, p. 101-122.

, « Pius Lipsius or Lipsius Proteus ? », dans Between Scylla and Charybdis. Learned Letter Writers Navigating the Reefs of Religious and Political Controversy in Early Modern Europe, De Landtsheer J. et Nellen H. (éd.), Brill’s Studies in Intellectual History 192, Leiden-Boston, Brill, 2011, p. 303-349.

Delpeyroux M.-F., Aspects du temps chez Sénèque, thèse Paris XII, 1996.

Deneire T., « An Overlooked Letter from Justus Lipsius to Abraham Ortelius (6 August 1593) dealing with Jacobus Monavius’s Inscriptio Musaeoli », Lias 34, 2007, p. 11-19.

, « An Overlooked Letter in Verse between Nicodemus Frischlinus and Justus Lipsius (1 Februari 1587) », Lias 37, 2010, p. 23-34.

Desbordes F., « Le texte caché : problèmes figurés dans la déclamation latine », dans Scripta uaria, Rhétorique antique et littérature latine, G. Clerico et J. Soubiran (éd.), Louvain, Peeters, 2006, p. 93-108 [paru dans REL 71, 1993, p. 73-86].

Desnier J. L., « Zosime II, 29 et la mort de Fausta », Bulletin de l’Association Guillaume Budé, 1987, p. 297-309.

Dessau H., « Über Zeit und Persönlichkeit der Scriptores Historiae Augustae », Hermes 24, 1889, p. 337-392.

De Vogüé A., Histoire littéraire du mouvement monastique dans l’antiquité, Paris, Le Cerf, 1997.

Dionisotti C., Geografia e storia della letteratura italiana, Torino, Einaudi, 1999.

Drijvers J. W., « Flavia Maxima Fausta : Some Remarks », Historia 41, 1992, p. 500-506.

, Helena Augusta, The Mother of Constantine the Great and the Legend oh her finding of the True Cross, Coll. Brill’s Studies in Intellectual History 27, 1992.

Dubois C.-G., Celtes et Gaulois au xvie siècle, Paris, Vrin, 1972.

Dupont F., L’Acteur-Roi ou le Théâtre dans la Rome antique, Paris, Les Belles Lettres, 1985.

Echavarren A., Nombres y personas en Séneca el Viejo, Pamplona, Ediciones Universidad de Navarra S. A., 2007.

Ehlers W.-W., « Poet und Exil, Zum Verständnis der Exildichtung Ovids », Antike und Abendland 34, 1988, p. 144-157.

Enenkel K. A. E., Die Erfindung des Menschen. Die Autobiographik des frühneuzeitlichen Humanismus von Petrarca bis Lipsius, Berlin, De Gruyter, 2008.

—, « Die Grundlegung humanistischer Selbstpräsentation im Brief-Corpus : Francesco Petrarca’s Familiarium rerum libri XXIV », dans Self-Presentation and Social Identification. The Rhetoric and Pragmatics of Letter Writing in Early Modern Times, T. Van Houdt et al. (éd.), Supplementa Humanistica Lovaniensia, t. 18, Leuven, Leuven University Press, 2002, p. 367-384.

Engels D., « Cicéron comme proconsul en Cilicie et la guerre contre les Parthes », Revue belge de philologie et d’histoire 86, Fasc. 1 : Antiquité, 2008, p. 23-45.

Enmann A., « Eine verlorene Geschichte der römischen Kaiser und das Buch De viris illustribus urbis Romae », Philologus, Suppl. Bd. 4, H. 3, 1884, p. 337-501.

Ernout A., Meillet A., Dictionnaire étymologique de la langue latine, Paris, Klincksieck, 2001, [1967].

Étienne R., Les Ides de mars. L’assassinat de César ou de la dictature ? Paris, Gallimard-Julliard, 1973.

Fabre P., Saint Paulin de Nole et l’amitié chrétienne, Bibliothèque des Écoles Françaises d’Athènes et de Rome 167, 1949.

Faraci F., « Il non luogo dell’esilio. Una lettura antropologica dello spazio ovidiano », dans Clementia Caesaris. Modelli etici, parenesi e retorica dell’esilio, G. Picone éd., Palermo, 2008.

Feeney D., « Vna cum scriptore meo : Poetry, principate and the traditions of literary history in the Epistle to Augustus », T. Woodman et D. Feeney (éd.), Traditions and contexts in the poetry of Horace, New York, Cambridge University Press, 2002, p. 172-187.

Feo M., « L’Epistola come mezzo di propaganda politica in Francesco Petrarca », dans Le forme della propaganda politica nel Due e nel Trecento. Relazioni tenute al convegno internazionale organizzato dal Comitato di studi storici di Trieste, dall’École française de Roma e dal Dipartimento di storia dell’Università degli studi di Trieste, Trieste, 2-5 marzo 1993, P. Cammarosano (éd.), Rome, École française de Rome, 1994, p. 203-226.

Fitton Brown A. D., « The unreality of Ovid’s Tomitan Exile », Liverpool Classical Monthly 10, 1985, p. 18-22.

Fleury P., « L’argument de la nature : définitions et rôles de la fable dans le corpus frontonien », Les études classiques 74, 2006, p. 115-141. (= Fleury, 2006a)

—, Lectures de Fronton : un rhéteur latin à l’époque de la Seconde Sophistique, Paris, Les Belles Lettres, 2006. (= Fleury, 2006b)

—, « L’éloge de la négligence de Fronton : virtuosité et construction idéologique », Rhetorica 20, 2002, p. 119-132.

—, « L’Orateur et le consul : Fronton, conseiller du Prince », Cahiers des études anciennes 47, 2010, p. 468-471.

—, « Quelques remarques sur l’histoire et la rhétorique dans le corpus frontonien : deux façons d’entrevoir le présent », Cahiers des études anciennes 42, 2005, p. 89-97.

Flood C., « Paul Claudel and Charles Maurras. The roots of a political, religious and literary enmity », Claudel Studies 18, 1991, p. 59-73.

Fo A., « Arginare la decadenza da “minore”. Sidonio Apollinare », dans La decadenza. Un seminario, Ronchey S. (éd.), Palermo, Sellerio editore, 2002, p. 154-190.

Fontanille M.-T., Vieillir à Rome. Approche démographique, Bruxelles, coll. Latomus 283, 2004.

Foucault M., « L’écriture de soi », dans M. Foucault, Dits et Écrits. 1980-1988, II, 1976-1988, Paris, Quarto Gallimard, 2001, p. 1234-1249.

Foucher A., Historia proxima poetis, L’influence de la poésie épique sur le style des historiens latins de Salluste à Ammien Marcellin, Coll. Latomus 255, Bruxelles, 2000.

Fouracre P. J., « The Origins of the Carolingian Attempt to Regulate the Cult of Saints », dans The Cult of Saints in Late Antiquity and the Middle Ages. Essays on the Contribution of Peter Brown, J. D. Howard-Johnston, P. A. Hayward (éd.), Oxford, 1999, p. 143-165.

M. Fox, S. Marchesi (éd. et trad.), Speaking volumes : Narrative and intertext in Ovid and other Latin poets, London, Duckworth, 2001.

Fowden G., « The Last Days of Constantine : Oppositional Versions and their Influence », Journal of Roman Studies 84, 1994, p. 146-170.

Fraenkel E., Horace, Oxford, University Press, 1957.

Fraschetti A., « Livia, la politica », dans Id. (éd.), Roma al femminile, Roma-Bari, Laterza, 1994, p. 111-136.

Frisch H., Cicero’s fight for the Republic. The historical background of Cicero’s Philippics, Copenhagen, Gyldendal, 1946.

Gain B., L’Église de Cappadoce au ive siècle d’après la correspondance de Basile de Césarée (330-379), Orientalia Christiana Analecta 225, Pontificium Institutum Orientale, Roma, 1985.

Galand-Hallyn P., Lévy C. (éd.), Vivre pour soi, vivre dans la cité, de l’Antiquité à la Renaissance, Paris, 2006.

Garcea A., « Cicéron hors de Rome : les passions et l’identité de l’exilé », dans Vivre pour soi, vivre dans la cité, de l’Antiquité à la Renaissance, P. Galand-Hallyn et C. Lévy éd., Paris, 2006, p. 223-232.

—, Cicerone in esilio. L’epistolario e le passioni, Hildesheim-Zürich-New York, Georg Olms Verlag, 2005.

Gascou J., Suétone Historien, Bibliothèque des Écoles françaises d’Athènes et de Rome 255, Rome, École française de Rome, 1984.

Gautier F., La retraite et le sacerdoce chez Grégoire de Nazianze, Bibliothèque de l’École des Hautes Études, Sciences Religieuses 114, Brepols, Turnhout, 2002.

Geiger J., « Cicero and Nepos », Coll. Latomus 44, 1985, p. 261-270., Cornelius Nepos and Ancient Political biography, Stuttgart, 1985.

Gelzer M., Cicero. Ein biographischer Versuch, Wiesbaden, Franz Steiner, 1969.

Gerlo A., Vervliet H. D. L., Inventaire de la correspondance de Juste Lipse, 1564-1606, Anvers, Éditions Scientifiques Érasme, 1968.

—, Vertessen I., La correspondance de Juste Lipse conservée au musée Plantin-Moretus, Antwerpen De Nederlandsche Boekhandel, 1967.

Gibson R., « Reading the letters of Sidonius and Pliny the Younger by the book », dans Sidonius Apollinaris for the 21st Century. An International Exploratory Workshop held at Wassenaar, 26-30 January 2011, organized by the Centre for Patristic Studies (CPO) in Coll. with the Department of Greek and Latin Language and Culture of the Univ. of Amsterdam (UvA), J. van Waarden (éd.), 2012 (à paraître).

Gill C., « Personhood and Personality : the Four-Personae Theory in Cicero De Officiis I », Oxford Studies in Ancient Philosophy 6, 1988, p. 169-199.

Giordano L., « Ottaviano Augusto scrittore. Le lettere private », Memorie dell’Accademia delle Scienze di Torino. Scienze morali, storiche filologiche, ser. 5, 24, 2000, p. 3-52.

Glinatsis R., La place de l’Épître aux Pisons dans l’œuvre d’Horace : vers une recomposition de la poétique horatienne, Thèse de doctorat, Lille III, 2010.

Goffman E., La mise en scène de la vie quotidienne, t. 1 : La présentation de soi, t. 2 : Les relations en public, trad. fr. 1973, Paris, Minuit, Coll. « Le sens commun », 1996 [1959].

Gotter U., Der Diktator ist tot ! Politik in Rom zwischen den Iden des März und der Begründung des zweiten Triumvirats, Stuttgart, Franz Steiner, 1996.

Goudet J., La politique de Dante, Paris, l’Hermès, 1981.

Griffin M., Seneca, A Philosopher in Politics, Oxford, Clarendon Press, 1976.

, « Seneca on Cato’s Politics : Epistle 14, 12-13 », Classical Quaterly 18, 1968, p. 373-375.

Grimal P., « Auguste et Athénodore », Revue des Études Anciennes 47, 1945, p. 261-273 ; ibid., 48, 1946, p. 62-79.

—, Cicéron, Paris, Fayard, 1986.

—, Sénèque, Paris, Fayard, 1991.

Gros F., « Le souci de soi chez Michel Foucault », dans Vivre pour soi, vivre dans la cité, de l’Antiquité à la Renaissance, P. Galand-Hallyn et C. Lévy (éd.), Paris, PUPS, 2006, p. 19-30.

Gualandri I., « Furtiva lectio ». Studi su Sidonio Apollinare, Milan, Cisalpino-Goliardica, 1979.

Guenée B., Histoire et culture historique dans l’Occident médiéval, Paris, Aubier Montaigne, 1980.

Guérin C., L’élaboration de la notion rhétorique de persona au ier siècle av. J.-C. : antécédents grecs et enjeux cicéroniens, thèse de doctorat (dir. C. Lévy), Paris XII-Val de Marne, 2006.

—, Persona, L’élaboration d’une notion rhétorique au ier siècle av. J.-C., t. 1, Paris, Vrin, 2009.

Guillaumont F., « Après la mort de Tullia : parole et silence », dans Les écritures de la douleur dans l’épistolaire de l’Antiquité à nos jours, P. Laurence et F. Guillaumont (éd.), Tours, Presses Universitaires François-Rabelais, 2010, p. 275-290.

—, « Divination et prévision rationnelle dans la correspondance de Cicéron », dans Epistulae antiquae, Actes du Ier colloque « Le genre épistolaire antique et ses prolongements », L. Nadjo. et É. Gavoille (éd.), Peeters, Louvain-Paris, 2002, p. 103-115.

Gumbrecht H. U., Link-Heer U., Spangenberg P. M. (éd.), La littérature historiographique des origines à 1500, Grundriss der romanischen Literaturen des Mittelalters 11, Heildelberg, Carl Winter Universitätsverlag, 2 t., 1987-1993.

Guthrie P., « The Execution of Crispus », Phoenix 20, 1966, p. 325-331.

Guyot G., Latin et latinité dans l’œuvre de Léon Bloy, Paris, Honoré Champion, 2003.

Guyotjeannin J., Pycke J., Tock B.-M., Diplomatique médiévale, Paris, Brepols, Coll. « L’atelier du médiéviste 2 », 1993.

Hadot I., Seneca und die griechisch-römische Tradition der Seelenleitung, Berlin, W. de Gruyter, 1969.

Haegemans K., Imperial Authority and Dissent. The Roman Empire in AD 235-238, Leuven-Paris-Walpole (MA), Peeters, 2010.

Hägermann D., Carlo Magno. Il signore dell’Occidente, Torino, Einaudi, 2004 [2000].

Halkin L.-E., Erasmus ex Erasmo, Érasme éditeur de sa correspondance, Aubel, Gason, 1983.

Händel P., « Zur Augustusepistel des Horaz », Wiener Studien 79, 1966, p. 383-396.

Hardie P., Ovid’s poetics of illusion, Cambridge, Cambridge University Press, 2002.

Harmand L., Société et économie de la République romaine, Paris, Armand Colin, 1976.

Harrison S. J., « Cicero’s “ de Temporibus Suis” : The Evidence Reconsidered », Hermes 118, 1990, p. 455-463.

Hartke W., Römische Kinderkaiser. Eine Strukturanalyse römischen Denkens und Daseins, Berlin, Akademie-Verlag, 1951.

Heesakkers C., « Erasmus Epistolographus », dans Les grands intermédiaires culturels de la République des Lettres. Études sur les réseaux de correspondances du xvie au xviiie siècles, Berkvens-Stevelinck C., Bots H., Häseler J. (éd.), Paris, Honoré Champion, 2005, p. 29-60.

Hengst D. (den), « Die Author’s Literary Culture », dans Historiae Augustae Colloquium Parisinum, G. Bonamente et N. Duval (éd.), Macerata-Paris, De Boccard, 1991, p. 161-169.

Henke R., « Brief des Sidonius Apollinaris an Burgundio (epist. 8, 14) und seine versteckte Zeitkritik », Hermes 135, 2007, p. 216-227.

Henrichs A., « Graecia capta : Roman views of Greek culture », Harvard Studies in Classical Philology 97, 1995, p. 243-261.

Hinz V., Nunc Phalaris doctum protulit ecce caput. Antike Phalarislegende und Nachleben der Phalarisbriefe, Saur, München, 2001.

Hoffmann H., « Das Fragment einer karolingischen oder ottonischen Briefsammlung », Deutsches Archiv für Erforschung des Mittelalters 50, 1994, p. 145-157.

Hofmann H., « The unreality of Ovid’s Tomitan Exile once again », Liverpool Classical Monthly 12, 1987, p. 23.

Holliday V. L., Pompey in Cicero’s Correspondence and Lucan’s Civil War, Mouton, The Hague/Paris, 1969.

Homo L., « Les documents de l’Histoire Auguste et leur valeur historique », Revue Historique 151, 1926, p. 161-198 et Revue Historique 152, 1926, p. 1-31.

Hurlet F., « La domus Augusta et Claude avant son avènement : la place du prince claudien dans l’image urbaine et les stratégies matrimoniales », Revue des Études Anciennes 99, 1997, p. 535-559 (= Hurlet, 1997a)., Les collègues du prince sous Auguste et Tibère. De la légalité républicaine à la légitimité dynastique, Rome, École française de Rome, 1997 (= Hurlet, 1997b).

IJsewijn J., « Marcus Antonius Muretus epistolographus », dans La correspondance d’Erasme et l’épistolographie humaniste. Colloque international tenu en novembre 1983, A. Gerlo et al. (éd.), Travaux de l’Institut interuniversitaire pour l’étude de la Renaissance et de l’Humanisme 8, Bruxelles, 1985, p. 183-191.

Inwood B., Reading Seneca. Stoic philosophy at Rome, Oxford, 2008.

Isnardi-Parente M., « Socrate e Catone in Seneca : il filosofo e il politico », dans Seneca e il suo tempo, Atti del convegno di Roma-Cassino 11-14 nov. 1998, P. Parroni (éd.), Biblioteca di filologia e critica 6, Roma-Salerno, 2000, p. 215-225.

Jannacone S., « Appunti per una storia della storiografia retorica nel II secolo », Giornale italiano di filologia 14, 1961, p. 289-307.

Jardine L., Erasmus, Man of Letters. The Construction of Charisma in Print, Princeton NJ, Princeton University Press, 1993.

Jauss H. R. (éd.), La littérature didactique, allégorique et satirique, Grundriss der romanischen Literaturen des Mittelalters 6, Heildelberg, Carl Winter Universitätsverlag, 2 t., 1968-1970.

Jeanjean B., « De la Chronique à la Consolation à Héliodore (Epist. 60) : les mutations de la matière historique chez Jérôme », dans L’historiographie de l’Église des premiers siècles, Paris, Beauchesne, 2001, p. 409-423.

—, « Virgile au secours de la Correspondance de Jérôme », dans Les écritures de la douleur dans l’épistolaire, Epistulae Antiquae VI, P. Laurence et F. Guillaumont (éd.), Tours, Presses Universitaires François-Rabelais, 2010, p. 131-150.

—, Lançon B., Jérôme, Chronique. Continuation de la Chronique d’Eusèbe, années 326-378 : actes de la table ronde du GESTIAT (Groupe d’Études sur les Sources Textuelles et Iconographiques de l’Antiquité Tardive), Brest, 22 et 23 mars 2002, trad et comm. (texte latin R. Helm, 1956), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2004.

Jenkinson E. M., « Genus scripturae leue : Cornelius Nepos and the Early History of Biography at Rome », Aufstieg und Niedergang der römischen Welt 1, 3, 1973, p. 714.

Jerphagnon L., Histoire de la Rome antique. Les armes et les mots, Paris, Tallandier, 2002.

—, Julien dit l’Apostat. Histoire naturelle d’une famille sous le Bas-Empire, Paris, Éditions du Seuil, 1986.

Johne K.-P., Kaiserbiographie und Senatsaristokratie, Berlin, Akademie-Verlag, 1976.

Jordan H., « Der Brief des Quintus Catulus de consulatu suo », Hermès 6, 1872, p. 68-81.

Jung M.-R., Hercule dans la littérature française du xvie siècle. De l’Hercule courtois à l’Hercule baroque, Genève, Droz, 1966.

Kanaan M., « Jean Chrysostome et la douleur de l’exil », dans Les écritures de la douleur dans l’épistolaire, P. Laurence et F. Guillaumont (éd.), Tours, Presses Universitaires François-Rabelais, 2010, p. 231-247.

Kaufmann F.-M., Studien zu Sidonius Apollinaris, Berne-Berlin…, P. Lang, 1995.

Kerbrat-Orecchioni C., L’énonciation de la subjectivité dans le langage, Paris, Armand Colin, 1980.

Ketteman R., « Ovids Verbannungsort : ein locus horribilis ? », dans Ovid Werk und Wirkung, Festgabe für Michael von Albrecht zum 65. Geburtstag, Frankfurt, P. Lang, 1999, p. 715-735.

Klingner F., Studien zur griechischen und römischen Literatur, Zürich, Artemis Verlag, 1964.

KossaifiC., « Une épreuve délicieuse. L’expérience ovidienne de la vieillesse en exil dans Les Tristes et Les Pontiques », dans Vieillir en exil, A. Montandon et P. Pitaud (éd.), Centre de Recherches sur les Littératures Modernes et Contemporaines, Presses Universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, 2006, p. 138-143.

Köstermann E., « Statio principis », Philologus 87, 1932, p. 358-368.

Kühnen F. J., Seneca und die römische Geschichte, Diss., Köln, München, 1962.

Kustas G. L., Studies in Byzantine Rhetoric, Thessalonike, Patriarchikon Hidryma Paterikon, 1973.

Laiou A., « Some Observations on Alexios Philanthropenos and Maximos Planoudes », Byzantine and Modern Greek Studies 4 (Essays Presented to Sir Steven Runciman), 1978, p. 89-99.

Lambrino S., « Tomis, cité gréco-gète chez Ovide », dans Ovidiana, Recherches sur Ovide, N.-I. Herescu (éd.), Paris, Les Belles Lettres, 1958, p. 379-390.

La Penna A., « Gli svaghi letterari della nobilità gallica nella tarda antichità. Il caso di Sidonio Apollinare », Maia 47, 1995, p. 3-34., Orazio e l’ideologia del principato, Turin, Einaudi Editore, 1963.

Laurence P., « Héléna, mère de Constantin : métamorphoses d’une image », Augustinianum 42, 2002, p. 75-96.

Laurens P., L’abeille dans l’ambre : Célébration de l’épigramme de l’époque alexandrine à la fin de la Renaissance, Coll. « Études Anciennes 59 », Paris, Les Belles Lettres, 1989.

Lauwers M., « Le glaive et la parole : Charlemagne, Alcuin et le modèle du “rex praedicator”. Notes d’ecclésiologie carolingienne », dans P. Depreux, B. Judic (éd.), Alcuin, de York à Tours : écriture, pouvoir et réseaux dans l’Europe du haut Moyen Âge, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, Coll. « Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest 3 », 2004, p. 221-243.

Ledentu M., « Et si non liceat scribere, mutus ero : le point de vue ovidien sur le statut de la parole à l’épreuve du pouvoir augustéen », dans Le Poète irrévérencieux. Modèles hellénistiques et réalités romaines, B. Delignon et Y. Roman (éd.), Centre d’Études et de Recherches sur l’Occident Romain 32, Paris, 2009, p. 177-194.

—, Studium scribendi. Recherches sur les statuts de l’écrivain et de l’écriture à Rome à la fin de la République, Louvain-Paris, Peeters, Bibliothèque d’Études Classiques, 2004.

Le Doze P., « Les aristocrates romains et les poètes à l’époque augustéenne : intérêt et conséquence politique d’un compagnonnage », dans Le Poète irrévérencieux. Modèles hellénistiques et réalités romaines, B. Delignon et Y. Roman (éd.), Centre d’Études et de Recherches sur l’Occident Romain 32, Paris, 2009, p. 31-48.

Le Goff J., « Cultura clericale e tradizioni folkloriche nella civiltà merovingia », dans Tempo della Chiesa e tempo del mercante, Id. (éd.), Torino, Einaudi, 1977, p. 193-207.

Le Jan R., Bougard F., « Hiérarchie : le concept et son champ d’application dans les sociétés du haut Moyen Âge », dans Hiérarchie et stratification sociale dans l’Occident médiéval 400-1100, D. Iogna-Prat, R. Le Jan, F. Bougard (éd.), Turnhout, Brepols, Coll. « Haut Moyen Âge 6 », 2009, p. 5-20.

Lejeune P., Je est un autre. L’autobiographie, de la littérature aux médias, Paris, Le Seuil, 1980.

Lepelley C., « La survie de l’idée républicaine en Italie au début du vie siècle, dans un édit d’Athanaric rédigé par Cassiodore (Variae, IX, 2) », dans La fin de la cité antique et le début de la cité médiévale. De la fin du iiie siècle à l’avènement de Charlemagne. Actes du colloque tenu à l’université Parix X-Nanterre les 1, 2, et 3 avril 1993, id. (éd.), Bari, Edipuglia, 1996, p. 71-83.

Lestringant F., « Pour une lecture politique du théâtre de Garnier : le commentaire d’André Thevet en 1584 », dans Parcours et rencontres. Mélanges de langue, d’histoire et de littérature françaises offerts à Enea Balmas, Paris, Klincksieck, 1993, t. I, p. 405-422.

Lévy C., « Cicéron fondateur du genre de la correspondance scientifique ? », dans S’écrire et écrire sur l’Antiquité. L’apport des correspondances à l’histoire scientifique, Krings V. et Bonnet C. (éd.), Grenoble, J. Millon, 2008, p. 19-29.

—, « L’âme et le moi dans Les Tusculanes », Revue des Études latines 80, 2002, p. 78-94.

—, « Textes antiques et enjeux contemporains : J. Carcopino lecteur de la correspondance de Cicéron », dans Epistulae antiquae IV, P. Laurence et F. Guillaumont (éd.), Louvain-Paris, Peeters, 2006, p. 385-397.

—, « Y a-t-il quelqu’un derrière le masque ? À propos de la théorie des personae chez Cicéron », Itaca, Quaderns Catalans de Cultura Clàssica, Societat Catalana d’Estudis Clàssics 19, 2003, p. 127-140 ; repris dans Vivre pour soi, vivre dans la cité, de l’Antiquité à la Renaissance, P. Galand-Hallyn et C. Lévy (éd.), Paris, 2006, p. 45-58.

Linderski J., « Julia in Regium », Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik 72, 1988, p. 181-200.

Lindsay H., « The Biography of Atticus : Cornelius Nepos on the Philosophical and Ethical Background of Pomponius Atticus », coll. Latomus 57, 1998, p. 335-336.

Long A. A., « The Stoics on world-conflagration and everlasting recurrence », The Southern Journal of Philosophy 23 suppl., 1985, p. 13-37. Loriot X., « Les premières années de la crise du iiie siècle. De l’avènement de Maximin le Thrace (235) à la mort de Gordien III (244) », Aufstieg und Niedergang der Römischen Welt II, 2, Berlin-New York, Walter de Gruyter, 1975.

Loyen A., Sidoine Apollinaire et l’esprit précieux en Gaule aux derniers jours de l’Empire, Paris, Les Belles lettres, 1943.

Loyen A., « Introduction », dans Sidoine Apollinaire, Lettres, t. I, Id. (éd.), Paris, Les Belles Lettres, 1970, p. VII-LVIII.

Lucarini C. M., « Una fonte di Properzio 3.14 e le origini greche dell’elegia d’amore romana », Philologus 152, 2008, p. 246-269.

Lucien-Brun X., « Minervina, épouse ou concubine ? », Bulletin de l’Association Guillaume Budé, 4e série, 1970, p. 391-406. Luisi A., Berrino N. F., « Carmen et error : nel bimillenario dell’esilio di Ovidio », Quaderni di « Inuigilata Lucernis » 36, Bari, Epiduglia, 2008.

, L’ironia di Ovidio verso Livia e Tiberio, Quaderni di « Invigilata Lucernis » 38, Bari, Edipuglia, 2010.

Luykx T., « De eerste gazettiers en hun kranten in de Spaanse Nederlanden », dans Handelingen van de Zuidnederlandse Maatschappij voor Taal-en Letterkunde en Geschiedenis 18, 1964, p. 231-274.

Lyasse E., Le Principat et son fondateur. L’utilisation de la référence à Auguste de Tibère à Trajan, Coll. Latomus 311, Bruxelles, 2008.

Maccarrone M., « Il terzo libro della “Monarchia” », Studi Danteschi 33, 1955, p. 5-142.

McGowan M., Ovid in exile : power and poetic redress in the Tristia and Epistulae ex Ponto, Leiden, Boston, Brill, 2009.

Marasco G., « Costantino e le uccisioni di Crispo e Fausta (326 D. C.) », Rivista di filologia e di istruzione classica 121, 1993, p. 297-317 [= Marasco 1993a].

, « Ablabio e Costantino », Sileno 19, 1993, p. 143-158 [= Marasco 1993b].

Marchese A., Dizionario di retorica e di stilistica, Arte e artificio nell’uso delle parole, Milano, Mondadori, 1981.

Marietti M., « L’Agnello al centro », Letteratura italiana antica 4, 2003, p. 435-444.

Marini Q., « Le epistole per Arrigo VII e i rapporti con la « Commedia », dans “Per correr miglior acque” : bilanci e prospettive degli studi danteschi alle soglie del nuovo millennnio. Atti del Convegno internazionale di Verona-Ravenna, 25-29 ottobre 1999, Roma, Salerno, 2001, p. 937-954.

Markus R. A., Gregorio Magno e il suo mondo, Milano, Vita e Pensiero, 2001.

Marrou H.-I., De la connaissance historique, Paris, Le Seuil, Coll. « Points Histoire », 1975 [1954].

Martin P. M., « Le mos maiorum et l’idéologie popularis », dans L’ancienneté chez les Anciens, B. Bakhouche (éd.), Montpellier, 2003, I, p. 155-168.

—, L’idée de royauté à Rome, Clermont-Ferrand, Adosa, 1982-1994.

—, « Res publica non restituta. La réponse d’Ovide : la légende de Cipus », dans Le principat d’Auguste : réalités et représentations du pouvoir autour de la Res publica restituta, F. Hurlet et B. Mineo (éd.), Rennes, 2009.

—, « Salluste ou la naissance de l’histoire à Rome », dans Interférences Ars Scribendi 4, 2006, http://ras-scribendi.ens-lsh.fr/article.php3?id_article=38&var_affichage=vf.

—, Tuer César ! Bruxelles, Éditions Complexe, 1988.

Mathisen R. W., « Epistolography, Literary Circles and Family Ties in Late Roman Gaul », Transactions of the American Philological Association 111, 1981, p. 95-109.

, « Phoebus, Orpheus and Dionysus : Nicknames and the Literary Circle of Sidonius », dans Studies in History, Literature and Society of Late Antiquity, Amsterdam, A. M. Hakkert, 1991, p. 29-43.

May J. M., « Cicero : his life and career », dans Brill’s Companion to Cicero : oratory and rhetoric, J. M. May (éd.), Leiden-Boston-Köln-New-York, Brill, 2002, p. 1-22.

Mayer R. G., « Roman Historical Exempla in Seneca », dans Sénèque et la prose latine, Entretiens Fondation Hardt 36, 1991, p. 141-169.

Mazzoli G., « Le epistulae morales ad Lucilium di Seneca. Valore letterario e filosofico », Aufstieg und Niedergang der Romischen Welt II, 36, 1989, p. 1823-1869.

, « Sidonio, Orazio e la lex saturae », Incontri triestini di filologia classica 5, 2005-2006, p. 171-184.

Mazzoni F., « Le epistole di Dante », Conferenze Aretine 8, 1965, Arezzo, 1966, p. 47-100.

Meyer D. (éd.), Philostorge et l’historiogrpahie de l’Antiquité tardive / Philostorg im Kontext der Spätantiken Geschichtsschreibung, Coll. « Beatus Rhenanus 3 », Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 2011.

Millet-Gérard D., Claudel thomiste ?, Paris, Honoré Champion, 1999.

—, « Le sens littéral dans l’exégèse claudélienne », dans Le Sens littéral des Écritures, Actes du colloque de l’École Biblique de Jérusalem, O.-T. Venard (op. éd.), Cerf, 2009, p. 263-292.

—, « Paul Claudel au croisement des voies spirituelles », dans Travaux de littérature 21, La Spiritualité des écrivains, O. Millet (éd.), 2008, p. 359-378.

Mitalaité K., Philosophie et théologie de l’image dans les « Libri Carolini », Paris, Institut des Études Augustiniennes, Coll. « Moyen Âge et Temps Modernes 34 », 2007.

Momigliano A., The Development of Greek Biography, Cambridge, Massachussets, London, Harvard University Press, 1993 [1971].

Moreau P., « La Domus Augusta et les formations de parenté à Rome », Cahiers du Centre Gustave Glotz 16, 2005, p. 7-23.

Morelle L., « Enquête sur le manuscrit », dans La correspondance d’un évêque carolingien. Frothaire de Toul (ca 813-847), M. Parisse (éd.), Paris, Publications de la Sorbonne, 1998, p. 57-79.

Moeschler J., Reboul A., Dictionnaire encyclopédique de pragmatique, Paris, Seuil, 1994.

Morghen R., « Le lettere politiche di Dante », Nuove letture dantesche 8, Firenze, 1976, p. 333-354.

Mout N., « Justus Lipsius between War and Peace. His Public Letter on Spanish Foreign Policy and the Respective merits of War, Peace or Truce (1595) », dans Public Opinion and Changing Identities in the Early Modern Netherlands, Pollmann J. et Spicer A. (éd.), Leiden-Boston, Brill, 2007, p. 141-162.

Munk Olsen B., I Classici nel canone scolastico altomedievale, Centro italiano di Studi sull’Alto Medioevo, Spoleto, 1991.

Näf B., Antike Geschichtsschreibung. Form Leistung – Wirkung, Stuttgart, Kohlhammer, 2010., Senatorisches Standesbewusstsein in Spätrömischer Zeit, Paradosis 40, Freiburg (Schweiz), 1995.

Nagel H., Karl der Große und die theologischen Herausforderungen seiner Zeit. Zur Wechselwirkung zwischen Theologie und Politik im Zeitalter des großen Frankenherrschers, Frankfurt am Main, Berlin, Bern, New York, Paris, Wien, Peter Lang, Coll. « Freiburger Beiträge zur mittelalterlichen Geschichte 12 », 1998.

Nardi B., « Il concetto dell’Impero nello svolgimento del pensiero dantesco e tre pretese fasi del pensiero politico in Dante », dans Saggi di filosofia dantesca, Id. (éd.), Firenze, La Nuova Italia, 1967, p. 256-257.

Narducci E., « Due Note ciceroniane », Maia 35, 1983, p. 19-21.

, Modelli etici e società. Un idea di Cicerone, Biblioteca di Materiali e discussioni per l’analisi dei testi classici 7, Pisa, Giardini, 1989.

, « Perceptions of Exile in Cicero : The Philosophical Interpretation of a Real Experience », American Journal of Philology 118 (= 469), 1997, p. 55-73.

Ndiaye É., « Les souffrances de l’exil dans la Correspondance de Cicéron », dans Les écritures de la douleur dans l’épistolaire de l’Antiquité à nos jours, P. Laurence et F. Guillaumont (éd.), Tours, Presses Universitaires François-Rabelais, 2010, p. 189-208.

Néraudau J.-P., « Ovide ou la difficulté d’être un auteur. Réflexions sur les Tristes et les Pontiques », dans L’auteur, Colloque de Cerisy-La-Salle, Caen, 1996, p. 27-35.

—, Ovide ou les dissidences du poète, Paris, Hystrix, 1989.

Neri V., « L’imperatore come miles : Tacito, Attalo e la datazione dell’Historia Augusta », dans Historiae Augustae Colloquium Perusinum. Atti dei Convegni sulla Historia Augusta 8, G. Bonamente et F. Paschoud (éd.), Bari, Edipuglia, 2002, p. 373-396.

Newman J. K., Augustus and the new poetry, Bruxelles, Coll. Latomus 88, 1967.

, The Concept of Vates in Augustan Poetry, Bruxelles, Coll. Latomus 89, 1967.

Nicolet C., La Fabrique d’une nation, La France entre Rome et les Germains, Paris, 2003.

—, Rome et la conquête du monde méditerranéen, t. I, Les structures de l’Italie romaine, Paris, PUF, Coll. « Nouvelle Clio, L’histoire et ses problèmes », 1979.

Norberg D., « Style personnel et style administratif dans le Registrum epistularum de Saint Grégoire le Grand », dans Grégoire le Grand : Chantilly, Centre culturel Les Fontaines, 15-19 septembre 1982, J. Fontaine, R. Gillet, S. Pellistrandi (éd.), Paris, CNRS, 1986, p. 489-497.

Nougaret L., Traité de métrique latine classique, Paris, Klincksieck, 1986.

Opitz H. G., « Die Vita Constantini des Codex Angelicus 22 », Byzantion 9, 1934, p. 535-593.

Ortmann U., Cicero, Brutus und Octavian – Republikaner und Caesarianer : ihr gegenseitiges Verhältnis im Krisenjahr 44/43 v. Chr., Bonn, Rudolf Habelt, 1988.

Overwien O., « Kampf um Gallien : Die Briefe des Sidonius Apollinaris zwischen Literatur und Politik » Hermes 137, 2009, p. 93-117.

Padoan G., « Alia utilia reipublice. La composizione della “Monarchia” di Dante », Letture Classensi 28, 1999, p. 7-27 (= Id. dans Ultimi studi di filologia dantesca e boccacciana, A. M. Costantini (éd.), Ravenna, Longo, 2002, p. 41-57).

Palmer J., « The “vigorous rule” of Bishop Lull : between Bonifatian Mission and Carolingian Church Control », Early Medieval Europe 13, 2005, p. 249-276.

Pani M., « Lotte per il potere e vicende dinastiche. Il principato fra Tiberio e Nerone », dans Storia di Roma, t. II. L’impero mediterraneo, II I principi e il mondo, Torino, Einaudi, 1991, p. 221-252.

, Tendenze politiche della successione al principato di Augusto, Bari, Adriatica, 1979.

Paoli C., Diplomatica, Firenze, Le Lettere, 1987 [1942].

Papy J., « Justus Lipsius and his Dogs : Humanist Tradition, Iconography and Rubens’s Four Philosophers », Journal of the Warburg and Courtauld Institutes 62, 1999, p. 167-198., « La correspondance de Juste Lipse : Genèse et fortune des Epistolarum selectarum Centuriae », Les cahiers de l’humanisme 2, 2001, p. 223-236.

Parisse M., « Avant-propos », dans La correspondance d’un évêque carolingien. Frothaire de Toul (ca 813-847), Id. (éd.), Paris, Publications de la Sorbonne, 1998, p. 5-9.

Parker G., The Dutch Revolt, London, Penguin Books, 1990.

Parroni P., « Le Naturales quaestiones fra scienza e morale », dans Seneca e il suo tempo, Atti del Convegno internazionale di Roma-Cassino, P. Parroni (éd.), Roma, 2000, p. 433-444.

Paschoud F., Cinq études sur Zosime, Paris, les Belles Lettres, 1975 [= Paschoud, 1975a).

—, « Deux ouvrages récents sur l’Epitome de Caesaribus et Aurelius Victor », Revue des Études latines 53, 1975, p. 86-98 [= Paschoud, 1975b).

—, Histoire Auguste. Vies d’Aurélien et de Tacite, Paris, Les Belles Lettres, CUF, 1996.

—, « Zosime et Constantin. Nouvelles controverses », Museum Helveticum 54, 1997, p. 9-28.

—, « Fausta en nouvelle Phèdre. Étude d’un modèle interprétatif. », dans Eunape, Olympiodore, Zosime. Scripta minora, Recueil d’Articles, avec addenda, corrigenda, mises à jour et indices, Bari, Edipuglia, 2006, p. 459-472.

Passalacqua M., « Terminologia filologica negli epistolari carolingi : intellettuali e testi », dans Paolino d’Aquileia e il contributo italiano all’Europa carolingia : atti del Convegno Internazionale di Studi, Cividale del Friuli-Premariacco, 10-13 ottobre 2002, G. Chiesa (éd.), Udine, Forum Editrice, Coll. « Libri e biblioteche 12 », 2003, p. 405-420.

Passerin d’Entrèves A., Dante politico e altri saggi, Torino, Einaudi, 1955.

Pastore Stocchi M., s. v. « epistole », Enciclopedia Dantesca, U. Bosco (éd.), Istituto dell’Enciclopedia Italiana, Roma, I, 1984, p. 703-710.

Peiper R., « Proemium », dans Alcimi Ecdicii Aviti Viennensis episcopi opera quae supersunt, Id. (éd.), Berlin, Societas aperiendis fontibus rerum germanicarum medii aevi, Coll. « Monumenta Germaniae Historica », Auctores Antiquissimi VI/2, 1883, p. V-LXXVI.

Pernot L., La rhétorique de l’éloge dans le monde gréco-romain, Paris, Institut d’Études augustiniennes, 1993.

Peter H., Historicorum Romanorum Reliquiae, Stuttgart, Teubner, 1914.

Piccolomini E., « Intorno ai Collectanea di Massimo Planude », Rivista di Filologia e di Istruzione Classica 2, 1874, p. 101-117 et p. 149-163.

Pietri Ch., Saint Paulin de Nole, poèmes, lettres et sermons, Namur, Le Soleil Levant, 1963.

Pohlsander H. A., « Crispus. Brilliant Career and Tragic End », Historia 33, 1984, p. 79-106.

Poignault R., « Historiographie et rhétorique dans la correspondance de Fronton », dans Grecs et Romains aux prises avec l’histoire, Colloque de Nantes et Angers, II, G. Lachenaud et D. Longrée (éd.), Presses Universitaires de Rennes, 2003, p. 459-477.

Portalupi F., « V nota frontoniana. L. Vero memorialista ? », Koinonia 4, 1980, p. 7-23.

Préchac F., « Sénèque et l’histoire », Revue de Philologie 9, 1935, p. 361-370 et 14, 1940, p. 247-253.

Previale L., « L’epistolario di Alcifrone », Il Mondo Classico, 1932, p. 38-72.

Puccini-Delbey G., « L’amour conjugal à l’épreuve de l’exil dans l’œuvre d’Ovide », Bulletin de l’Association Guillaume Budé 4, 2000, p. 329-352.

Raaflaub K. A., Samons II L. J., « Opposition to Augustus », dans Between Republic and Empire. Interpretations of Augustus and His Principate, K. A. Raaflaub et M. Toher (éd.), Berkeley-Los Angeles-Oxford, University of California Press, 1990, p. 417-454.

Rambaud M., L’art de la déformation historique dans les commentaires de César, Lyon, 1952.

Rawson E., « The aftermath of the Ides », dans The Cambridge Ancient History 9, J. A. Crook, A. Lintott et E. Rawson (éd.), Cambridge, Cambridge University Press, 1994, p. 468-490.

Reardon B. P., Les courants littéraires grecs des iie et iiie siècles ap. J.-C., Paris, Les Belles Lettres, 1971.

Ricci P. G., s. v. « Impero », Enciclopedia Dantesca, U. Bosco (éd.), Istituto dell’Enciclopedia Italiana, Roma, III, 1984, p. 383-393.

, s. v. « Monarchia », Enciclopedia Dantesca, U. Bosco (éd.), Istituto dell’Enciclopedia Italiana, Roma, III, 1984, p. 993-1004.

Ricciardi A., « Autore e committente nei proemi agiografici altomedievali », Studi Medievali 51/2, 2010, p. 701-754.

, « Dal palatium di Aquisgrana al cenobio di saint-Martin. Le nozioni di ordo e correctio in Alcuino di York tra l’esperienza della renovatio carolingia e i primi anni del soggiorno a Tours », Bullettino dell’Istituto Storico Italiano per il Medio Evo 110, 2008, p. 3-55.

, L’epistolario di Lupo di Ferrières : intellettuali, relazioni culturali e politica nell’età di Carlo il Calvo, Spoleto, Centro Italiano di Studi sull’alto medioevo, Coll. « Istituzioni e società 7 », Spoleto, 2005.

Richardson J., The Language of Empire. Rome and the Idea of Empire from the Third Century BC to the Second Century AD, Cambridge-New York, Cambridge University Press, 2008.

Riché P., « Introduction », dans Gerbert d’Aurillac, Correspondance, t. I, Id. (éd.), Paris, Les Belles Lettres, 1993, p. VII-XLVII.

Riggsby A. M., « The post reditum speeches », dans Brill’s Companion to Cicero : oratory and rhetoric, J. M. May (éd.), Leiden-Boston-Köln-New-York, Brill, 2002, p. 167-170.

Rigo P., « Tempo liturgico nell’epistola dantesca ai Principi e ai Popoli d’Italia », Lettere Italiane 32, 1980, p. 222-231.

Rivière Y., Les délateurs sous l’Empire romain, École Française de Rome, Rome, 2002.

Roberts M., The Jeweled Style, Poetry and Poetics in Late Antiquity, Ithaca, London, Cornell Univ. Press, 1989.

Roesch S., « La politesse dans la correspondance de Cicéron », dans Epistulae Antiquae III, L. Nadjo et É. Gavoille (éd.), Louvain-Paris, Peeters, 2004, p. 139-152.

Roller M. B., Constructing autocracy. Aristocrats and emperors in julioclaudian Rome, Princeton-Oxford, 2001.

, « Exemplarity in Roman Culture : the Cases of Horatius Cocles and Clelia », Classical Philology 99, 2004, p. 1-56.

Rosati G., « L’esistenza letteraria : Ovidio e l’autocoscienza delle poesia », Materiali e discussioni per l’analisi dei testi classici 2, 1979, p. 101-136.

Ross Taylor L., « Cornelius Nepos and the publication of Cicero’s Letters to Atticus », dans Hommages à Jean Bayet, M. Renard et R. Schilling éd., Bruxelles, Coll. Latomus 70, 1964, p. 678-681.

Rougé J., « Fausta, femme de Constantin, criminelle ou victime ? », Cahiers d’Histoire 25, 1980, p. 3-15.

Roulleau D., « Autour de tempus et de fortuna », coll. Latomus 32, 1973, p. 720-736.

Roussel D., « Description du triomphe et triomphe de la description dans les Tristes et les Pontiques d’Ovide », dans La trame et le tableau, poétiques et rhétoriques du récit et de la description dans l’Antiquité grecque et latine, Université de Poitiers, 21-23 octobre 2010 [à paraître].

, Ovide épistolier, Coll. Latomus 314, Bruxelles, 2008.

Rousseau P., « In Search of Sidonius the Bishop », Historia : Zeitschrift für Alte Geschichte 25, 1976, p. 356-377.

Russo V., Impero e Stato di diritto : studio su « Monarchia » ed « Epistole » politiche di Dante, Napoli, Bibliopolis, 1987, p. 59-73.

, « Le epistole politiche », Letture Classensi 16, Ravenna, 1986, p. 69-78.

Sasso G., Dante, l’imperatore e Aristotele, Roma, Istituto Storico per il Medioevo, 2002.

Sauron G., « Vénus Érycine, patronne des poètes irrévérencieux », dans Le Poète irrévérencieux. Modèles hellénistiques et réalités romaines, B. Delignon et Y. Roman (éd.), Collection du Centre d’Études et de Recherches sur l’Occident Romain 32, Paris, 2009, p. 163-175.

Schébat L., « La polémique sur la personnalité de Cicéron : diffusion et portée de la lettre de Pétrarque à Cicéron (Fam. 24, 3) dans les années 1390-1420 », dans Actes du colloque Pétrarque épistolier (Toulouse, 26-27 mars 1999), H. Lamarque et J.-Y. Boriaud (éd.), Paris, Les Belles Lettres, Cahiers de l’Humanisme 3, 2004, p. 97-118.

Scheid J., « Les restaurations religieuses d’Octavien/Auguste », dans Le Principat d’Auguste : réalités et représentations du pouvoir : autour de la Res publica restituta, Hurlet Frédéric et Minéo B. (éd.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2009, p. 119-128.

Schepers M. A., « De Glycera Menandri amoribus », Mnemosyne, nouvelle série, 2/3 partie, 54, 1926, p. 228-262.

Schetter W., « Der gallische Dichter Secundinus », Philologus 108, 1964, p. 153-156.

Schneider J., « Les références au théâtre antique dans les lettres de Maxime Planude », dans Φιλευριπίδης Phileuripidès Mélanges offerts à François Jouan, D. Auger et J. Peigney éd., Paris, Presses Universitaires de Paris 10, 2008, p. 741-761.

—, « Une correspondance érudite : les lettres de Maxime Planude », Eruditio Antiqua, vol. I, Lyon, Maison de l’Orient et de la Méditerranée, 2009, p. 63-85.

Scott J. A., « Il mito dell’imperatore negli scritti danteschi », dans Dante : mito e poesia. Atti del secondo seminario dantesco internazionale, Monte Verità, Ascona, 23-27 giugno 1997, M. Picone et T. Crivelli (éd.), Firenze, Franco Cesati éditions, 1999, p. 89-105.

Seeck O., « Ablabius 1 », Paulys Realencyclopädie der classischen Altertumswissenschaft, vol. 1, G. Wissowa et al. (éd.), Stuttgart, A. Druckenmüller, 1894, c. 103.

, « Crispus 9 », Paulys Realencyclopädie der classischen Altertumswissenschaft, vol. IV, 1901, c. 1722-1724.

, « Fausta 3 : Flavia Maxima Fausta », Paulys Realencyclopädie der classischen Altertumswissenschaft, vol. VI, 1909, c. 2084-2086.

Seignobos C., La méthode historique appliquée aux sciences sociales, Paris, F. Alcan, 1901.

Solimano G., La prepotenza dell’occhio. Riflessioni sull’opera di Seneca, Genova, 1991.

Stein E., Histoire du Bas-Empire, Vienne, 1928, trad. J.-R. Palanque, Bruxelles-Paris-Amsterdam, Adolf M. Hakkert, 1968 [1959].

Stem R., « Nepos’Atticus as a Biography of Friendship », Studies in Latin Literature and Roman History, XII, Coll. Latomus 287, 2005, p. 115-129.

Stoehr-Monjou A., « L’exemplum historique dans l’œuvre de Sidoine Apollinaire : une clé de lecture du parcours culturel et spirituel de Sidoine ? », dans Journée d’études « Sidoine Apollinaire et la culture de son temps », 27 novembre 2009, organisées par R. Poignault et A. Stoehr-Monjou, à paraître dans Présence de Sidoine, Caesarodunum-Présence de l’Antiquité 44-45 bis (= Stoehr-Monjou, 2009a).

—, « Sidoine Apollinaire et la fin d’un monde. Poétique de l’éclat dans les panégyriques et leurs préfaces », Revue des Études latines 87, 2009, p. 207-230 (= Stoehr-Monjou, 2009b).

Stratmann M., « Briefe an Hinkmar von Reims », Deutsches Archiv für Erforschung des Mittelalters 48, 1992, p. 37-81.

, « Die Briefsammlung des Bischofs Herfrid von Auxerre (887-909) », Deutsches Archiv für Erforschung des Mittelalters 50, 1994, p. 127-144.

Swain S., Hellenism and Empire: Language, Classicism, and Power in the Greek World, AD 50-250, Oxford, Clarendon Press, 1996.

Syme R., Emperors and Biography, Studies in the Historia Augusta, Oxford, Clarendon Press, 1971.

, Historia Augusta Papers, Oxford, Clarendon Press, 1983.

, History in Ovid, Oxford, Clarendon Press, 1978.

, Sallust, Cambridge, 1964 ; trad. fr. P. Robin, Salluste, Besançon, 1982.

, The Roman revolution, Oxford, University Press, 1962, trad. fr. La révolution romaine, Paris, Gallimard, 1967.

Tabacco G., La relazione fra i concetti di potere temporale e di potere spirituale nella tradizione cristiana fino al secolo XIV, Torino, Pubblicazioni della Facoltà di Lettere e Filosofia, 1950.

Tabucchi A., Rêves de rêves, Paris, 1994, [1992].

Thibault J.-C., The Mystery of Ovid’s Exile, Berkeley-Los Angeles, University of California Press, 1964.

Thomas J.-F., Gloria et laus, étude sémantique, Louvain-Paris, Peeters, 2002.

Thraede K., Grundzüge griechisch-römischer Brieftopik, München, Beck, Coll. «Zetemata 48», 1970.

Ting-Toomey Stella (éd.), The Challenge of Facework: Cross-Cultural and Interpersonal Issues, Albany, State University of New York Press, 1994.

Todorov T., Mémoire du mal, Tentation du bien, Paris, Robert Laffont, 2000.

Trout D. E., Paulinus of Nola, Life, Letters, and poems, University of California Press, 1999.

Turchetti M., Tyrannie et tyrannicide de l’Antiquité à nos jours, Paris, PUF, 2001.

Van Andel G. K., The christian concept of history in the chronicle of Sulpicius Severus, Amsterdam, Adolph M. Hakkert, 1976.

Van den Hout M., « Studies in Early Greek Letter-writting », Mnemosyne 2, 4e ser., 1949, p. 19-41.

, A Commentary of the Letters of M. Cornelius Fronto, Brill, Leiden, 1999.

Van der Blom H., « Officium and res publica : Cicero’s political role after the Ides of March », Classica et Mediaevalia 54, 2003, p. 287-320.

Van Waarden J. A., Writing to Survive. A Commentary on Sidonius Apollinaris Letters Book 7. Volume 1 : The Episcopal Letters 1-11, Leuven-Paris-Walpole MA, Peeters, Coll. « Late Antique History and Religion 2 », 2010.

Verdière R., Le secret du voltigeur d’amour ou le mystère de la relégation d’Ovide, Bruxelles, Coll. Latomus, 1992.

Veyne P., Comment on écrit l’histoire, 1971, Points Seuil, Paris, 1996.

Viarre S., Ovide, essai de lecture poétique, Coll. Études Latines 33, Les Belles Lettres, 1976.

—, « Ovide, Tristes II : l’héritage gréco-latin », coll. Latomus 59, 2000, p. 552-563.

, « Tristes IV, 10 : L’histoire récente de l’interprétation et la signification poétique », dans La componente autobiografica nella poesia greca e latina fra realtà e artificio letterario, Atti del Convegno, Pise, 16-17 mai 1991, Pisa, Giardini, 1993, p. 263-274.

Videau A., Les Tristes d’Ovide et l’élégie romaine. Une poétique de la rupture, Paris, Klincksieck, 1991.

—, « Rhétorique et poétique de la dualité dans les poèmes ovidiens », dans Ovide, figures de l’hybride, H. Casanova-Robin (éd.), Champion, Paris, 2009, p. 197-209.

Vinay G., Interpretazione della « Monarchia » di Dante, Firenze, Le Monnier, 1962.

Vinel F., « Basile de Césarée face aux divisions de l’Église d’après sa correspondance », Revue des Sciences Religieuses 81, 2007, p. 79-93.

Vogt J., «Constantinus der Grosse», Reallexikon für Antike und Christentum III, 1957, c. 306-79.

Von Albrecht M., A History of Roman Literature from Livius to Boethius, Leiden-New-York, Cologne, E. J. Brill, 1997.

, Wort und Wandlung. Senecas Lebenskunst, Leiden-Boston, 2004.

Waszink J., Justus Lipsius, Politica. Six Books of Politics or Political Instruction. Politicorum sive Civilis Doctrinae libri sex, Bibliotheca Latinitatis Novae 5, Assen, Van Gorcum, 2004.

Webb R., « Fiction, Mimesis and the Performance of Greek Past in the Second Sophistic », dans Greeks on Greekness : Viewing the Greek Past under the Roman Empire, D. Konstan et S. Saïd (éd.), Cambridge, Cambridge University Press, 2006, p. 27-46.

Wendel C., s. v. « Planudes, Maximos », Paulys Real-Encyclopädie der Classischen Altertumswissenschaft 20, 1950, col. 2202-2253.

Werner K. F., Nascita della nobiltà. Lo sviluppo delle élites politiche in Europa, Torino, Einaudi, Coll. Biblioteca di cultura storica 227, 2000 [1998].

Wiegle F., « Die Briefe Rathers von Verona », Deutsches Archiv für Erforschung des Mittelalters 1, 1937, p. 147-194.

Williams G. D., Banished Voices : Readings in Ovid’s Exile Poetry, Cambridge University Press, Cambridge, 1994.

Whitmarsh T., The Second Sophistic, Oxford, Oxford Univ. Press, 2005.

Wistrand M., Cicero imperator. Studies in Cicero’s correspondence 51-47 B. C., Göthenberg, 1979.

Wolff É., « Les couleurs dans le Satyricon de Pétrone et les Épigrammes de Martial », dans La couleur, les couleurs. XIe Entretiens de la Garenne-Lemot, J. Pigeaud (éd.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2007, p. 91-102.

—, « Quelques jeux sur les mots et les noms dans les préfaces des panégyriques de Sidoine Apollinaire », Vita Latina 180, 2009, p. 33-38.

Wood I., « The Mission of Augustine of Canterbury to the English », Speculum 69, 1994, p. 1-17.

Woods D., « On the death of the empress Fausta », Greece & Rome, ser. 2, 45, 1998, p. 70-86.

Wuilleumier P., Lyon, métropole des Gaules, Paris, Les Belles Lettres, 1953.

Yardley J. C., « Two notes on Propertius », Phoenix 34, 1980, p. 255-256.

Ysebaert W., « Medieval Letters and Letter Collections as Historical SourSources : Methodological Questions and Reflections and Research Perspectives (6th-14th centuries) », Studi Medievali 50/1, 2009, p. 41-73.

Zecchini G., « Modelli e problemi teorici della storiografia nell’eta degli Antonini », Critica storica 20, 1983, p. 3-31.

Zucchelli G., « La propaganda anticostantina e la falsfificazione storica di Zosimo », Contributi dell’Istituto di Storia Antica 4, 1976, p. 229-251.

Notes

1 Cette bibliographie contient les ouvrages critiques auxquels se réfèrent l’ensemble des écrits du présent volume. Dans les notes, ne demeurent de la référence (donnée ici sous sa forme complète) que le nom de l’auteur et la date.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search