Versione classicaVersione mobile

Informer avec Internet

 | 
Isabelle Hare
, 
Jean-Michel Rampon
, 
Jean-François Tétu
, 
et al.

Avant-propos. Les recherches sur le journalisme

Isabelle Garcin-Marrou

Testo integrale

1Le périmètre des recherches menées en France sur le journalisme, en sciences de l’information et de la communication, est entendu de façon pluridisciplinaire ; elles peuvent relever de perspectives depuis longtemps ancrées à l’université comme l’histoire de la presse ou le droit de l’information, mais aussi plus récentes comme la sociologie de la culture et des pratiques culturelles, l’analyse linguistique ou sémiologique des discours médiatiques, ou l’étude socio-économique des acteurs. Ces recherches visent désormais aussi bien les supports traditionnels ou nouveaux, les discours ou les contenus, que les pratiques, les acteurs, les organisations, les formes de réception, dès que leur objet principal vise le journalisme et les journalistes.

2Des programmes de recherche ont été et sont développés dans des unités de recherche qui elles-mêmes réunissent des pratiques, des perspectives et des attentions très diverses, de telle sorte que les études sur le journalisme se trouvent souvent disséminées et sans grande visibilité. Cette diversité de disciplines, d’approches et d’objets constitue pourtant une richesse manifeste, ce qui a conduit quatre unités de recherche à œuvrer à la création d’un Groupement d’Intérêt Scientifique « Journalisme ». La création du GIS Journalisme a pour objet de réunir les expériences de recherche établies sur cet objet d’étude, afin de développer leurs activités par leur interaction, et contribuer ainsi à la constitution d’un champ plus organisé de recherches sur le journalisme. Constitué de quatre unités fondatrices – ELICO (Université de Lyon), CRAPE (Université Rennes 2), GRIPIC (Celsa Paris-Sorbonne) et CARISM (Université Paris 2 Panthéon-Assas) – le GIS Journalisme a choisi de développer une activité de mise en visibilité des travaux contemporains sur le journalisme en organisant, notamment, des colloques et journées de travail de façon régulière. Les membres du GIS Journalisme contribuent en outre à la publication de la revue multilingue « Sur le journalisme, About Journalism, Sobre Jornalismo ».

3 Le GIS a ainsi organisé plusieurs colloques internationaux qui ont chacun proposé une thématique permettant, à la fois, de focaliser l’attention sur un pan des recherches contemporaines mais, aussi, de croiser les regards avec des disciplines voisines (économie, sociologie, littérature, science politique). Ainsi, la première rencontre avait pour titre « Le journalisme, une activité collective » et visait aussi bien la chaîne de production éditoriale que les collectifs de presse, alors en germe et récemment mis en évidence par la publication des Panama Papers (Paris 2011 – colloque porté par le CARISM) ; un autre programme a suivi, consacré au « gouvernement des journalistes », thème inspiré par les propositions de Michel Foucault sur « les techniques et procédures destinées à la conduite des hommes » (Rennes, 2012 – colloque porté par le CRAPE) ; le suivant, dont est issu le présent ouvrage, était consacré aux « Reprises et métamorphoses de l’information » (Lyon, 2014 – colloque porté par ELICO) ; d’autres rencontres ont suivi, en particulier sur le thème « Le journalisme et ses outils. Technicités de la production d’information » (Paris, 2015 – colloque porté par le GRIPIC) ; et, en 2017, le thème du colloque, porté par le CARISM, sera consacré aux « Écritures du Journalisme ».

4Au départ du colloque de 2014 porté par ELICO et du présent ouvrage qui en résulte, deux constats que l’introduction précise : la multiplication des reprises de l’information et leur dissémination, d’une part ; et un second constat, lié au premier, mais distinct, celui des « métamorphoses » de l’information liées à sa circulation, à ses usages, à sa nouvelle plasticité, en somme.

5Cet ouvrage rassemble donc les résultats et les observations de chercheurs de différents horizons (géographiques et disciplinaires) qui travaillent sur l’information d’actualité pour en saisir les évolutions contemporaines au sein du temps long de l’histoire des pratiques d’information. Plusieurs approches sont mobilisées (analyse de discours, ethnographie, analyse de contenu), plusieurs dimensions attachées à la nature et au rôle social de l’information sont questionnées : la circulation, l’encadrement juridique, les discussions et controverses dans l’espace public, ou encore, le devenir des images d’actualité.

6Parce que les objectifs du GIS Journalisme sont de fédérer, de mettre en visibilité et de rendre accessibles les recherches en cours, ce livre s’adresse aux chercheurs et aux étudiants qui s’intéressent aux façons contemporaines de faire-savoir, et donc d’organiser des savoirs et leur transmission, d’organiser une culture.

7 Au nom des unités de recherche fondatrices du GIS Journalisme, le CARISM, le CRAPE, ELICO et le GRIPIC, je vous souhaite donc une excellente lecture.

Autore

Directrice d’ELICO Présidente du GIS Journalisme

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2016

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search