Version classiqueVersion mobile

Charlotte Guillard

 | 
Rémi Jimenes

Annexe 2. Inventaire sommaire des documents d’archives relatifs à Charlotte Guillard et à son entourage

Texte intégral

1Nous livrons ici, sous forme de brèves analyses, l’inventaire sommaire des documents d’archives relatifs à Charlotte Guillard et à son entourage consultés dans le cadre de cette recherche. La plupart ont été transcrits ; les analyses détaillées et les transcriptions seront prochainement intégrées à la base de données en ligne ReNumAr (Ressources numériques pour l’édition des Archives de la Renaissance) du Centre d’études supérieures de la Renaissance : http://renumar.univ-tours.fr.

29 avril 1497 (1498 n. st.)
Testament de Guillaume de Courvallain, chevalier, qui lègue trois écus à « Ambroys Guillart, qui demouroyt a la Lere ».
Chartrier de Courvalain (localisation actuelle inconnue), original non consulté ; transcription intégrale dans Eugène Hucher, « L’ex-voto de la dame de Courvalain au musée du Mains », Revue historique et archéologique du Maine, t. V, 1879, p. 230.

327 novembre 1506
Vente à la criée d’une grande maison, rue des Sept-voies, où pend pour enseigne l’image Saint-Étienne, ayant appartenu à Félix Baligault, dont Berthold Rembolt et Durand Gerlier sont les exécuteurs testamentaires.
AN, S 1650, 2e série, f. 42vo-49vo. – Renouard, p. 9 ; Beech, p. 359, note 11.

429 novembre 1507
Bail emphytéotique accordé par le collège de Sorbonne à Berthold Rembolt et Charlotte Guillard pour la maison du Soleil d’ Or.
AN, S 6223 (grosse sur parchemin) et MM 281, f. 98vo-99vo (cartulaire de Sorbonne, xviie siècle).

513 septembre 1510
Acceptation par les représentants du collège de Sorbonne du testament d’Ulrich Gering, qui avait légué les deux moitiés de ses biens aux collèges de Sorbonne et de Montaigu. AN, MM 283, f. 1 et suiv.

6s.d. [1518].
Vente par Berthold Rembolt à Thomas Tronqué, chandelier de suif, de la moitié d’un mur mitoyen séparant les propriétés des parties à Notre-Dame-des-Champs.
AN, MC, ET/XXXIII/4, f. 69 (cité par Coyecque ; original non consulté).

74 septembre 1518
Assignation à comparaître de Berthold Rembolt et Antoine Bonnemère, auxquels on reproche d’avoir imprimé l’appellation de l’Université contre le concordat de Bologne.
AN, J 1027.

85 octobre 1518
Plaidoyer de Berthold Rembolt et Antoine Bonnemère, comparaissant à Orléans dans le cadre des poursuites contre les opposants au concordat. Les deux libraires arguent « qu’ilz sont gens mecaniques, vivans de leur mestier […] et n’ont la science ou experience pour savoir ce qu’est de faire comme pevent savoir ceulx de l’Université et autres du Conseil d’icelle ». Les poursuites n’auront pas de suite.
AN, J 1027.

92 juillet 1520
Vente par Pierre Gromors des parts d’une maison ayant appartenu à Marie Gromors, sa sœur, « qui fut femme de maistre Bartholle Rainbot ».
AN, MC, ET/XX/ 6.

1024 décembre 1521
Constitution par Claude Chevallon et Charlotte Guillard au profit du collège de Cambrai d’une rente annuelle de 20 livres tournois, assise sur « deux maisons et leurs appartenances assises a Notre Dame des Champs a Paris, et en l’une dessend et pend pour enseigne le Soleil d’Or et l’autre l’Adventure, a ladite Charlote appartenant ».
AN, MC, ET/XXXIII/5. – Coyecque, n228.

113 juin 1522
Vente à Claude Chevallon par Philippot Grosmors, laboureur à Misy-sur-Yonne, de la neuvième partie et portion en indivis d’une maison sise hors la porte Saint-Jacques, rue des Tombes, en laquelle pend pour enseigne le Soleil d’ Or.
AN, MC, ET/XXXIII/7, f. 72. – Coyecque, n290.

12Décembre 1522
Acceptation par l’Église Saint-Benoît-le-Bien-Tourné de Jean Le Sage, subrogé au lieu de feu Thielman Kerver, libraire-juré en l’Université et bourgeois de Paris, en présence des paroissiens Jean Petit, Josse Bade, Conrad Resch, Claude Chevallon, Jean Périer et Jean Gilles.
AN, MC, ET/XXXIII/340, f. 283. – Coyecque, n340.

1317 janvier 1522 (1523 n. st.)
Contrat de mariage de Marie Challembert, fille de feu Christine Guillard, et Mathurin Baudeau, chandelier de suif, en présence de Claude Chevallon et Charlotte Guillard qui offrent 400 livres tournois aux époux. Baudeau est déjà veuf de Claude, fille de Claude Chevallon.
AN, MC, ET/XXXIII/6, f. 329. – Coyecque, n352 ; Beech, p. 358, note 4.

1414 mars 1524
Cession par Simone, veuve d’Andry Prisé, maître tombier, de plusieurs tombes à Claude Chevallon, pour le remboursement de 11 livres tournois que le libraire lui avait prêté « pour lui faire plaisir et service ». AN, MC, ET/XXXIII/8. – Coyecque, n479.

1518 mars 1524
Accord entre les héritiers de Jean de Marnef et ses créanciers, parmi lesquels Simon de Colines, Claude Chevallon et Étienne Guénard, de Lyon.
AN, MC, ET/XXXIII/340, f. 283 (original non consulté). – Coyecque, n480.

166 août 1526
Quittance de Claude Chevallon à Philibert Regnault, marchand boulanger, pour le rachat d’une rente de 8 livres tournois moyennant 104 livres, 13 sols, 9 deniers.
AN, MC, ET/XXXIII/11. – Coyecque, n666.

1713 août 1526
Rachat par Claude Chevallon de plusieurs rentes dues à Jean Petit l’aîné, marchand libraire.
AN, MC, ET/XXXIII/11, f. 203. – Coyecque, n673.

1830 novembre 1526
Accord entre Claude Chevallon et Jean Le Sage, huilier et chandelier de suif. Le 10 décembre 1524, ce dernier avait vendu à Claude Chevallon des parts sur une maison, rue Saint-Jacques, à l’enseigne du Rouet, sans déclarer 13 livres tournois de rente assise sur la maison au bénéfice de Saint-Étienne-du-Mont, rachetable pour 156 livres tournois En conséquence de quoi Jean Le Sage renonce à réclamer les 134 livres 6 sols tournois dont Chevallon lui était encore redevable.
AN, MC, ET/XXXIII/11 (original non consulté). – Coyecque, n714.

1921 juin 1527
Aveu de Jacques Guillart à Antoinette d’Illiers, « dame de Boulouere, Maisonsselles, le Chesne-Doré et Clerevaulx », à cause de son « chastel, terre et seigneurie de Maisonsselles », pour raison de son « domaine et metaierie de Boisgaudin et ses appartenances autrement appelé le Grand-Mesnil ».
BnF, PO 1555, 35560, « Illiers », n17.

2026 avril 1528
Contrat de mariage de Claude Pauverelle, nièce de feu Perrette Pauverelle, en son vivant première femme dudit Claude Chevallon, et Jean Yvernel, marchand libraire. Chevallon, tuteur de la future épouse, donne au futur marié 100 livres tournois « avecques une robbe de drap noir a usaige de femme doublee de demye ostade a poignetz de satin, ung corset et ung chapperon aussi de drap noir ».
AN, MC, ET/XLIX/2.

211er décembre 1528
Autorisation par le collège de Cambrai à Claude Chevallon, libraire juré de l’Université, à payer à Jean Eschar, apothicaire et épicier, 52 livres tournois due par le collège de Cambrai, pour fourniture de luminaire.
AN, MC, ET/XXXIII/13 (original non consulté). – Coyecque, n983.

2212 janvier 1529, 28 juin 1529
Marché passé par Philippe Le Noir, Claude Chevallon, Jean Le Sage l’ainé, Jean Gallois, Pierre Rousseau, Jean Le Sage le jeune, Nicolas Prévost et Robert Estienne, tous commissaires pour la vidange des boues et immondices de la rue Saint-Jacques, de la place Maubert et de leurs dépendances, avec Blanot Beauvalet, voiturier par terre.
AN, MC, ET/XXXIII/13 (original non consulté) ; Coyecque, n912 ; Parent, p. 172.

2312 juillet 1530
Vente à Claude Chevallon par les héritiers de feu Bartholle Perier de leurs parts sur la maison du Rouet, rue Saint Jacques.
AN, MC, ET/XXXIII/15 (document endommagé ; mouillures et encre effacée). – Coyecque, n1180.

241er mars 1536 (1537 n. st.)
Résignation par Claude Chevallon de son office de libraire-juré entre les mains de Pierre Regnault, son gendre.
AN, MC, ET/XLIX (?). Le document original de cet acte, recensé et analysé par les fichiers de dépouillement du minutier central que Mme Geneviève Guilleminot a bien voulu mettre à ma disposition, n’a pu être retrouvé.

2518 juillet 1537
Inventaire après décès de Claude Chevallon par les notaires Peron et Ravel.
Ce document, cité dans un contrat du 24 juillet 1537 (voir infra) n’a pas été retrouvé, les registres de maître Ravel n’ayant pas été versés au minutier central.

2624 juillet 1537
Rachat à Gervais Chevallon par son frère Louis de parts sur la maison du Rouet, moyennant la somme de 400 livres tournois.
AN, S 1651, 3e série, f. 86. – Renouard, p. 53 (date, à tort, l’acte au 18 juillet).

277 novembre 1539
Quittance délivrée par Gervais Chevallon à Jacques Anjorrant, étudiant à l’Université, pour la vente des Décretales.
AN, MC, ET/LXXIII/1 (original non consulté ; document répertorié par la base Etamin des Archives nationales).

2817 janvier 1540
Baptême de Gillette, fille de Pierre Marc, libraire. Parrain : Claude Garamont, fondeur de caractères ; marraines : Gillette Chevallon et Françoise Dérieux.
BnF, NAF 12149, n45795.

294 avril 1540
Plaidoyer de Me Riant devant l’Université pour les veuves Chevallon et Kerver, opposées aux quatre maîtres papetiers jurés de l’Université.
Acte transcrit par C.E. Du Boulay, Historia Universitatis Parisiensis, t. VI, Paris, F. Noel et P. de Bresche, 1673, p. 322-323 ; Parent, p. 57.

3014 avril 1540
Suite à une délibération de l’Université, et à la requête des « religieux, abbé et couvent de Sainct Victor lez Paris », interdiction faite à « la veuve Chevalier » [sic pour Chevallon] d’imprimer ou faire imprimer et exposer en vente la censure faite par Érasme sur les œuvres de saint Augustin contenant la Règle des religieux et chanoines de l’ordre de saint Augustin.
AN, X 1 A 1545, f. 298vo-299ro.

3115 juillet 1540
Donation par Macé Desboys, marchant libraire, à son demi-frère Pierre Moulnier, écolier étudiant en l’Université de Paris, de 17 livres tournois de rente dues par Robert Le Gendre, libraire au Mans, 4 livres tournois de rente dues par Pierre Moreau, libraire à La Ferté-Bernard, et 6 livres 15 sols dues par frère Jacques de Tucé, religieux de l’abbaye de la Cousture, au Mans, pour marchandise de librairie.
AN, MC, ET/CXXII/172.

326 mai 1541
Renonciation de Louis Chevallon aux poursuites entreprises à l’encontre de Pierre Regnault, son beau-frère, à la suite d’une donation de 1 000 écus faite par le défunt Gervais Chevallon au profit de Pierre Regnault et Gillette Chevallon, sa femme.
AN, MC, ET/VIII/69.

3315 juillet 1541
Cession à Jacques Bogard par Denis Guérin, docteur en médecine, et Catherine Nicolas, sa femme, veuve de Gervais Chevallon, des droits de location sur la maison à l’enseigne du Saint-Christophe, rue Saint-Jean-de-latran.
AN, MC, ET/LXXXVI/6 (original non consulté).

3414 janvier 1541 (1542 n. st.)
Baptême de Madeleine Regnault, fille de Pierre Regnault, libraire et de Gillette Chevallon. Parrain : maître Jean Frager, prêtre ; marraines : Madeleine Boursette, veuve de feu François Regnault, libraire, et Charlotte Guillard, veuve de Claude Chevallon.
BnF, NAF 12177, n57209.

3525 janvier 1542 (1543 n. st.)
Vente par Jean Guillard à Mathurin Baudeau, chandelier de suif, d’une rente annuelle de 12 livres tournois assise sur la ferme de Boisgaudin, au pays du Maine.
AN, MC, ET/LXXIII/2.

3626 septembre 1542, 21 octobre 1543, 1er décembre 1546
Testament de Louis Lasseré, principal du collège de Navarre (avec deux codicilles).
AN, MC, ET/XLIX.

3727 janvier 1543
Baptême de Jacqueline, fille de Jacques Bogard, libraire, et d’Émée Thouzat, sa femme. Parrain : Jacques Thouzat ; marraines : Charlotte Guillard, veuve de Claude Chevallon, et Perrette Bade, femme de Robert Estienne.
BnF, NAF 12052, n5870.

389 juillet 1543
Dénombrement des biens que les héritiers de Jehan Vaudecrannes déclarent tenir de l’abbaye de Saint-Calais, parmi lesquels une lande « contenant quarante six arpens ou environs, joignant d’une part aux boys qui fut feu Jacquet Guillard ».
AD de la Sarthe, H1, pièce 7.

3910 septembre 1543
Quittance accordée à Denis Aubert par Henri Guillard, sergent royal au Mans, pour le remboursement de 20 livres tournois sur les 44 livres 10 sols tournois que devait ledit Guillard en raison d’une vendition d’héritage.
BnF, fonds Chappé 148, archives du Cogner n10, série E, article 11, n1.

4016 décembre 1543
Jacques Bogard, espérant être bientôt pourvu de l’office de messager juré de l’Université au diocèse du Mans, commet à l’exercice dudit office Jacques Rousseau, marchand résidant à Connerré, au pays du Maine, à charge toutefois que les privilèges et franchises dudit office demeurent en la possession dudit Bogard.
AN, MC, ET/CXXII/1295 (document endommagé ; mouillures et encre effacée).

4127 mars 1544, 4 décembre 1546
Arrêts du Parlement entre Madeleine Boursette, veuve de François Regnault, et maître Louis Chevallon, avocat au Parlement, appelant d’une sentence du Prévôt de Paris à la suite d’un différend entre les parties.
AN, X/1A/1552, f. 331 ; X/1A/1559, f. 38vo (originaux non consultés).

4217 avril 1544
Baptême de Catherine, fille de François Valbret, imprimeur, et de Denise Buhot, sa femme. Parrain : Guillaume Desboys, libraire ; marraines : Catherine Bade, fille de Josse Bade, et Marguerite Legros, fille de Marc Legros.
BnF, NAF 12193, n64018.

438 juin 1544
Quittance accordée à Denis Aubert par Jean Guillard pour le remboursement de 40 livres tournois pour le terme de Pâques « pour raison des deux tierces parties de Boisgaudin et de la cinquième partie du lieu de la Louvatière ».
BnF, fonds Chappé 148, archives du Cogner n10, série E, article 11, n2.

4411 septembre 1544
Baptême de Charlotte, fille de Guillaume Richard, libraire, et de Marie Aleaume, sa femme. Parrain : Pierre Petit, marchand ; marraines : Charlotte Guillard et Émée Thouzat.
BnF, NAF 12178, n57842.

457 novembre 1545, 27 décembre 1549, 21 avril 1550, 16 mai 1554, 24 avril 1556
Quittances délivrées par Jean Guillard (puis ses héritiers) à Denis Aubert pour le paiement des termes de 40 livres tournois de rente sur les deux tierces parties de Boisgaudin et la cinquième partie de la Louvatière.
BnF, fonds Chappé 148, archives du Cogner n10, série E, article 11, nos 3 et 5-8.

4627 novembre 1546
Bail accordé par Marion Drouart à Guillaume Desboys, marchand libraire, pour une maison où pend pour enseigne la Croix-Blanche, moyennant 86 livres tournois de loyer annuel. Charlotte Guillard, présente, se porte caution pour son neveu.
AN, MC, ET/XLIX/32, f. 496vo. – Parent, p. 138 ; Beech, p. 365, note 71.

4718 juin 1547 (trois actes)
Accord pour le remboursement des dettes dues à Oudin Petit et Charlotte Guillard suite à la saisie de livres appartenant à Jean Varice chez Yolande Bonhomme.
AN, MC, ET/LXXIII/10. – Beech, p. 366, note 95.

485 août 1547
Rachat par Jean Ruelle d’une rente de 25 livres tournois due à la veuve de Louis Chevallon.
AN, MC, ET/LXXIII/10. – Beech, p. 366, note 100.

4913 août 1547
Transport par Marie Simon, veuve de Louis Chevallon, d’une rente de 62 sols 6 deniers tournois au profit de Charlotte Guillard.
AN, MC, ET/LXXIII/10. – Beech, p. 366, note 100.

5017 septembre 1547
Constitution par Jeanne Baudart, veuve de Thomas Ausoul, d’une rente de 25 livres tournois au profit de Charlotte Guillard, assise sur diverses maisons à Paris, Fontenay et au clos d’ Albiac-lès-Paris.
AN, MC, ET/LXXIII/10. – Beech, p. 366, note 99.

5128 février 1547 (1548 n. st.)
Premier contrat d’association entre Charlotte Guillard et Guillaume Desboys.
Ce contrat, passé chez les notaires Valler et Crucé, cité dans des actes ultérieurs, n’a pu être retrouvé.

5210 mars 1547 (1548 n. st.)
Constitution par Louis Jusseaulme, marchand à La Laire, paroisse de Volnay, pays du Maine, et Jeanne Guillard, sa femme, d’une rente annuelle de 35 livres tournois au profit de Charlotte Guillard pour le rachat de droits de propriété sur des biens hérités de feu Jacques Guillard et Guillemine Savary, jadis père et mère desdits Charlotte et Jehanne Guillart.
AN, MC, ET/LXXIII/11. – Beech, p. 358, note 3.

5316 avril 1548
Quittance de 24 livres tournois accordée par Charlotte Guillard, représentante de la veuve et héritiers de Louis Chevallon, à Alexandre Mestreau, imprimeur, pour trois termes de loyer d’une maison assise rue d’ Écosse.
AN, MC, ET/LXXIII/12. – Beech, p. 366, note 96.

547 octobre 1548
Cession par Charlotte Guillard et Alexis Mégissier, maître épicier, tous deux représentant la veuve et les héritiers de Louis Chevallon, à Émé Sarrazin, revendeur de fripperie, des droits de bail sur une maison sise rue d’Écosse, à l’enseigne des Trois Têtes, appartenant à Noël Guyton, marchand libraire, auparavant louée à Louis Chevallon, et « ou soulloit demourer Alexandre Mesterau ».
AN, MC, ET/LXXIII/12. – Beech, p. 366, note 96.

5525 avril 1549
Contrat de mariage entre Sébastien Nivelle, libraire, et Madeleine Baudeau, fille de Mathurin Baudeau, chandelier de suif, en présence de Charlotte Guillard, tante de ladite Madeleine, de Jean Nivelle, marchand papetier à Troyes en Champagne, père de Sébastien Nivelle, et de Guillaume Merlin, marchand libraire, ami desdites parties.
AN, Y 94, f. 334. – Renouard, p. 202 ; Beech, p. 358, note 4.

564 mai 1549
Reconnaissance par Charlotte Guillard d’une rente annuelle de 70 sols parisis due à Noël Vertemont, chapelain de la Sainte-Chapelle de Paris, assise sur une maison du faubourg Saint-Jacques.
AN, MC, ET/LXXIII/14. – Beech, p. 366, note 97.

5712 juillet 1549
Accords entre Guillaume Desboys et Jacques Du Puy, libraires, procureurs d’Arnoul Birckman, libraire demeurant à Cologne, d’une part, Catherine Barbé, veuve de Jacques Gazeau, d’une part, et Guillaume Gazeau, libraire à Lyon, héritier de Jacques Gazeau, son frère, d’autre part, les héritiers de Jacques Gazeau reconnaissant être redevables envers ledit Arnoul Birckman de la somme de 417 livres tournois.
AN, MC, ET/LXXIII/14. – Parent, p. 160.

5822 août 1549
Rachat par Louis Jusseaulme, marchand à La Laire, et Jeanne Guillard, sa femme, d’une rente annuelle de 35 livres tournois due à Charlotte Guillard.
AN, MC, ET/LXXIII/14. – Beech, p. 358, note 4.

597 mars 1550
Privilège accordé à Charlotte Guillard pour l’impression du Code théodosien et du Code justinien.
AN, X/1A/1566, f. 277.

609 décembre 1550
Renouvellement du contrat d’association de Charlotte Guillard avec Guillaume Desboys, arrêt des comptes et inventaire des stocks de livres détenus par ladite Guillard.
AN, MC, ET/LXXIII/16. – Parent, p. 138 ; Beech, p. 365, note 68.

615 août 1551
Quittance de 300 livres tournois accordée par Charlotte Guillard à Jean Ruelle, marchand libraire, et Marie Haultin, sa femme, pour le rachat d’une rente annuelle de 25 livres tournois.
AN, MC, ET/LXXXIII/6.

6212 mars 1550 (1551 n. st.)
Contrat de mariage de Louis Le Bénard, fils de Sébastien Le Bénard, maître tombier, avec Marie Bogard, fille de feu Jean Bogard, en son vivant demeurant à Connerré. Charlotte Guillard promet de payer à Marie Bogard, sa nièce, la somme de 600 livres tournois.
AN, MC, ET/LXXIII/16. – Beech, p. 358, note 6 (date, à tort, l’acte au 16 mars).

634 janvier 1551 (1552 n. st.)
Rachat par Nicolas Desmoulins, sergent à verge au châtelet de Paris, d’une rente de 25 livres tournois due à Charlotte Guillard.
AN, MC, ET/LXXIII/17. – Beech, p. 366, note 99.

649 janvier 1553 Conseil pour la désignation des tuteurs de Jean et Gilles Ruelle, enfants mineurs de Jean Ruelle, marchand libraire, et de feu Marie Hottin. Sont présents : Jean Ruelle, père des enfants ; Jean Jacques et Jacques Boileau, cousins paternels ; Guillaume Desboys, Sébastien Nivelle, Martin Le Jeune, Louis Le Bénard, cousins maternels ; et Pierre de Rivet, voisin. Jean Ruelle et Guillaume Desboys sont nommés tuteurs.
AN, Y 5249, f. 255vo. – Renouard, p. 250.

6531 janvier 1552 (1553 n. st.)
Constitution par Jean Richer, laboureur à Charanvillier, d’une rente annuelle de 60 sols tournois au profit de Charlotte Guillard.
AN, MC, ET/LXXIII/18. – Beech, p. 366, note 99.

669 juin 1553
Donation par Charlotte Guillard à Perette Aubert, son arrière-nièce, d’une somme de 200 écus d’or « en faveur du mariage futur de lad. Perrette Aubert et [pour] qu’elle trouve meilleur party ».
AN, Y 99, f. 148. – Renouard, p. 53 ; Beech, p. 358, note 5.

6731 août 1553
Renouvellement du contrat d’association de Charlotte Guillard avec Guillaume Desboys, arrêt des comptes et inventaire des stocks de livres détenus par ladite Guillard.
AN, MC, ET/LXXIII/19. – Parent, p. 138 ; Beech, p. 365, note 68.

6811 octobre 1553
Titre nouvel par Charlotte Guillard, qui reconnaît l’existence d’une rente due à Claude Rossignol, chapelain de la chapelle Saint-Michel et Saint-Louis, en la Sainte-Chapelle de Paris, assise sur une maison du faubourg Saint-Jacques où pend pour enseigne l’Aventure.
AN, MC, ET/LXXIII/19. – Beech, p. 366, note 97.

6917 avril 1554
Mathurin Baudeau, marchand chandelier et huilier, bourgeois de Paris, met en apprentissage pour quatre ans Jean Baudeau, son fils de quatorze ans, chez Charlotte Guillard.
AN, MC, ET/LXXIII/48.

7019 juillet 1555
Association de Jean Guillard le jeune, marchand tanneur de cuir demeurant à Maigné, diocèse du Mans, avec Guillaume Guillard, marchand libraire demeurant rue Saint-Jacques, son frère, et Guillaume Desboys, aussi marchand libraire, rue Saint Jacques, son beau-frère, pour l’achat de la métairie de Tielle, paroisse de Bouër.
AN, MC, ET/LXXIII/21. – Beech, p. 358, note 6.

7123 juin 1556
Renouvellement du contrat d’association de Charlotte Guillard avec Guillaume Desboys, arrêt des comptes et inventaire des stocks de livres détenus par ladite Guillard.
AN, MC, ET/LXXIII/50, f. VIxx VII. – Parent, p. 138 ; Beech, p. 365, note 68.

724 juillet 1556
Donation par Charlotte Guillard aux enfants de Jean Guillard l’aîné du quart de ses biens, sous réserve d’usufruit.
AN, MC, ET/LXXIII/50, f. VIIxx XIX. – Beech, p. 358, note 4.

7326 décembre 1556
Bail accordé par Charlotte Guillard à Olivier Barbier, pour la location d’une maison à l’enseigne de l’Aventure, sur le fief des tombes.
AN, MC, ET/LXXIII/50, f. 570. – Beech, p. 366, note 96.

7415 janvier 1557
Testament de Charlotte Guillard.
AN, MC, ET/LXXIII/50, f. 641. – Parent, p. 173 ; Beech, p. 358, note 5.

7510 juillet 1557
Cession par Denis Haultin, « graveur et tailleur d’histoire a imprimer », demeurant à Paris rue Saint-Jean-de-Beauvais, procureur de Nicolas Hénault, libraire demeurant à Saint-Brieuc, au profit de « venerable et discrette personne maitre et professeur Lesquillon establi en l’Université de Paris, demeurant au college de Navarre », de la quarte partie des héritages advenus par le trépas de feue Marguerite Henault, jadis sa nièce.
AN, MC, ET/LXXIII/51.

7631 juillet 1557
Bail accordé par le collège de Sorbonne à Guillaume Desboys pour six ans, pour la maison du Soleil d’Or, rue Saint Jacques.
AN, MM 286, f. 219. – Renouard, p. 68 ; Parent, p. 138.

7716 décembre 1557
Accord entre Guillaume Desboys et Michelle Guillard, sa femme, représentants de Guillaume Guillard et des enfants de Jacques Guillard d’une part, Sébastien Nivelle d’une part, René Aubert, pour lui et comme procureur de Renée Le Febvre, sa mère, elle-même tutrice de ses enfants mineurs d’une part, Michel Jusseaulme, comme procureur de Jeanne Guillard sa mère d’une part, Jean Courtin et Jean Haultin au nom et comme curateurs de Catherine Guillard, leur tante « débile de sens » d’autre part, pour le partage de l’héritage de Charlotte Guillard.
AN, MC/ET/LXXIII/51.

7829 décembre 1557 ; 31 décembre 1557 ; 12 août 1558 ; 16 novembre 1558 ; 12 mars 1559 (n. st.)
Rachat par Guillaume Desboys et Sébastien Nivelle aux héritiers de Charlotte Guillard de différentes parts de la succession comprenant la maison du Rouet, rue Saint-Jacques, les meubles et la marchandise de librairie qu’elle contient, et une maison au faubourg Saint-Jacques.
AN, S 1654, f. 71vo-72vo (original non consulté). – Renouard, p. 68.

793 février 1557 (1558 n. st.)
Reconnaissance par Guillaume Desboys et Sébastien Nivelle, en leur nom et comme ayant droit de Renée Le Fevre, et de René Aubert, par Jean Bogard, marchand tonnelier, procureur de Marguerite Guillard sa belle-sœur, et par Guillaume et Alexandre Guillard, libraires, de diverses rentes dues à Jeanne Guillard, veuve de maître Louis Jusseaulme, représentée par Michel Jusseaulme, praticien en cours laie, son fils.
AN, MC, ET/LXXIII/51.

8017 juin 1558
Vente par Jean Bogard, tuteur de Françoise, Jeanne et Perrine, filles de Jacques Guillard, à Guillaume Guillard, marchand libraire, de la part des biens meubles et immeubles, marchandises, ustensiles hérités de Charlotte Guillard et que lesdits enfants pourront hériter de Catherine Guillard, leur tante, « débile de sens pour son ancien âge », moyennant la somme de 1 590 livres tournois.
AN, MC, ET/LXXIII/52.

8123 juin 1559
Contrat d’apprentissage de « Michel Zonnius [Sonnius] de Gueldrop, prés la ville d’Envers [Anvers], pays de Brabant, aagé de 20 ans ou environ » chez Guillaume Desboys, libraire juré.
AN, MC, ET/LXXIII/53. – Parent, p. 165.

8226 juin 1559
Quittance accordée à Guillaume Guillard par Jacques Durant, tanneur à Mainiers, pour le remboursement de 300 livres tournois sur les 1 590 que ledit Guillard doit à Françoise, Jeanne et Perrine Guillard, ladite Françoise étant fiancée à Jacques Durant.
AN, MC, ET/LXXIII/53 (ce document inédit m’a été signalé par Grégoire Holtz).

8321 août 1559
Mise en apprentissage par Guillaume Desboys de Jean Bichon, son neveu, chez « Cyprian Bruneau, libraire et relieur de livres demeurant à Paris rue Frementel », pour trois ans.
AN, MC, ET/LXXIII/53.

8413 septembre 1559
Contrat de mariage de Jeanne Tissier, cousine de Guillaume Desboys, fille de feu Pierre Tissier, relieur, ladite Jeanne demeurant longtemps en la maison et service dudit Desboys et la défunte Charlotte Guillard, avec Claude Louvert, compagnon corroyeur de cuir demeurant au faubourg de Paris hors la porte Saint-Jacques.
AN, MC, ET/LXXIII/53.

853 septembre 1560
Testament de Louis Miré, prononcé dans la maison de Jean de Tournes.
AD du Rhône, BP 3840, f. 9-10.

8623 mars 1562
Renouvellement du bail de Guillaume Desboys pour la maison du Soleil d’ Or.
AN, MM 287, f. 35vo. – Renouard, p. 69.

8731 mai 1562
Baptême d’Isabelle, fille de Fédéric Morel, imprimeur, et de Jeanne Vascosan. Parrain : Adrien Chappelain, notaire ; marraines : Yolande Chausson, femme de Guillaume Guillard, aussi imprimeur, et Marie de Roigny, femme de Pierre l’Huillier, aussi libraire.
BnF, NAF 12158, n4.

8813 juin 1563
Baptême de Guillaume, fils d’Amory Warrancore, libraire, et de Geneviève Janson. Parrains : Guillaume Desboys et Guillaume Guillard, libraires ; marraine : Guillemette Tellier.
BnF, NAF, fichiers Laborde.

8917 septembre 1563
Testament d’Amaury Warrencore, libraire, rue Saint-Jacques, à l’image Sainte-Barbe. Il reconnaît que la moitié des marchandises de librairie et des dettes qui lui seraient dû appartiennent à Guillaume Guillard « à cause de l’association faicte entre luy et Guillaume Guillard son beau-frere ».
AN, ET/LXXIII/69, f. 120.

9019 novembre 1568
Paiement par le Parlement à Sébastien Nivelle de 57 livres tournois pour avoir fourni les volumes de Droit canon et civil, les ordonnances royales et les Coutumiers nécessaires au service de la 5e Chambre des requêtes.
AN, X/1A/1625, f. 11vo (original non consulté).

9131 décembre 1568
Bail par le collège de Sorbonne de la maison du Soleil d’Or à Nicolas Brûlé.
AN, MM 287, f. 118vo. – Renouard, p. 32.

9218 mai 1570, 18 avril 1572, 15 avril 1573
Quittances de Jacques Durant, demeurant à Maigné, et Françoise Guillard, sa femme, à René Aubert, sieur de la Rougerie (à Beillé), conseiller du roi, demeurant au Mans, pour le paiement des termes de 40 livres tournois de rente pour raison de partie des lieux de Boisgaudin, dit Le Mesnil, et de la Louvatière.
BnF, fonds Chappé 148, archives du Cogner n10, série E, article 9.

938 mai 1571
Achat par Sébastien Nivelle de parts de la maison de l’Écu-de-Bretagne moyennant la session à Sébastien Maugars, vendeur, d’une rente de 100 livres tournois provenant de la succession de Charlotte Guillard.
AN, S 904, f. 200.

9423-26 février 1573
Inventaire après décès de Jean Benoît, docteur en théologie.
AN, MC, ET/XLIX/160.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search