Version classiqueVersion mobile

Un mousquetaire du journalisme : Alexandre Dumas

 | 
Sarah Mombert
, 
Corinne Saminadayar-Perrin

Ont contribué à l’ouvrage

Texte intégral

1Julie Anselmini est maîtresse de conférences à l’université de Caen-Normandie, et spécialiste de littérature française du xixe siècle. Elle travaille particulièrement sur l’œuvre d’Alexandre Dumas père et a entre autres publié :

  • 2013 (dir.), Dumas critique, Limoges, PULIM ;
  • 2013 (éd.), Dumas Alexandre, Gaule et France, Paris, Garnier ;
  • 2010, Le roman d’Alexandre Dumas père ou la réinvention du merveilleux Genève, Droz en 2010.

2Elle s’intéresse plus généralement à l’émerveillement en littérature ; elle a codirigé sur cette question :

  • 2017, avec Boblet Marie-Hélène (dir.), De l’émerveillement dans les littératures narratives et poétiques du xixe et xxe siècles, Grenoble, ELLUG.

3Elle a également travaillé sur des auteurs tels que Sand, Gautier ou Barbey d’Aurevilly, particulièrement sous l’angle des relations entre littérature et critique.

*

4Sandrine Carvalhosa, ancienne élève de l’ENS de Lyon, est agrégée de lettres et membre du RIRRA 21 (université Paul-Valéry, Montpellier 3). Elle est l’auteure d’une thèse intitulée La causerie au xixe siècle. Les voix d’une écriture médiatique. Ses travaux portent sur la presse au xixe siècle, et plus spécifiquement sur l’influence de la forme conversationnelle sur l’écriture journalistique. Elle a publié plusieurs articles portant sur des écrivains-journalistes (Alexandre Dumas, Théophile Gautier, Jules Vallès, Émile Zola), et a participé à l’édition des articles de critique dramatique d’Alexandre Dumas (publiés dans les Cahiers Alexandre Dumas, n° 42).

*

5Maria Lúcia Dias Mendes est professeure de littérature française à l’université fédérale de São Paulo. Elle a participé au programme de coopération internationale « La circulation transatlantique des imprimés et de la mondialisation de la culture au xixe siècle », dirigé par Jean-Yves Mollier (Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) et Márcia Azavedo Abreu (Instituto de Estudos da Linguagem, Unicamp). Elle s’intéresse à la réception et à la diffusion des romans français dans le Brésil du xixsiècle, en particulier l’œuvre d’Alexandre Dumas. Son livre No limiar da História e da Memória. Mes Mémoires, d’Alexandre Dumas paraîtra prochainement.

*

6Cyrille François est maître d’enseignement et de recherche à l’université de Lausanne. Ses recherches portent sur les stratégies narratives des contes de Perrault, Grimm et Andersen, ainsi que sur les questions de traduction et d’adaptation de textes littéraires. Il a publié :

  • 2017, Les voix des contes : stratégies narratives et projets discursifs des contes de Perrault, Grimm et Andersen, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal ;
  • 2017 (éd.), Andersen Hans Christian, Contes et histoires choisis, Paris, Garnier.

*

7Ludovic Frobert est directeur de recherche au CNRS (UMR Triangle). Il a publié récemment :

  • 2017, avec Barbier Jonathan, Une imagination républicaine : François-Vincent Raspail (1794-1878), Besançon, PUFC ;
  • 2016, avec Coste Clément et Lauricella Marie (dir.), De la République de Constantin Pecqueur (1801-1887), Besançon, PUFC ;
  • 2015, avec Bouchet Thomas et alii (dir.), Quand les socialistes inventaient l’avenir : presse, théories et expériences (1825-1852), Paris, La Découverte ;
  • 2014, avec Sheridan George, Le solitaire du ravin. Pierre Charnier (1795-1857) prud’homme tisseur et canut, Lyon, ENS Éditions.

*

8Charles Grivel a été professeur à l’université de Mannheim (Allemagne). Son ouvrage Production de l’intérêt romanesque (Paris, Mouton, 1973) a fait référence. Il a notamment publié :

  • 2008 (coord.), Revue des sciences humaines, n° 290 Les vies parallèles d’Alexandre Dumas ;
  • 2008, Alexandre Dumas, l’homme « 100 » têtes, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion.

*

9Sébastien Hallade, enseignant d’histoire-géographie, poursuit sous la direction du professeur Jacques-Olivier Boudon (université Paris-Sorbonne) une thèse intitulée « À la recherche de la meilleure des républiques ». Les romanciers feuilletonistes engagés sous la Deuxième République. Littérature, politique, morales et mémoires (1848-1898). Membre du Centre d’histoire du xixe siècle (université Paris-Sorbonne/université Panthéon-Sorbonne) et du comité de rédaction de la revue Temps des médias, il a collaboré au Dictionnaire des quarante-huitards (Paris, PUPS, à paraître) et a notamment publié :

  • 2015 (dir.), Morales en révolutions (France 1789/1940), Rennes, PUR ;
  • 2015 (avril), « Aux frontières de la littérature et de la politique : les feuilletonistes Alexandre Dumas, Paul Féval et Eugène Sue sous la Deuxième République, des écrivains transgressifs ? », Sociétés et représentations, n° 39 ;
  • 2015, France et Europe au xixe siècle, Paris, Ellipses.
  • 2010, « Le Mois (mars 1848-février 1850) », in Schopp Claude, Dictionnaire Dumas, Paris, CNRS Éditions.

*

10Matthias Hausmann est maître de conférences en littérature et médias français et espagnols à l’université de Vienne et à l’université technique de Dresde. Il a soutenu en 2008 un doctorat sur les antiutopies françaises du xixe siècle, et vient de présenter sa thèse d’habilitation à diriger des recherches sur les relations entre l’œuvre d’Adolfo Bioy Casares et le cinéma. Il a publié plusieurs articles sur la littérature utopique et futuriste, sur les auteurs du « boom » de l’Amérique latine, sur les relations entre la littérature et les autres médias (bande dessinée, arts plastiques et cinéma) et sur le cinéma sud-américain et européen. Récemment, il a dirigé la publication, entre autres livres, des ouvrages :

  • 2018, avec Türschmann Jörg (dir.), La literatura argentina y el cine – El cine argentino y la literatura, Francfort, Vervuert Verlagsges ;
  • 2016, avec Türschmann Jörg (dir.), Das Groteske in der spanischen und lateinamerikanischen Literatur, Göttingen, Niedersachs V & R unipress ;
  • 2013, avec Hahn Kurt (dir.), ErzählMacht. Narrative Politiken des Imaginären, Würzburg, Königshausen & Neumann.

*

11Sarah Mombert est maîtresse de conférences en littérature française du xixe siècle à l’École normale supérieure de Lyon, membre du laboratoire IHRIM et du comité de rédaction des Cahiers Alexandre Dumas (Classiques Garnier). Après une thèse de doctorat sur le roman de cape et d’épée, elle s’est spécialisée en histoire de la presse, notamment à travers l’édition numérique des journaux d’Alexandre Dumas (en ligne à l’adresse http://alexandredumas.org/​) dont elle a assuré la coordination. Elle a publié :

  • 2009, avec Durand Pascal (dir.), Entre presse et littérature. Le Mousquetaire, journal de M. Alexandre Dumas, Liège, Bibliothèque de la faculté de philosophie et lettres de l’université de Liège (diffusion Droz).

12Parmi ses articles récents, plusieurs sont consacrés à Dumas journaliste, en particulier :

  • 2013, « Alexandre Dumas contre Jules Janin. Le duel des critiques », in Anselmini Julie (dir.), Dumas critique, Limoges, PULIM, p. 53-70 ;
  • 2015, « Le « sténographe de l’univers ». Le Mois d’Alexandre Dumas (1848-1850) », in Deluermoz Quentin et Glinoer Anthony, L’insurrection entre histoire et littérature (1789-1914), Paris, Publications de la Sorbonne, p. 81-92.

13Elle prépare un ouvrage de synthèse sur Dumas journaliste.

*

14Alvio Patierno est diplômé des universités françaises (Strasbourg, Mulhouse, Besançon, Saint-Étienne, Lyon), docteur ès lettres, spécialisé en littérature théâtrale des xixe et xxe siècles. Il enseigne en qualité de Ricercatore à l’université Suor Orsola Benincasa de Naples. Auteur de publications sur les auteurs et les voyageurs français en Italie (Lamartine, Flaubert, Giraudoux ; le Vésuve), il s’intéresse principalement aux rapports entre le théâtre français et italien :

  • 2017 (dir.), Il Teatro dei generi minori : dalla Francia all’Europa, Roma-Catania, Bonnano editore ;
  • 2011, Le théâtre français à Naples dans la seconde moitié du xixe siècle, Lille, ARNT, 2011 ;

15ainsi qu’à l’œuvre de Dumas en Italie :

  • 2017, « Les rubriques et la chronique théâtrale dans L’Indipendente d’Alexandre Dumas » [En ligne], Revue italienne d’études françaises, n° 7, URL : https://journals.openedition.org/​rief/​1501;
  • 2004 (dir.), Dumas e il Mezzogiorno d’Italia, Naples, Cuen.

16Il a enfin consacré une partie de ses travaux à l’œuvre de Jean Giraudoux dont il a coédité le Cahier J. G., n° 45 Giraudoux et la Guerre (2017). Il est officier dans l’Ordre des Palmes académiques depuis 2014.

*

17Vincent Robert est maître de conférences HDR à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé d’histoire, il consacre ses travaux à l’histoire culturelle et sociale du politique dans la France et l’Europe du xixe siècle. Il a notamment publié

  • 2015, La Petite-fille de la Sorcière. Enquête sur la culture magique des campagnes à l’époque de George Sand, Paris, Les Belles Lettres ;
  • 2010, Le temps des banquets. Politique et symbolique d’une génération, 1818-1848, Paris, Publications de la Sorbonne ;
  • 1996, Les chemins de la manifesation (Lyon, 1848-1914), Lyon, Presses universitaires de Lyon.

18Son article « Théâtre et révolution à la veille de 1848. Le Chevalier de Maison-Rouge » (Actes de la recherche en sciences sociales, n° 186-187, mars 2011, p. 30-41) entre en résonance avec les problématiques abordées dans le présent volume.

*

19Corinne Saminadayar-Perrin est professeure de littérature française à l’université Paul-Valéry (Montpellier 3) ; elle est membre du RIRRA 21 et membre associée de l’UMR IHRIM. Elle s’intéresse notamment au rapport entre presse et littérature au xixe siècle ; elle a entre autres publié :

  • 2013, Jules Vallès, Paris, Gallimard ;
  • 2007, Les discours du journal. Rhétorique et médias au xixe siècle, Saint-Étienne, PUSE.

20Elle est l’auteure de plusieurs articles et contributions sur Dumas romancier et journaliste. On trouvera l’essentiel de sa production scientifique sur le site www.csaminadayar.fr.

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search