Version classiqueVersion mobile

Citoyenneté en ville

 | 
Gülçin Erdi
, 
Hervé Marchal

Introduction. La citoyenneté à l’épreuve des inégalités spatiales et des identités

Gülçin Erdi et Hervé Marchal

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les récents questionnements scientifiques sur la citoyenneté sont davantage centrés sur ses pratiques, ses expressions et ses significations quotidiennes que sur son caractère institutionnel et encore moins sur le statut juridique qui lui est lié en matière de droits et d’obligations1. Nous pouvons même avancer l’idée que la citoyenneté s’est progressivement déterritorialisée, de telle sorte que le lien étroit entre souveraineté territoriale de l’État-nation et loyauté politique est de plus en plus remis en question2. En effet, les références locales, l’appartenance à une communauté groupée autour d’un espace de vie à l’échelle infranationale peuvent changer le regard sur la citoyenneté, ébranler les fondements de la citoyenneté nationale au point d’en proposer de nouvelles formes d’expression. Plusieurs communautés citoyennes (minorités, groupes politiques, habitants d’un quartier, ceux qui se sentent exclus des processus de décision…) revendiquent de plus en plus leurs droits cult...

Auteurs

Sociologue, et chargée de recherche CNRS à l’UMR CITERES. Ses Recherches portent notamment sur les formes de résistances dans l’espace urbain et leur articulation aux questions identitaires, de justice spatiale et de citoyenneté dans un contexte de fabrique néolibéral des villes en Turquie. Elle a récemment publié « Gezi Protests and Beyond : Urban Resistance Under Neoliberal Urbanism in Turkey », dans Mayer M. et al., Urban Uprisings. Challenging Neoliberalism in Europe, London, Palgrave, 2016, dirigé avec Bénédicte Florin « Marges Urbaines, Résistances Citadines », Cultures & Conflits, no 101, 2016 et co-publié avec Yıldırım Sentürk un ouvrage intitulé Identity, Justice and Resistance in the Neoliberal City, London, Palgrave, 2017.

Professeur de sociologie à l’université de Bourgogne. Membre du Centre Georges Chevrier (CGC), il a écrit ou co-écrit plus d’une quinzaine d’ouvrages dont L’identité en question (Ellipses, 2012), Les grandes questions sur la ville et l’urbain (PUF, 2014, avec Jean-Marc Stébé), La sociologie urbaine (PUF, 2016, avec Jean-Marc Stébé) ou encore Idées reçues sur les bidonvilles en France (Le Cavalier Bleu, 2017, avec Jean-Baptiste Daubeuf et Thibaut Besozzi). Il travaille principalement sur les formes actuelles de ségrégation, l’habitat précaire, le processus de périurbanisation (mobilités, vieillissement, rapport au quartier) et la construction identitaire de l’individu contemporain.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search