Version classiqueVersion mobile

Les mutations récentes du foncier et des agricultures en Europe

 | 
Gérard Chouquer
, 
Marie-Claude Maurel

France

Chapitre 2

L’espace politique agricole français (1945-2015)

Clémence Guimont et Bruno Villalba

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La société paysanne française d’avant 1945 est présentée comme un monde unifié par son mode de vie et son organisation sociale, tourné vers ses paysages et profondément séparé de l’espace urbain (Augé-Laribe, 1950). Le monde paysan apparaît comme un milieu quelque peu figé dans son organisation professionnelle – structurée par de petites exploitations familiales, sa division du travail – et dans son organisation sociale – rigidité des rapports sociaux, poids de la religion, conservatisme politique, etc. Son rôle central dans l’appareil productif alimentaire lui confère une importance particulière au sein de la société française (Mendras, 1967), à tel point qu’on lui a attribué le qualificatif de « classe » pour exprimer cette singularité (Mendras, 1955).

Cette présence est remise en cause par les effets de la reconstruction économique et les changements politiques qui suivent la Seconde Guerre mondiale. En 1946, les agriculteurs représentent encore six millions d’actifs, soit 35 % de...

Auteurs

Clémence Guimont est ATER à l’IAE de Nancy et doctorante en science politique au CERAPS (CNRS UMR 8026). Sa thèse porte sur les politiques territoriales de biodiversité qu’elle analyse à partir de la sociologie de l’action publique et de la sociologie environnementale. Elle étudie la mise en politique de la crise de biodiversité par l’action publique territoriale.

Bruno Villalba est professeur de science politique à AgroParisTech et membre du Centre d’études et de recherches administratives politiques et sociales (CNRS-UMR 8026). Ses recherches portent sur la théorie politique environnementale, notamment à partir d’une analyse de la capacité du système démocratique à reformuler son projet politique à partir des contraintes environnementales.

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search