Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La présence de l’histoire dans l’épistolaire

 | 
François Guillaumont
, 
Patrick Laurence

Avant-propos

François Guillaumont et Patrick Laurence

Texte intégral

1Le présent volume d’Epistulæ antiquæ contient la plupart des communications présentées lors du VIIe colloque sur « l’épistolaire antique et ses prolongements européens », qui s’est tenu à Tours les 24, 25 et 26 novembre 2010, regroupant des chercheurs venus de France, mais aussi de Belgique, du Canada, d’Italie, du Liban et de Suisse. Tous les deux ans depuis 1998, ces colloques sont organisés par l’équipe de latinistes de l’université François-Rabelais. Les organisateurs sont toujours restés fidèles à leur volonté de ne pas se contenter d’un champ d’investigation réduit à l’Antiquité, ni d’une seule discipline, et la langue majeure de référence, le latin, n’interdit pas des excursions dans d’autres secteurs linguistiques tels que ceux du grec ou du français. Depuis le précédent colloque, le parti a été pris de restreindre le cadre des recherches en retenant un seul thème (ici la présence de l ‘ histoire), afin de conférer une plus grande cohésion à ce qui est amené à devenir un volume grâce à la publication des actes.

2Ce livre n’aurait pas vu le jour sans le soutien de notre équipe de recherches « Histoire des Représentations », dirigée par Jean-Jacques Tatin-Gourier. Notre gratitude va également aux Presses universitaires François-Rabelais (PUFR) pour l’accueil qu’elles nous ont généreusement offert. Nous remercions pour leur travail efficace Mickaël Robert et l’ensemble de l’équipe des PUFR, dirigée par Samuel Leturcq. Mille mercis également à notre Présidence, ainsi qu’à notre UFR Lettres et Langues, sans oublier tous ceux qui, parfois depuis de longues années, viennent prendre la parole à nos colloques et contribuent ainsi à leur richesse.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540