Version classiqueVersion mobile

La présence de l’histoire dans l’épistolaire

 | 
François Guillaumont
, 
Patrick Laurence

Chapitre IV. L’épistolier témoin de son temps

L’histoire dans la Correspondance de Paul Claudel avec les ecclésiastiques

Dominique Millet-Gérard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’histoire vraie est celle que Dieu écrit dans les âmes1

L’édition que nous avons procurée de la Correspondance de Paul Claudel avec les ecclésiastiques de son temps2 présente des lettres reçues ou envoyées par le poète du 9 janvier 1904 au 18 février 1955 ; c’est un demi-siècle, riche en événements, qui se déroule devant les yeux du lecteur, dans un effet kaléidoscopique lié au choix de l’ordre alphabétique plutôt que chronologique3. Si on les resitue dans leur linéarité, on voit apparaître la crise des Inventaires, la Première Guerre mondiale, la crise de l’Action française, la guerre d’Espagne et la Seconde Guerre mondiale, qui affectent de diverses manières l’histoire de l’Église, préoccupation constante de nos épistoliers qui représentent tout l’empan du clergé, des simples curés de campagne avides de se procurer la nourriture poétique et spirituelle claudélienne, aux prélats et même au Souverain Pontife, en la personne de Pie XII4. Nous examinerons dans un premier temps la succ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search