Version classiqueVersion mobile

La mémoire à l’œuvre

 | 
Caroline Cazanave

Seconde section. Re-localiser et redéfinir les objets mémoriels

Étranges pays de l’épreuve : rocher de Mordrain, île d’Hippocrate. Exotisme archéologique et génie du lieu dans l’Estoire del Saint Graal1

Gérard Gros

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Rocher de Port Peril2, Île d’Hippocrate3 : voilà deux digressions qui, de prime abord, semblent insérées dans le roman pour le pouvoir de séduction ou de distraction de leur exotisme géographique ; elles ont une même origine dans la fiction : l’enlèvement miraculeux de Mordrain et ses conséquences ; elles relèvent, moralement, de la notion d’épreuve acceptée avec humilité, plus qu’avec résignation, par le chrétien ; esthétiquement, l’isolement des personnages régit l’insularité narrative. Or toutes deux, réduites au décor de la légende ancienne qu’elles enregistrent, n’ont qu’apparemment le caractère indiscret propre à retenir la curiosité du lecteur-auditeur ; elles se veulent en vérité, sitôt remises en perspective, correctrices et novatrices. Alors même, elles ne feignent qu’en gros d’amender une incohérence ou de rectifier un oubli, c’est-à-dire de pointer combien pouvait avoir été faillible un historiographe antique. En développant, ce qui revient à divulguer ce que l’histoire ...

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search