Version classiqueVersion mobile

Vivre comme on lit

 | 
Florence Godeau
, 
Sylvie Humbert-Mougin

Biographie et bibliographie de Philippe Chardin (1948-2017)

Texte intégral

Biographie

Élève de l’École normale supérieure (1968-1972).

Double licence, Lettres modernes et Philosophie (1970).

Agrégé de Lettres modernes (1971).

Docteur d’État (Paris IV-Sorbonne), 1979.

Parcours académique

Assistant de littérature comparée à l’université de Poitiers (1972-1981) ; chargé de cours à l’université de Paris IV-Sorbonne (1971-1973) et à l’École normale supérieure (1980-1981).

Professeur de littérature comparée à l’université de Reims de 1981 à 1998. Directeur du département de Lettres modernes de l’université de Reims durant 10 ans de 1988 à 1998 et codirecteur de 1981 à 1985 (charges corollaires : membre du conseil de l’UFR, responsable du second cycle et de la préparation à l’agrégation) ; président de la commission de spécialistes/comités de sélection (7e-9e-10e sections) de l’université de Reims de 1988 à 1997.

Nommé par mutation professeur de littérature comparée à l’université François-Rabelais de Tours en 1998 ; principales responsabilités : mention master « Lettres, Langues, Arts, humanités » et année de master 2 « littératures nationales et comparées » de 2006 à 2014 ; président de la commission de spécialistes de littérature française et de littérature comparée (9e-10e sections) puis de la commission scientifique par discipline de 2006 à 2013 ; directeur du département de littérature comparée de 2008 à 2017 (et codirecteur de 1998 à 2000) ; membre élu du conseil de l’UFR de 1999 à 2009 et de 2014 à 2017 et dans l’intervalle membre invité en tant que directeur de département ; initiateur et responsable de la spécialité de L3 « littérature comparée » au sein de la filière « Lettres modernes » de 2005 à 2012.

Responsable de l’axe de recherche de littérature comparée au sein de l’équipe « Histoire des représentations » de 1998 à 2011, membre des comités scientifiques et co-responsable de la publication des principaux colloques fédérateurs organisés par l’équipe « Interactions culturelles et discursives » qui lui a succédé. Grands axes de recherches collectives comparatistes qui ont donné lieu à des colloques et à des publications d’ouvrages : « Réception et création » ; « Poétique des genres » ; « Approches comparatistes de l’œuvre de Marcel Proust » ainsi que, dirigées par Lucile Arnoux-Farnoux et par Sylvie Humbert-Mougin, des recherches collectives autour de la traduction et autour du théâtre européen du xixe siècle.

À Paris, co-responsable, avec Nathalie Mauriac Dyer, du séminaire Proust de l’ITEM/CNRS à l’ENS (2006-2017).

Passage au dernier échelon de la classe exceptionnelle des Professeurs par le CNU (10e section) en 2012.

Enseignement à l’étranger

Professeur en délégation à l’université de Cologne durant l’année 1985-1986.

Professeur invité dans le cadre d’un échange Erasmus à l’université d’Edimbourg au premier semestre 2003-2004.

Principales semaines d’enseignement – notamment en Erasmus – et de rencontres littéraires : Kristiansand (Norvège) 1970, Montréal 1972, Kyoto 1980, Salzbourg 1984, Bochum 2009, Tartu 2004 et 2013, Naples 2014, Trieste et Milan 2015, Murcie 2016.

Principales responsabilités comparatistes

Trésorier de la SFLGC (1979-1983) ; membre du premier CNU comparatiste en 1984 ; membre du jury d’agrégation externe de Lettres modernes (1986-1991) ; représentant des comparatistes au bureau de l’Association internationale Robert Musil (2001-2005) ; membre de l’AERES sur proposition de la 10e section du CNU (2007-2009) ; organisateur du Congrès de la SFLGC Tours-Orléans de 2012 ; responsable de l’association de Tours au Congrès de l’AILC à Paris en 2013 ; présentation de communications à 10 congrès de la SFLGC et à 5 congrès de l’AILC.

Bibliographie

Principaux ouvrages publiés

Un roman du clair-obscur. « L’Idiot » de Dostoïevski, Paris, Minard, 1976 (nouvelle édition actualisée, 2007).

Le Roman de la conscience malheureuse, Genève, Droz, 1983 (édition augmentée, coll. « Titre courant », 1998).

L’Amour dans la haine ou la jalousie dans la littérature moderne (Dostoïevski, James, Svevo, Proust, Musil), Genève, Droz, 1990 (réédition, 1996).

Musil et la littérature européenne, Paris, PUF, coll. « Littératures européennes », 1998 ; traduction italienne, Musil et la letteratura europea, Turin, UTET Libreria, 2002 ; édition revue et augmentée : Musil et la littérature. Amours lointaines et fureurs intempestives, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2011.

Proust ou le bonheur du petit personnage qui compare, Paris, Honoré Champion, coll. « Recherches proustiennes », 2006.

Œuvres de fiction

Souvenirs impies, Paris, Jacqueline Chambon, 1989.

L’Obstination, Paris, Jacqueline Chambon, 1990.

Alma mater. Premier roman comique inspiré par l’université française, Paris, Séguier/Atlantica, 2000.

Soliloque pour clarinette seule, Paris, Melville/Léo Scheer, 2003.

Le méchant vieux temps, Paris, Jacqueline Chambon, 2008.

Directions d’ouvrages collectifs

Schopenhauer et la création littéraire en Europe, Paris, Méridiens Klincksieck, 1989 : codir. avec Anne Henry et André Karátson (réédition prévue aux Belles Lettres).

La Tentation théâtrale des romanciers, Paris, SEDES, 2002 : avant-propos de synthèse (p. 1-10) et un article portant sur Les Exaltés de Robert Musil (p. 121-135).

Autour du monologue intérieur, Paris, Atlantica-Séguier, 2004 : avant-propos et article « À partir de l’exemple du Sous-lieutenant Gustel de Schnitzler et de quelques autres exemples, contre trois idées reçues au sujet du monologue intérieur » (p. 1-21).

Roman de formation, roman d’éducation dans la littérature française et dans les littératures étrangères (actes du colloque international organisé à Tours en mars 2005), Paris, Kimé, 2007 ; avant-propos de synthèse (p. 7-22) et article « Un genre se forme à tout âge : vieillissement et rajeunissement du roman de formation de Flaubert à Proust » (p. 135-150).

Originalités proustiennes (actes du colloque international organisé à Tours en mars 2009), Paris, Kimé, 2010 : avant-propos de synthèse (p. 7-31).

Études culturelles, anthropologie culturelle et comparatisme, 2 vol. (actes du Congrès de la SFLGC 2008 à Dijon), Neuilly-les-Dijon, Éditions du Murmure, 2010 : codir. avec Antonio Dominguez Leiva, Sébastien Hubier, Didier Souiller, et avant-propos en forme de discussion.

L’Écrivain et son critique : une fratrie problématique (actes du Congrès de la SFLGC 2012 à Tours et Orléans), Paris, Kimé, 2014 : codir. avec Marjorie Rousseau, préface de synthèse.

Proust écrivain de la Première Guerre mondiale (actes du séminaire et d’une journée d’étude de l’équipe Proust de l’ITEM à l’ENS), Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2014 : codir. avec Nathalie Mauriac Dyer, avant-propos et article « “Je n’ai jamais compris qu’on fît de l’héroïsme pour le compte des autres.” La guerre chez Proust : lieux communs et originalité » (p. 121-136).

Cent ans de jalousie proustienne (actes du colloque d’Oxford de juin 2013 « Hundred years of jealousy »), Paris, Classiques Garnier, coll. « Bibliothèque proustienne », 2015 : codir. avec Erika Fülöp et article « Du côté de chez Swann ou la trilogie de “l’hainamoration” jalouse » (p. 81-90).

L’Autorité dans le monde des Lettres (publication partielle du colloque d’ICD « Paradigmes de l’autorité », janvier 2014), Paris, Kimé, 2015 : codir. avec Élisabeth Gavoille et Marie-Paule Pilorge et article « L’autorité perdue puis retrouvée de la science chez Flaubert, chez Musil et chez Proust », p. 97-111 (mis en ligne sur le site de l’ITEM en 2016).

Stratégies et pouvoirs de la forme brève, I (publication partielle du colloque de Tours, mars 2016), Paris, Kimé, 2017 : codir. avec Élisabeth Gavoille, article « La remise en cause des hiérarchies “autorisées” chez quelques nouvellistes européens du tournant du siècle ».

Directions de numéros spéciaux de revues

La lecture littéraire [Paris, Klincksieck], novembre 2000, « Robert Musil. Parler comme un livre, vivre comme on lit » : avant-propos de synthèse (p. 5-21).

Littérature et Nation [Presses universitaires de Tours], no 22, septembre 2000, « Réceptions créatrices de l’œuvre de Flaubert » : avant-propos, article « Identifications cryptées et “ressouvenirs inconscients” : Proust et Flaubert » (p. 31-48).

Littérature et Nation [Presses universitaires de Tours], no 32, 2005, « Réception et création. Travaux d’étudiants de littérature comparée de Tours » : avant-propos.

Europe, no 1012-1013, août-septembre 2013, « Marcel Proust » : co-dir. avec Gennaro Oliviero, article « Utopies grisantes de l’alcool et navrants dégrisements dans quelques œuvres littéraires du xxe siècle » (p. 126-139).

Quaderni proustiani [Naples], no 8, 2014 : codir. avec Gennaro Oliviero, présentation de la section d’articles en français intitulée « Échos lointains et rumeur des distances traversées » (p. 263-264).

Quaderni proustiani [Naples], no 9, 2015 : codir. et présentation de la section d’articles en français intitulée « Nouvelle génération de chercheurs comparatistes proustiens », p. 159.

Quaderni proustiani [Naples], no 10, 2016 : codir. avec Eleonora Sparvoli.

Revue de littérature comparée, no 354, 2015/2, « Littératures du Nord de l’Europe » : codir. avec Frédérique Toudoire-Surlapierre ; article « Un beau roman d’éducation estonien : Vérité et Justice d’Anton Tammsaare » (p. 205-217).

Cahiers d’histoire culturelle [Tours], no 28, 2017, « Le voyage des mots entre la France et le Kosovo » : codir. avec Valbona Gashi-Berisha, avant-propos, article « Le voyage politique en URSS ou “Comparaison n’est pas raison” ».

Divers

Préface au livre de Linda Collinge, Beckett traduit Beckett, Genève, Droz, coll. « Histoire des idées et critique littéraire », 2000.

Articles non repris en volume

« Proust, lecteur de Dostoïevski », Revue des Lettres romanes [Louvain], t. XXV, 1971, p. 119-152, 231-269, 339-349 (publication en trois parties d’une version remaniée du mémoire de maîtrise).

« Quel sens donner à la mort de Dorian Gray ? », La Licorne, Revue de l’Université de Poitiers, no 1, 1976, p. 35-46.

« Quelques problèmes idéologiques posés par Les Corbeaux d’Henry Becque », Les Cahiers naturalistes, 1979, p. 81-92.

« La représentation romanesque de la jalousie », Bulletin de la Société française de littérature comparée, 1980, nos 1-2, p. 19-22.

« Littérature russe » (« influence sur la littérature française »), Dictionnaire des littératures de langue française, Bordas, 1984.

« La représentation du célibat dans Le Journal de Kafka », Europe, mai 1985, p. 163-170.

« Lecture de la psychanalyse dans La Conscience de Zeno », Italo Svevo et Trieste, Cahiers pour un temps, Centre George Pompidou, 1987, p. 157-172.

« Le Dostoïevski de La Recherche », Roman 20-50, no 5, Publications de l’Université de Lille, juin 1988, p. 91-98.

« Thomas Bernhard et la machine à désespoir de Schopenhauer », dans Schopenhauer et la force du pessimisme, dir. Pierre Sipriot, Monaco, Éditions du Rocher, 1988, p. 237-248.

« Dostoïevski lecteur de Victor Hugo », dans Actes du colloque de l’AILC à Paris, août 1985, dir. Francis Claudon, Berne, Peter Lang, 1989, p. 159-168.

« Fin comparée de quelques artistes fictifs de la fin du siècle », dans Fins de siècle, Actes du Congrès de la Société française de littérature générale et comparée à Toulouse, septembre 1987, dir. Gwenhaël Ponnau, Toulouse, Presses du Mirail, 1989, p. 231-239.

« Thématique comparatiste », chapitre du Précis de littérature comparée, dir. Yves Chevrel et Pierre Brunel, Paris, PUF, 1989, p. 163-176 (traductions en plusieurs langues : espagnol, portugais, japonais).

« La nouvelle : un exercice cruel de contraction de vie », dans Claude Pujade-Renaud et Daniel Zimmermann (dir.), 131 nouvellistes contemporains par eux-mêmes, Paris, Manya, 1992, p. 77-79.

« Le roman de formation, le livre et le temps », dans Michel Picard (dir.), Comment la littérature agit-elle ?, Actes du colloque du Centre de recherche sur la lecture littéraire de mai 1992, Paris, Klincksieck, 1994, p. 59-70.

« La mémoire et ses traces dans A Portrait of the Artist as a Young Man de Joyce », dans Simone Dorangeon et Claude Fierobe (dir.), La mémoire et ses traces, Reims, Presses universitaires de Reims, 1995, p. 65-75 ; version augmentée dans « Mémoire et création chez Joyce », Bulletin de littérature générale et comparée, no 18 (automne 1995), p. 53-67.

« En amour pas en géométrie, un goût d’achèvement à la fin du Château de Franz Kafka », dans Béatrice Didier et Gwenhaël Ponnau (dir.), Le fil d’Ariane, Cahiers de littérature générale, Recherche et concours 2, Nantes, Opera Sedes, 1995, p. 37-52.

« La femme, l’artiste, le prêtre et la poésie dans Portrait de l’artiste en jeune homme ou comment un adieu peut en cacher un autre », Littératures no 33 (automne 1995), p. 113-123.

« Soliloque et théâtralité », dans Anne Larue (dir.), Théâtralité et genres littéraires, Poitiers, Publications de La Licorne, 1996, p. 325-329.

« Du paysan enfroqué au poète ampoulé : de la difficulté d’être sublime dans Portrait de l’artiste en jeune homme », dans Béatrice Didier et Gwenhaël Ponnau (dir.), Le roman du poète, Cahiers de littérature générale, Recherche et concours 2, Nantes, Opera, Sedes, 1995, p. 37-52.

« Infidélité et “indirectness” dans La Coupe d’or de Henry James » Imaginaires no 1, Reims, 1996, p. 127-133.

« Analyse et narration de “l’événement inouï” dans l’œuvre de Primo Levi », dans Yves Ménager (dir.), Créer pour survivre, FNDIRP, 1996, p. 67-76.

« La littérature de langue allemande au xxe siècle », dans Didier Souiller, Wladimir Troubetzkoy (dir.), Littérature comparée, Paris, PUF, 1997, p. 541-562 (traduction italienne, Gianna Puglisi et Paolo Proietti, Roma, Armando, 2004).

« Rupture interminable et travail du deuil dans la littérature européenne du début du siècle : Proust, Kafka, Svevo », dans Régis Antoine, Wolfgang Geiger (dir.), La Rupture amoureuse et son traitement littéraire, Paris, Honoré Champion, 1997, p. 163-181.

« Le fantôme de l’adultère : ses apparitions et ses disparitions dans La Coupe d’Or de Henry James », dans Sophie Geoffroy-Menoux (dir.), Henry James ou le fluide sacré de la fiction, Paris, L’Harmattan, coll. « Americana », 1998, p. 65-72.

« Le roman “psychologique” », dans Béatrice Didier (dir.), Précis de littérature européenne, Paris, PUF, 1998, p. 501-507.

« Quelques problèmes de réception autour de l’œuvre de Dostoïevski : amalgames et kaléidoscopes », dans Chantal Foucrier et Daniel Mortier (dir.), Frontières et passages : échanges culturels et littéraires (Actes du Congrès de la SFLGC à Rouen d’octobre 1998), Publications de l’université de Rouen, 1999, p. 185-191.

« De la contemplation du grand ciel tolstoïen au dialogue critique : Proust lecteur de Tolstoï », dans L’Ours et le coq (hommage à Michel Cadot), Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2000, p. 127-138.

« La réception créatrice en littérature comparée (autour de l’œuvre de Marcel Proust) », dans Pascal Dethurens et Olivier-Henri Bonnerot (dir.), Fin d’un millénaire. Rayonnement de la Littérature comparée, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2000, p. 79-89.

« De la grandeur du désastre à l’héroï-comique du désastreux », Littératures, automne 2001, no 45, p. 267-277.

« Le voyage en URSS : la quête du sens ou le kaléidoscope des analogies », Slavica Occitania, no 14, Toulouse, 2002, p. 63-76.

« Faux frères et fausses sœurs jumelles : les fratries dans quelques chefs-d’œuvre de la fiction névrotique moderne », dans Florence Godeau et Wladimir Troubetzkoy (dir.), Fratries, Paris, Kimé, 2003, p. 253-260 (communication plénière au Congrès 2002 de la SFLGC à l’université de Versailles Saint-Quentin).

« Drieu la Rochelle ou splendeurs et misères du comparatisme en action », dans Mélanges offerts à Julien Hervier, Revue du Centre de Recherche et de Documentation Ernst Jünger, Les Carnets, no 8, 2004, p. 95-116.

Contributions au Dictionnaire Marcel Proust (sous la direction d’Annick Bouillaguet et Brian Rogers, Paris, Honoré Champion, 2004, rééd. 2008, rééd. Classiques Champion, 2014), notamment les articles portant sur le rapport de Proust à la littérature russe et sur les représentations de la jalousie dans son œuvre ; l’ouvrage a obtenu le prix Émile Faguet de l’Académie française en 2005 et a été traduit en allemand (dir. Luzius Keller, Marcel Proust Enzyklopädie, Hoffmann und Campe, Hamburg, 2009) : articles « Tolstoj » ; « Dostojewski » ; « Eifersucht ».

« Comparer pour “écrire de soi” », dans Autour de Proust. Mélanges offerts à Annick Bouillaguet, numéro spécial de Travaux et recherches de l’Université de Marne-la-Vallée, 2004, p. 37-47.

« Des intermittences de la révélation à l’âge d’or du roman », Le Nouveau Recueil, La prose du roman, septembre-décembre 2005, no 76, p. 122-126.

« Proust et ses “surmoi” classiques et flaubertiens », Bulletin d’Informations proustiennes, 2007, no 37, p. 47-58.

« Les graveurs ont l’humour grave », Critique, numéro spécial Pascal Quignard, 721-722, juin-juillet 2007, p. 497-507.

« “Réminiscences anticipées” et “ramiers fraternels” : les réécritures de quelques romans européens du xixe siècle dans Le Temps retrouvé de Marcel Proust », dans Jean-Paul Engélibert et Yen-Mai Tran-Gervat (dir.), La littérature dépliée. Reprise, répétition, réécriture, Rennes, PUR, coll. « Interférences », 2008, p. 115-124.

« Alma mater : théorie et pratique », Modernités 27, Mauvais genre. La satire littéraire moderne, dir. Sophie Duval et Jean-Pierre Saïdah, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2008, p. 449-463.

« Aristoteles dixit : le recours aux autorités philosophiques dans la Correspondance de Marcel Proust », dans Jürgen Ritte et Rainer Speck (dir.), Cher ami… votre Marcel Proust, Gent, Snoeck, 2009, p. 59-71 (publié en même temps que la traduction allemande du texte par Stefan Barmann : « Aristoteles dixit : Der Rekurs auf philosophische Autorität in Marcel Prousts Correspondance »).

Versions augmentées d’articles sur Proust mis en ligne sur le site de l’ITEM/CNRS en 2007 : « Comparer pour écrire de soi » et « Rupture interminable et travail de deuil : Proust, Kafka, Svevo », en 2008 : « Proust et ses “surmoi” classique et flaubertien » et en 2009 « “Réminiscences anticipées” et “ramiers fraternels” : les réécritures de quelques romans européens du xixe siècle dans Le Temps retrouvé de Marcel Proust ».

« Processes of Rebirth from Short Story to Novel : the Relationship between Dubliners and A Portrait of the Artist as a Young man compared with the Relationship between Les Plaisirs et les jours and À la recherche du temps perdu », article mis en ligne sur le site de l’ITEM, en octobre 2009 issu de la communication prononcée en anglais au sein de l’atelier « Proust et Joyce » au Symposium international James Joyce de Tours « Joyce renaissant » en juin 2008.

« Einige Überlegungen zur Inspektion der Staatsbibliothek von Wien durch General Stumm von Bordwehr » (trad. allemande Rosmarie Zeller), Musil Forum, Band 30, 2007-2008, Berlin, De Gruyter, 2009, p. 128-138.

« Mal du siècle et mal du lieu : bovarysme et romantisme mêlés dans les deux grands romans modernes de Flaubert », Flaubert revue critique et génétique, revue de l’équipe Flaubert de l’ITEM, Flaubert, Style/Poétique/Histoire littéraire, dir. Pierre-Marc de Biasi, 2010.

« L’adultère sans ses légions lyriques dans Effi Briest de Fontane », Revue de littérature comparée, LXXXVI, 2009, no 4, p. 425-435.

« Feu pâle ou Alma mater et petit père des peuples », dans Chloé Deroy (dir.), Nabokov Icare russe et Phénix américain, Dijon, Éditions universitaires de Dijon, 2010, p. 137-147.

« L’autobiographie en forme de biographie parentale, confession ou dissimulation ? », dans Anne-Rachel Hermetet et Jean-Marie Paul (dir.), Écritures autobiographiques, Rennes, PUR, 2010, p. 131-142.

« Spuren einiger großer europäischer Romane im Schlussteil von Marcel Prousts “Auf der Suche nach der verlorenen Zeit” », übersetzt von Ariane Lüthi, Proustiana XXVI, Köln, Insel Verlag, 2010, p. 95-101.

« Joyce et Proust : de la nouvelle au roman », dans Lourdes Carriedo et Maria Luisa Guerrero (dir.), Marcel Proust, écriture, réécritures. Dynamiques de l’échange artistique (Actes du Colloque de Madrid : « Marcel Proust échos et reflets » de mars 2009), Bruxelles, Peter Lang, 2010, p. 179-189.

« Amoralités proustiennes », Cahiers de littérature française IX-X, Morales de Proust, dir. Mariolina Bertini et Antoine Compagnon (texte de la première Conférence des séminaires de l’année 2008 au Collège de France dans le cadre du cours d’Antoine Compagnon « Morales de Proust », le 15 janvier 2008, diffusée sur le site web de France Culture en août 2008), Bergamo University Press, 2010, p. 27-39.

« “N’est pas fou qui veut” ? La simulation des délires mentaux par André Breton et par Paul Eluard dans “Les Possessions” », Revue d’histoire littéraire de la France, no 3, juillet 2011, p. 653-665.

« Roderick Hudson et The Lesson of the Master : sauver l’art ou duper l’artiste ? Le modèle du récit de formation de l’artiste à l’épreuve de la duplicité jamesienne », Revue de littérature comparée, 2011, no 3, p. 277-288.

« Entretien avec Nathalie Degroult », French Review, 2012, no 86, p. 358-369.

« Avant que le meurtre ne se commette : autre état et idéologies pathologiques d’après Crime et châtiment de Dostoïevski et La Sonate à Kreuzter de Tolstoï », dans Florence Godeau (dir.), Langages frontaliers, Paris, Éditions Kimé, 2013, p. 29-38.

« La dialectique proustienne des rapports maître/serviteur d’après le personnage de Françoise dans Du côté de chez Swann « Combray », Quaderni Proustiani no 7 (consacré à Du côté de chez Swann), Naples, 2013, p. 207-221 ; article mis en ligne sur le site de l’ITEM en septembre 2013.

« La Conscience de Zeno ou le livre blanc-noir de la psychanalyse », Revue de littérature comparée, 2013, 1, p. 15-29 ; traduction italienne par Michele Peretti dans les Quaderni Proustiani, Naples, 14, 2014 « La Coscienza di Zeno o il libro bianco e nero della psicoanalisi » p. 109-128.

« Kaunis romaan eesti “önnetust teadvusest” : Tammsaare “Tõde ja õigus” », « Un beau roman de la conscience malheureuse », traduit en estonien par Katre Treviste, Revue Looming, no 6/2014, Tallinn, Estonie, p. 839-849.

« “À qui perd gagne” : les “joyeuses apocalypses” de La Marche de Radetzky et du Temps retrouvé », numéro spécial Joseph Roth, Austriaca 77, sous la direction de Stéphane Pesnel, PURH, 2014, p. 153-164.

« “Passera pas” (le Temps) », Bulletin d’informations proustiennes 44, Paris, Éditions rue d’Ulm, 2014, p. 49-61.

« Tendres catleyas, épouvantables seringas : les paradoxes de la jalousie dans l’œuvre de Marcel Proust », dans Jean-Louis Guereña (dir.), Sexualités occidentales (xviiie-xxie siècles), Tours, PUFR, coll. « Civilisations étrangères », 2014, p. 357-372.

Préface au volume L’effacement selon Nabokov Lolita versus The Original of Laura, sous la direction d’Alexia Gassin et John Pier, Tours, PUFR, « Perspectives littéraires », 2014.

« Les “années de l’éveil” », postface au volume L’Appel de l’étranger. Traduire en langue française en 1886 (Belgique, France, Québec, Suisse), sous la direction de Sylvie Humbert-Mougin, Lucile Arnoux-Farnoux, Yves Chevrel, Tours, PUFR, « Traductions dans l’Histoire », 2015, p. 317-324.

« Colette », dans Jean-Yves Tadié (dir.), Le Cercle de Marcel Proust II, Actes du Colloque organisé à la fondation Polignac en juin 2013, Paris, Honoré Champion, coll. « Recherches proustiennes », 2015, p. 103-114.

« La Marche de Radetzky de Joseph Roth : Rites et ordres à l’épreuve de l’humour et de la détresse », dans les Cahiers de L’Herne Joseph Roth, sous la direction de Carole Matheron et Stéphane Pesnel, Paris, Éditions de L’Herne, 2015, p. 194-200 et p. 293.

« Jalousies animales et animalité de la jalousie : belle et bête jalouses dans La Chatte de Colette », dossier « Colette animale », Cahiers Colette no 36, 2015, p. 91-193, nouvelle version de l’article de Roman 20-50, décembre 2011, p. 123-132.

« Sécheresse française et sentimentalité européenne : un partage proustien de côtés », dans Antoine Compagnon et Nathalie Mauriac Dyer (dir.), Du côté de chez Swann, roman cosmopolite, Paris, Honoré Champion, coll. « Recherches proustiennes », 2016, p. 57-69.

« L’inhumanité a encore de beaux jours devant elle : vision comparée de la guerre de 1914 chez Proust et chez Karl Kraus », Prospero, XXI, 2016, Trieste, et traduit en allemand par Moth Stygermeer dans un volume consacré à Proust et la guerre aux éditions Suhrkamp, dir. Wolfram Nitsch et Jürgen Ritte, Proust und der Erste Weltkrieg, Marcel Proust Gesellschaft, Suhrkamp/Insel, Köln/Berlin, 2016.

« Temps / sentier / perdus / retrouvés. À propos de deux commémorations conjointes à Combray », dans Mireille Naturel (dir.), Proust et Alain-Fournier. La transgression des genres. 1913-1914, actes du colloque du centenaire de Du côté de chez Swann et du Grand Meaulnes à Illiers-Combray (novembre 2013), Paris, Honoré Champion, coll. « Recherches proustiennes », p. 19-26.

« Le socio-sexuel », La Revue littéraire, Léo Scheer, no 68, mai-juin-juillet 2017.

« Comparer pour mieux comprendre ce que signifie “écrire de soi” : l’apport du comparatisme dans le cadre des études monographiques », dans Anne Tomiche (dir.), Le Comparatisme comme méthode critique, Actes du Congrès de l’AILC 2013 (Paris), Paris, Classiques Garnier, 2017, p. 123-134.

À paraître

« Articles « Adultère », « Musil », « Proust » dans le Dictionnaire Flaubert (sous la direction de Gisèle Séginger et Yvan Leclerc) aux éditions Honoré Champion.

« Le névropathe et son Esculape : un duo proustien, un duo romanesque des années 20 » dans Proust et la médecine, sous la direction de Mireille Naturel.

« L’eau (du ressouvenir narratif) bout seulement à 100 degrés », Revue d’études proustiennes, « La bibliothèque mentale de Marcel Proust ».

« Le socio-sexuel dans des œuvres françaises et centre-européennes (Schnitzler, Kafka, Céline, Kundera, Jelinek, Houellebecq) », dans les Actes du Congrès de l’AILC 2016 de Vienne (« La littérature comparée : multiples langues, multiples langages »).

« Figures proustiennes de musiciens à la lumière du Künstlerbildungsroman européen », dans les Actes du Colloque « Proust et la musique » organisé en octobre 2016 à la fondation Singer-Polignac par Nathalie Mauriac Dyer, Françoise Leriche et Cécile Leblanc.

« Formes nouvelles du récit autobiographique : le livre du deuil amoureux (Vie secrète de Pascal Quignard, Lacrimosa de Régis Jauffret, Une année qui commence bien de Dominique Noguez) », dans les Actes du colloque de Fès « Nouvelles écritures/nouvelles approches » novembre 2016.

« Le chef-d’œuvre entr’aperçu à la fin de quatre romans de l’écrivain du début du xxe siècle : À la recherche du temps perdu de Marcel Proust, Portrait de l’Artiste en jeune homme de James Joyce, Tonio Kröger de Thomas Mann, Le Feu de Gabriele D’Annunzio », Revue d’études proustiennes, « Proust et le livre à venir ».

« L’intelligence de l’intellectuel : une “pince-monseigneur” à l’efficacité douteuse », Bulletin d’informations proustiennes, 2017.

Principaux comptes rendus

La critique artistique un genre littéraire, Publications de l’Université de Rouen, PUF, 1986 et Théodore Ziolkowski, Varieties of Literary Thematics, Princeton, Princeton University Press, 1982, Revue de littérature comparée, 1986/1, p. 91 à 96.

Anne Longuet-Marx, Proust, Musil, Partages d’écritures, Paris, PUF, 1986, Musil Forum, nos 13-14, Sarrebrück, 1988, p. 377-381.

Éditions d’œuvres de Désiré Kostolanyi, Revue de littérature comparée, 1988/1, p. 115-116.

Jean-Michel Gliksohn, L’expressionnisme littéraire, Paris, PUF, 1990 et Manfred Pfister, Die Modernisierung des Ich, Passau, 1989, Revue de littérature comparée, 1991/3, p. 381-384.

Yvan Leclerc, Crimes écrits, Romantisme, 1993, no 79, p. 124-126.

Alfred Hornung Ernstpeter Ruhe, Autobiographie et avant-garde, Revue de littérature comparée, 1994/2, p. 237-239.

Karen Haddad-Wotling, L’illusion qui nous frappe, Proust et Dostoïevski, Une esthétique romanesque comparée, Paris, Honoré Champion, 1995, Revue de littérature comparée, 1996/2, p. 246-248.

Roger Bauer, Die schöne Décadence, Revue de littérature comparée, 2002/6, p. 387-388.

Jean-Christophe Valtat, Culture et figures de la relativité, Le Temps retrouvé, Finnegans Wake, Bulletin Marcel Proust, 2004, no 54, p. 218-220.

Edward Bizub, Proust et le moi divisé, Littératures, 2006, no 54, p. 252-255.

Pascale Fravalo-Tane, À la recherche du temps perdu en France et en Allemagne (1913-1958) « Dans une sorte de langue étrangère… », Paris, Honoré Champion, coll. « Recherches proustiennes », 2008, Bulletin Marcel Proust, 2009, no 59, p. 108-110.

Pierre-Marc de Biasi, Gustave Flaubert Une manière spéciale de vivre, Paris, Grasset, 2009, Revue d’histoire littéraire de la France, 2010/1, p. 225-227.

Peter Brooks, L’Imagination mélodramatique, Balzac, Henry James, le mélodrame et le mode de l’excès, trad. fr. Emmanuel Saussier et Myriam Faten Sfar, 2010 (The Melodramatic Imagination, 1976), Paris, Classiques Garnier, 2010, Revue française d’études américaines, no 130, 4e trimestre 2011, p. 110-111.

Liza Gabaston, Le Langage du corps dans À la recherche du temps perdu, Paris, Honoré Champion, coll. « Recherches proustiennes », 2011, Revue d’histoire littéraire de la France, 2012/1, p. 252-254.

Velichka Ivanova, Fiction, utopie, histoire. Essai sur Philip Roth et Milan Kundera (Préface de Stéphane Michaud), Paris, L’Harmattan, 2010, Revue de littérature comparée, 2012/1, p. 118.

Edward Bizub, Beckett et Descartes dans l’œuf. Aux sources de l’œuvre beckettienne : de Whoroscope à Godot, Paris, Classiques Garnier, 2012, Bulletin Marcel Proust 2013, no 63, p. 134-135.

Pascal Dethurens, La Vie éternelle, Gollion, Infolio Éditions, 2013, Europe, avril 2014, p. 366-368.

Elena Lozinsky, L’Intertexte fin-de-siècle dans À la recherche du temps perdu de Marcel Proust. Les Carafes dans la Vivonne, Paris, Honoré Champion, 2013, Bulletin Marcel Proust, 2014, p. 98-100.

Michel Schneider, L’auteur, l’autre Proust et son double, Paris, Gallimard, 2014, Bulletin d’informations proustiennes, 2015, no 44, p. 193-195.

Frédéric Joly, Robert Musil. Tout réinventer, Paris, Seuil, 2015, Revue Austriaca, 2016.

Yves Landerouin, La Critique créative, Paris, Honoré Champion, 2016, Revue d’histoire littéraire de la France, 2016/4.

Collaborations au Magazine littéraire et à La Quinzaine littéraire

« Esprit du temps et monde d’hier », Magazine littéraire, Zweig, septembre 1987.

« Le “chez-soi” de Milan Kundera », Magazine littéraire, Prague et ses écrivains, juin 1988.

« Les Essais de Robert Musil », La Quinzaine littéraire, mai 1984.

« Tarabas de Joseph Roth », La Quinzaine littéraire, juillet 1985.

« Vienne fin-de-siècle de Johnston », La Quinzaine littéraire, décembre 1985.

« Théâtre de Musil », La Quinzaine littéraire, février 1986.

« Les exigences du jour de Thomas Mann », La Quinzaine littéraire, juillet 1986.

« Lettres de Musil », La Quinzaine littéraire, juillet 1988.

« Proses diverses de Musil », La Quinzaine littéraire, février 1989.

Comptes rendus à caractère pédagogique

Compte rendu de l’épreuve écrite de littérature comparée de l’agrégation de Lettres modernes de 1991.

Compte rendu des ateliers de la SFLGC consacrés à l’enseignement de la littérature comparée en France en licence, Bulletin de littérature générale et comparée, janvier-février 1997, no 1, p. 35-40.

« Dossier Proust », Actu, février 2010 et présentation d’Originalités proustiennes sous forme de questionnaire pour la FNAC et pour le site Passagedulivre.com (avril 2011).

Radio (France culture)

« Le Panorama » pour L’Obstination (octobre 2010).

« Les chemins de la connaissance » (séries d’émissions sur la passion, productrice Élisabeth Rallo, octobre 2011).

« La littérature et les camps » (Primo Levi) en juillet 2000.

« Pot au feu » consacré aux thèses de doctorat pour Alma mater.

Série d’émissions consacrées à l’œuvre de Robert Musil (productrice Christine Lecerf), août-septembre 2002 : « 10 tentatives pour aimer un monstre » et « 101 fragments passionnés ».

« Texte intégral » (productrice Julie Clarini) en mai 2003 : « Le théâtre des romanciers » avec Sylvie Humbert-Mougin pour La Tentation théâtrale des romanciers.

« Tout arrive » autour de l’université pour Alma mater (octobre 2002) et autour des apprentissages tardifs de la musique (juillet 2003) pour Soliloque pour clarinette seule.

« Fiodor Dostoïevski » (productrice Christine Lecerf), juin 2005.

« Surpris par la nuit » (productrice Simone Douek) : « La sous-conversation » pour Autour du monologue intérieur, septembre 2005.

« À plus d’un titre » (producteur Tewfik Hakem) pour Le méchant vieux temps, septembre 2008.

« Alfred Döblin » (productrice Christine Lecerf), mai 2009.

« Les nouveaux chemins de la connaissance », février 2011 (producteur Raphaël Enthoven) « La guerre » : la guerre dans Le Temps retrouvé de Marcel Proust et mai 2011 : « La domestique » : le personnage de Françoise dans À la recherche du temps perdu de Marcel Proust et août 2011 (productrice Adèle van Reeth) « La bêtise d’après Flaubert et d’après Musil » ; Arthur Schnitzler (productrice Christine Lecerf), mars 2012.

« Les nouveaux chemins de la connaissance » (productrice Adèle Van Reeth) : « Les passions prisonnières » : la jalousie dans l’œuvre de Marcel Proust, décembre 2015.

Autres

France 3 Reims pour Souvenirs impies, juin 1989.

« Fréquence protestante » avec Mireille Naturel (productrice Nathalie Zanon) « Marcel Proust », juin 2012.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search