Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Discours et événement

 | 
Jacques Guilhaumou

Références bibliographiques

Texte intégral

ADAM Jean-Michel (1991), Le récit, collection « Que sais-je ? », Paris, PUF.

ADAM Jean-Michel, HEIDMANN Ute éds. (2005), Science du texte et analyse de discours, Genève, Slaktine Érudition.

ALTHUSSER Louis (1965), Pour Marx, Paris, Maspero.

AMOSSY Ruth (2006), L’argumentation dans le discours, Paris, Armand Colin.

ANSCOMBE G.E.M. (2002), L’intention, Paris, Gallimard, 2002.

ARENDT Hannah (1972), La crise de la culture, Paris, Gallimard.

ARENDT Hannah (1974), Vies politiques, Paris, tel-Gallimard.

ARENDT Hannah (1983), Condition de l’homme moderne, Paris, Calmann-Lévy.

AUSTIN (1962/1970), Quand dire, c’est faire, Paris, Seuil.

AUROUX Sylvain (1979), La sémiotique des Encyclopédistes, Paris, Payot.

AUROUX Sylvain (1986), « Le sujet de la langue : la conception politique de la langue sous l’Ancien Régime et la révolution », in W. Busse et J. Trabant éds, Les Idéologues. Sémiotique, théories et politiques linguistiques pendant la Révolution française, Amsterdam, John Benjamins.

AUROUX Sylvain (1992), « Condillac, inventeur d’un nouveau matérialisme », Dix-huitième siècle No 24.

AUROUX Sylvain (1998), La raison, le langage et les normes, Paris, PUF.

AUROUX Sylvain (2000), « Entretien autour de La raison, le langage et les normes », Langage & Société, 93.

AUROUX S. dir. (1989-2000), Histoire des idées linguistiques, trois volumes, Liège, Mardaga.

BACH Reinhard (1999), « Divergente Ansätze säkularisierter Ethik in der französischen Aufklärung », Formen der Aufklärung und ihrer Rezeption, R. Bach, R. Desné, G. Hassler éds, Tübingen, Stauffenburg.

BADIOU Alain (1988), L’être et l’événement, Paris, Éditions du Seuil.

BAKER, Keith, (1988), Condorcet. Raison et politique (1975), Paris, Hermann.

BAKHTINE Mikhail (1977), Le marxisme et la philosophie du langage, Paris, Minuit.

BALIBAR Renée (1985), L’institution du français. Essai sur le colinguisme des Carolingiens à la République, Paris, PUF.

BALIBAR Renée (1990), Le colinguisme, collection Que sais-je ?, Paris, PUF.

BALIBAR Renée, LAPORTE Dominique (1974), Le français national. Politique et pratique de la langue française sous la Révolution, Paris, Hachette.

BARDIN Laurence (1989), L’analyse de contenu, Paris, PUF.

BARTHES Roland (1993-1994), Œuvres complètes, trois volumes, Paris, Seuil.

BENOIST Jocelyn (1996), « Qu’est-ce qui est donné ? La pensée et l’événement », Archives de philosophie, No 59.

BENREKASSA Georges (1996) « Mœurs », « Modération », Handbuch politish-sozialer Grundbegriffe in Frankreich, 1680-1820, Heft 16-18.

BENVENISTE Émile (1966), Problèmes de linguistique générale, tome 1, Paris, Gallimard.

BERTAUD Jean-Paul (1984), Les Amis du Roi. Journaux et journalistes royalistes en France de 1789 à 1792, Paris, Perrin.

BERTAUD Jean-Paul (2000), La presse et le pouvoir de Louis XIII à Napoléon Ier, Paris, Perrin.

BEVIR Mark (1999), The Logic of the History of Ideas, Cambridge University Press.

BEVIR Mark (2002), “The Role of Contexts in Understanding and Explanation”, in Bödeker éd. (2002).

BINOCHE Bertrand (1994), Les trois sources des philosophies de l’histoire (1764-1798), Paris, PUF.

BÖDEKER Hans Erich (1998), «Concept-Meaning-Discourse, Begriffsgeschichte Reconsidered», in I. Hampsher-Monk, K. Tilmans and F. Van Vree éds., History of Concepts. Comparative Perspectives, Amsterdam University Press.

BÖDEKER Hans Erich éd. (2002), Begriffsgeschichte – Diskursgeschichte – Metaphernsgeschichte, Göttingen, Walstein Verlag.

BOER Pim den (1998), «The Historiography of German Begriffsgeschichte and the Dutch Project of Conceptual History» in I. Hampsher-Monk, K. Tilmans, F. Van Vree éds., History of concepts. Comparative Perspectives, Amsterdam University Press.

BOLLACK Jean (1997), La Grèce de personne, Paris, Seuil.

BOLTANSKI Luc (1990), L’amour et la justice comme compétences, Paris, Métailié.

BONNET Jean-Claude (1986), La mort de Marat, Paris, Flammarion.

BORGES Jorge Luis (1993 et 1999), Œuvres complètes, deux volumes (I, II), Paris, Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard.

BOSC Yannick (2000), Le conflit des libertés. Thomas Paine et le débat sur la déclaration et la Constitution de l’an III, Thèse de Doctorat, Université d’Aix-Marseille I, sous la dir. de J. Guilhaumou.

BOSREDON B. (1997), Les titres de tableaux. Une pragmatique de l’identification, Paris, PUF.

BOUQUET Simon (1997), Introduction à la lecture de Saussure, Paris, Payot.

BOURGUINAT Élisabeth (1998), Le siècle du persiflage (1734-1789), Paris, PUF.

BRANCA-ROSOFF Sonia éd. (1990), La leçon de lecture, textes de Batteux choisis et présentés, Paris, Éditions des Cendres.

BRANCA-ROSOFF Sonia (1995), « La construction de la norme lexicographique à la fin du XVIIIe siècle : Féraud le médiateur », La genèse de la norme, Archives et documents de la SHESL, Paris VII, no 11.

BRANCA-ROSOFF Sonia (1996a), « Noms abstraits et nominalisation au XVIIIe siècle », Les noms abstraits. Histoire et théorie, N. Flaux, M. Glatigny et D. Samain éds, Lille, Presses Universitaires de Septentrion.

BRANCA-ROSOFF Sonia (1996b), « Les imaginaires de la langue », H. Boyer, éd., Sociolinguistique. Territoire et objets, Delachaux et Niestlé.

BRANCA-ROSOFF Sonia éd. (1998), Le mot : analyse du discours et sciences sociales, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence.

BRANCA-ROSOFF Sonia éd. (2001), L’institution des langues. Autour de Renée Balibar, Paris, Éditions de la MSH.

BRANCA-ROSOFF Sonia, SCHNEIDER Nathalie (1994), L’écriture des citoyens. Une analyse linguistique de l’écriture des peu-lettrés pendant la Révolution française, Paris, Klincksieck

BRANCA-ROSOFF Sonia, COLLINOT André, GUILHAUMOU Jacques, MAZIÈRE Francine (1995), « Question d’histoire et de sens », Langages, 117.

BRANCA-ROSOFF Sonia, GUILHAUMOU Jacques (2003), « De « société » à « socialisme » (Sieyès) : l’invention néologique et son contexte discursif. Essai de colinguisme appliqué », Dictionnaire des usages sociopolitiques (1770-1815), fascicule 7, collection « Linguistique française », Paris, Champion (première publication dans Langage & société, No 83-84, mars-juin 1998).

BRANNIGAN Augustine (1981), The social basis of scientific discoveries, Cambridge University Press.

BRUNEL Françoise (1989), 1794. Thermidor. La chute de Robespierre, Liège, Complexe.

BRUNEL Françoise (1992) Introduction et notes des Principes régénérateurs du système social de Billaud-Varenne, Paris, Publications de la Sorbonne.

BRUNER Otto, CONZE Werner, KOSELLECK Reinhardt (eds), (1972-1997) Geschichtliche Grundbegriffe. Historisches Lexikon zur politisch-sozialer Sprache in Deutschland, Stuttgart, Klett Cotta.

BRUNOT Ferdinand (1967-1985), Histoire de la langue française, 14 volumes (tome neuvième sur la Révolution française), Paris, Armand Colin.

CEFAÏ Daniel (1994), « Type, typicalité, typification. La perspective phénoménologique », L’enquête sur les catégories, Raisons pratiques, 5, Paris, Éditions de l’EHESS.

CENTLIVRES Pierre, FABRE Daniel, ZONABEND Françoise (1998), La fabrique des héros, Éditions de la MSH, Paris.

CERTEAU Michel de, JULIA Dominique, REVEL Jacques (1975) Une politique de la langue : la Révolution française et les patois, Paris, Gallimard.

CHARAUDEAU Patrick (1997), Le discours d’information médiatique. La construction du miroir social, Paris, Nathan.

CHARAUDEAU Patrick, MAINGUENEAU Dominique (2002), Dictionnaire d’analyse de discours, Paris, Seuil.

CHARTIER Roger (1986), « Civilité », Handbuch politish-sozialer Grundbegriffe in Frankreich, 1680-1820, Heft 4.

CHARTIER Roger (1998), Au bord de la falaise. L’histoire entre certitudes et inquiétudes, Paris, Albin Michel.

CHAURAND Jacques dir. (1999), Nouvelle histoire de la langue française, Paris, Seuil.

CHEVALIER Jean-Claude (1994), « F. Brunot (1860-1937) : la fabrication d’une mémoire de la langue », Langages, 114, juin 1994.

CHIGNOLA Sandro (1990), « Storia concettuale e filosofia politica. Per una prima approssimazione », Filosophia Politica, IX, 1/1990.

CHIGNOLA Sandro (1997), « Storia dei concetti e storiografia del discurso politico », Filosophia Politica, XI, 1/1997.

CHIGNOLA Sandro, DUSO Giuseppe eds (2005), Sui concetti giuridici e politici della constituzione dell’Europa, Milan, Franco Angeli.

CLEMENT Fabrice, KAUFMANN Laurence (2005), Le monde selon Searle, Paris, Cerf.

COLLINOT André, MAZIÈRE Francine (1997), Un prêt à parler : le dictionnaire, Paris, PUF.

COLLINOT André, MAZIÈRE Francine, dir. (1999), Le français à l’école. Un enjeu historique et politique, Paris, Hatier.

CONEIN Bernard (1980), « Le tribunal et la terreur », Révoltes logiques, 11.

COULON Alain (1987), L’ethnométhodologie, Paris, PUF, Que sais-je ?

DAVIDSON Donald (1993), Actions et événements, Paris, PUF. (traduction de Essays on Actions and Events, Oxford, Clarendon Press, 1980).

DE BAECQUE Antoine (1997), La gloire et l’effroi. Sept morts sous la Terreur, Paris, Grasset.

DE BAECQUE Antoine (2000), Les éclats du rire. La culture des rieurs au XVIIIe siècle, Paris, Calmann-Lévy.

DELEPLACE Mac (1996), « La notion d’anarchie pendant la Révolution française », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 43-2.

DELEPLACE Marc (2000), L’Anarchie de Mably à Proudhon (1750-1850). Histoire d’une appropriation polémique, Lyon, ENSéditions.

DELON Michel dir. (1997), le Dictionnaire européen des Lumières, Paris, PUF.

DELEUZE Gilles (1967), La philosophie critique de Kant, Paris, PUF.

DELEUZE Gilles (1986), Foucault, Paris, Les Éditions de Minuit.

DELEUZE Gilles (1990), Pourparlers, Paris, Éditions de Minuit.

DELEUZE Gilles (1996), Dialogues, Paris, Champs/Flammarion.

DELEUZE Gilles, GUATTARI Félix (1991), Qu’est-ce que la philosophie ?, Paris, Éditions de Minuit.

DENNETT Daniel C., La stratégie de l’interprète, Paris, Gallimard, 1990.

DERRIDA Jacques (1967), De la grammatologie, Paris, Les Éditions de Minuit.

DESCOMBES Vincent (1989), Philosophie par gros temps, Paris, Les Éditions de Minuit.

DESCOMBES Vincent (1996), Les institutions du sens, Paris, Les Éditions de Minuit.

DESCOMBES Vincent (2004), Le complément du sujet. Enquête sur le fait d’agir de soi-même, Paris, Gallimard.

DESTUTT Antoine (1803/1970), Éléments d’Idéologie, seconde partie, Grammaire, 1803, Paris, réédition Vrin.

DETRIE Catherine, SIBLOT Paul, VERINE Bertrand (2001), Termes et concepts pour l’analyse du discours. Une approche praxématique, Paris, Champion.

DOSSE François (2003), La marche des idées. Histoire des intellectuels – histoire intellectuelle, Paris, La Découverte.

DOUGNAC François, BUSSE Winfried, (1992) François-Urbain Domergue. Le grammairien patriote (1745-1810), Tübingen, Gunter Narr.

DRIGEARD Gabrielle, FIALA Pierre, TOURNIER Maurice, (1989), Courants sociolinguistiques, Paris, Klincksieck.

EBEL Marianne, FIALA Pierre (1983), Sous le consensus, la xénophobie. Paroles, arguments et contextes (1961-1981), Lausanne, Institut de Science Politique.

ECO Umberto (1999), Kant et l’ornithorynque, Paris, Grasset (traduction de Kant e l’ornitorinco, Milan, Bompiani, 1997).

ELEY Geoff (1992), « De l’histoire sociale au ‘tournant linguistique’ dans l’historiographie anglo-américaine des années 1980 », Genèses No 7.

ELUERD Roland (2000), La lexicologie, collection « Que sais-je ? », Paris, PUF.

ELYADA Ouzi (1988), « La Mère Duchesne. Masques populaires et guerre pamphlétaire 1789-1791 », Annales Historiques de la Révolution française, No 271, janvier-mars 1988.

Équipe « 18e et Révolution » (Arnold Nicole, Dougnac Nicole, Geffroy Annie, Guilhaumou Jacques, Monnier Raymonde, Piguet Marie-France), Dictionnaire des usages socio-politiques (1770-1815), huit volumes (1985-2006), collection « linguistique française », Paris, Champion.

ESQUENAZI Jean-Pierre (1997), « Éléments pour un sémiotique pragmatique : la situation comme lieu de sens », Langage & société, No 80.

FAURÉ Christine éd. (1999), Introduction à Des Manuscrits de Sieyès (1773-1799), avec la collaboration de Jacques Guilhaumou et Jacques Valier, Paris, Champion.

FAYE Jean-Pierre (1972), Langages totalitaires, Paris, Hermann.

FAYE Jean-Pierre (1982), Dictionnaire politique portatif en cinq mots, Paris, Idées/Gallimard.

FAYE Jean-Pierre (1990), La raison narrative, Paris, Balland.

FENOGLIO Irène (1997), « La notion d’événement d’énonciation : le « lapsus » comme une donnée d’articulation entre discours et parole », Langage & société, No 80.

FERGUSON André (1783/1992), Essai sur l’histoire de la société civile, traduction révisée, annotée et introduite par C. Gautier, Paris, PUF.

FERNANDEZ SEBASTIAN Javier (2002), «Historia de los conceptos. Nouevas perspectivas para et estudio de los lenguajes politicos europeos», Ayer, 48, 2002.

FERNANDEZ SEBASTIAN Javier, FUENTES Juan Francisco eds (2002), Diccionario politico y social del siglo XIX espanol, Madrid, Alianza Editorial.

FERNANDEZ SEBASTIAN Javier, FUENTES Juan Francisco eds. (2004), Historia de los conceptos, Ayer, 53.

FIALA Pierre éd (1999), In/égalité/s. Usages lexicaux et variations discursives (18e -20e siècles), Paris, L’Harmattan.

FOGEL Michèle (1989), Les cérémonies de l’information dans la France du XVIe au XVIIIe siècle, Paris, Fayard.

FORMIGARI Lia (1992), « Le langage et la pensée », Histoire des idées linguistiques, tome 2, S. Auroux éd., Liège, Mardaga.

FORMIGARI Lia (1993), Signs, Science and Politics. Phlosophies of language in Europe 1700-1830, Amsterdam, John Benjamins.

FORMIGARI Lia (1994), La sémiotique empiriste face au kantisme, Liège, Mardaga.

FORMIGARI Lia (2004), A History of Language Philosophies, Amsterdam, John Benjamins.

FOUCAULT Michel (1969), L’archéologie du savoir, Paris, Gallimard.

FOUCAULT Michel (1994), Dits et écrits, quatre volumes, Paris, Gallimard.

GADAMER Hans-Georg (1960), Wahreit und Method, Tübingen, Mohr (traduction française, Paris, Seuil, 1976).

GADAMER Hans-Goorg (1991), L’Art de comprendre. Écrits II, Paris, Aubier.

GARNIER Sylvie (1994), « Les conduites politiques en l’an II. Compte rendu et récit de vie révolutionnaires », Annales Historiques de la Révolution française, No 295.

GAUTHIER Florence, GUILHAUMOU Jacques éds. (2002), Les libéralismes au regard de l’histoire, Actuel Marx, No 32.

GEFFROY Annie (1968), « Le peuple selon Saint-Just », Annales Historiques de la Révolution française, janvier-mars 1968.

GEFFROY Annie (1985), « Sans-culottes », Dictionnaire des usagessociopolitiques (1770-1815), fascicule 1, Paris, Klincksieck.

GEFFROY Annie, ARNOLD Nicole, DOUGNAC Françoise, GUILHAUMOU Jacques, PIGUET Marie-France (1995), Langages de la Révolution (1770-1815), Paris, Klincksieck.

GEMBICKI, Dieter, et REICHARDT Rolf (1993), « Progrès », Handbuch politisch-sozialer Grundbegriffe in Frankreich, 1680-1820, Heft 14/15, Munich, Oldenbourg, pp. 101-153.

GODINEAU Dominique (1988) Citoyennes tricoteuses. les femmes du peuple à paris pendant la Révolution française, Aix-en-Provence, Alinéa.

GOLDMAN Nœmi éd. (1987), El discurso politico, Buenos-Aires, Hachette.

GOLDMAN Nœmi, (avec le coll. de) GUILHAUMOU Jacques, ROBIN Régine (1989), El discurso como objeto de la historia, Buenos-Aires, Hachette.

GRIBAUDI Maurizio (1996), « Échelle, pertinence, configuration », in Jacques Revel (1996).

GRIBAUDI Maurizio, CHIAPPORI Pierre-André (2001), « La notion d’individu en microéconomie et en micro-histoire », Grenier J.-Y., Grignon C., Menger Pierre-Michel éds, Le Modèle et le Récit, Paris, Éditions de l’EHESS.

GUILHAUMOU Jacques (1974), « L’idéologie du Père Duchesne », Guilhaumou J. et alii, Langage et idéologies. Le discours comme objet de l’histoire. Paris, Éditions ouvrières.

GUILHAUMOU Jacques (1975a), « ‘Moment actuel’ et processus discursifs. Le Père Duchesne d'Hébert et le Publiciste de la république française de J. Roux (14 juillet-6 septembre 1793) », Robin Régine, Guilhaumou Jacques éds, Sur la Révolution française. Bulletin du Centre d'Analyse du Discours de l'Université de Lille III, 2.

GUILHAUMOU Jacques (1975b), « Idéologies, discours et conjoncture en 1793 », Dialectiques, 10-11.

GUILHAUMOU Jacques (1981), « La formation d'un mot d'ordre :'Plaçons la terreur à l'ordre du jour'(13 juillet-5 septembre 1793) », Guilhaumou Jacques (éd)., La rhétorique du discours, objet d'histoire (XVIIIe-XXe siècles). Bulletin du Centre d'analyse du discours de l'Université de Lille III, No 5.

GUILHAUMOU Jacques (1985), « aristocrates », Dictionnaire des usages sociopolitiques (1770-1815), fascicule 1, Paris, Klincksieck.

GUILHAUMOU Jacques (1986a), « L'historien du discours et la lexicométrie. Étude d'une série chronologique : le "Père Duchesne" d'Hébert (juillet 1793-mars 1794) » Histoire & Mesure, vol. I, No 3/4.

GUILHAUMOU Jacques (1986b), « La mort de Marat à Paris (13 juillet-16 juillet 1793), Bonnet Jean-Claude éd., La Mort de Marat, Paris, Flammarion.

GUILHAUMOU Jacques (1987a), « Énoncés et récits sur la mort de Marat (juillet 1793). La matérialité de la langue dans la discursivité de l’archive », Lexique, No 5 « lexique et faits sociaux ».

GUILHAUMOU Jacques (1987b), « La terreur à l’ordre du jour (juillet 1793-Mars 1794) » (1985) Dictionnaire des usages socio-politiques du français (1770-1815), fascicule 2, notions-concepts, Paris, Klincksieck.

GUILHAUMOU Jacques (1988), « Die Reflexivität des sozialen Bewusstseins : von den Archiven zum Begriff », Die Französische Revolution als Bruch des gesellschaftlichen Bewusstseins, R. Reichardt, E. Schmitt hrsg, München, Oldenbourg.

GUILHAUMOU Jacques (1989a), La langue politique et la Révolution française, Paris, Meridiens-Klincksieck (traduction allemande Sprache und Politik in der Französischen Revolution. Vom Ereignis zur Sprache des Volke (1789 bis 1794), Frankfurt am Main, Suhrkamp, 1989)

GUILHAUMOU Jacques (1989b), 1793. La mort de Marat, Bruxelles, Complexe.

GUILHAUMOU Jacques (1992), Marseille républicaine (1791-1793), Paris, Presses de Sciences Po.

GUILHAUMOU Jacques (1993), « À propos de l'analyse de discours : les historiens et le 'tournant linguistique' », Langage & Société, septembre 1993, No 65.

GUILHAUMOU Jacques (1994a), « Un argument en révolution, la souveraineté du peuple. L’expérimentation marseillaise », Annales Historiques de la Révolution française, No 298, octobre-décembre 1994.

GUILHAUMOU Jacques (1994b), « Fragments of a Discourse of Denunciation (1789-1794) », The Terror, The French Revolution and the creation of modern political culture, volume 4, K. M. Baker ed. Pergamon, Nex-York-Oxford.

GUILHAUMOU Jacques (1996a), « Vers une histoire des événements linguistiques. Un nouveau protocole d'accord entre l'historien et le linguiste », Histoire/Épistemogie/Langage, PUF, décembre 1996.

GUILHAUMOU J. (1996b), « Sieyès et le 'monde lingual' (1773-1803) », Travaux de linguistique, No 33, décembre 1996.

GUILHAUMOU, Jacques (1997a) « Nation, individu et société chez Sieyès », Genèses, avril, 26.

GUILHAUMOU Jacques (1997b), « Sieyès et Condorcet, une amitié intellectuelle », Condorcet, homme des Lumières et de la Révolution, A. M. Chouillet et P. Crepel eds, Fontenay, ENSéditions.

GUILHAUMOU Jacques (1998a), La parole des Sans. Les mouvements actuels à l’épreuve de la Révolution française, Saint-Cloud, ENSéditions.

GUILHAUMOU Jacques (1998b), L’avènement des porte-parole de la République (1789-1792), Lille, Presses Universitaires du Septentrion.

GUILHAUMOU Jacques (1998c), « Fragment d’une esthétique de l’événement révolutionnaire. La mort de Marat », L’art et le discours face à la Révolution, G. Sauron, A. Turowski et S. Wahnich éds., Éditions Universitaires de Dijon.

GUILHAUMOU Jacques (1999a), « Sieyès et la métaphysique allemande », Annales Historiques de la Révolution française, No 317.

GUILHAUMOU, Jacques (1999b) présentation, annotation et transcription du Grand cahier métaphysique, in Des Manuscrits de Sieyès (1773-1799), C. Fauré éd., Paris, Champion.

GUILHAUMOU Jacques (1999c), « Un usage « négatif » d’égalité chez Sieyès », In/égalité/s. Usages lexicaux et variations discursives (18e-20e siècles), Fiala P. éd, Paris, L’Harmattan.

GUILHAUMOU Jacques (2000a), « Subsistances (pain, bled(s), grains) », Handbuch politisch-sozialer Grundbegriffe in Frankreich 1680-1820, Heft 19-20, H.-J. Lüsebrink et R. Reichardt éds, Munich, Oldenbourg.

GUILHAUMOU Jacques (2000b), « Un nom propre en politique : Sieyès », Mots, No 63, juillet 2000.

GUILHAUMOU Jacques (2000c), « De l’histoire des concepts à l’histoire linguistique des usages conceptuels », Genèses, 38.

GUILHAUMOU Jacques (2001a), « La connexion empirique entre la réalité et le discours. Sieyès et l’ordre de la langue », Marges-linguistiques.com, revue électronique, No 1.

GUILHAUMOU Jacques (2001b), « L’histoire des concepts : le contexte historique en débat », Annales. Histoire, sciences sociales, mai-juin.

GUILHAUMOU Jacques (2001c), « Sieyès et le moi. De la dignité sociale à la duperie mondaine », Les figures de la duperie de soi, A. Giovannoni éd., Paris, Kimé.

GUILHAUMOU Jacques (2001d), « Temps et histoire : les figures de la progression politique. L’archéologie de l’idée de progrès (16e-18e) », Le Monde Alpin et Rhodanien, 1-3 2001.

GUILHAUMOU Jacques (2002a), « histoire », « configuration/archive », « trajet thématique », « événement discursif », « événement linguistique » dans Dictionnaire de l’analyse de discours, P. Chareaudeau et D. Maingueneau, Paris, Seuil.

GUILHAUMOU Jacques (2002b), Sieyès et l’ordre de la langue. L’invention de la politique moderne, Paris, Kimé.

GUILHAUMOU Jacques (2002c), « L’histoire des événements linguistiques de « La Langue Française » au 18e siècle », La norme lexicale, G. Siouffi et A. Steuckart éds., Publications de Montpellier 3.

GUILHAUMOU Jacques (2002d), « Lire Humboldt en français. Le cheminement vers la langue dans le contexte de la culture politique française », Éditer et lire Humboldt, A. M. Chabrolle-Cerretini éd., Dossier électronique d’HEL No 1, 2002.

GUILHAUMOU Jacques (2002e), « L’histoire linguistique des usages conceptuels à l’épreuve des événements linguistiques », in Begriffsgeschichte, Diskursgeschichte, Metapherngeschichte, Hrsg. Hans Eric Bödeker, Göttingen, Wallstein Verlag.

GUILHAUMOU Jacques (2002f), « Le corpus en analyse de discours : perspective historique », Corpus, No 1.

GUILHAUMOU Jacques (2003a), « L’avènement de la'métaphysique politique'. Sieyès et le nominalisme politique », in L’invention de la société. Nominalisme politique et science sociale au 18e siècle, L. Kaufmann et J. Guilhaumou éds., collection « Raisons pratiques » No 14, Paris, Éditions de l’EHESS.

GUILHAUMOU Jacques (2003b), « Humboldt et l’intelligence politique des Français : autour de Sieyès », Des notions-concepts en révolution, J. Guilhaumou et R. Monnier éds., Paris, Société des études robespierristes.

GUILHAUMOU Jacques (2004), « La historia linguistica de los conceptos : el problema de la intencionalidad », Historia de los conceptos, Javier Fernandez Sebastian et Frencisco Fuentes eds., Ayer, 53.

GUILHAUMOU Jacques (2005a), « Où va l’analyse de discours ? Autour de la notion de formation discursive », Marges.linguistiques.
http://marges-linguistiques.com/

GUILHAUMOU Jacques, (2005b), « Begriffsgeschichte », « Cambridge (École de) », in Dictionnaire des Idées, collection "Notionnaires", Encyclopaedia Universalis.

GUILHAUMOU Jacques, LÜSEBRINK Hans (1981), « la 'pragmatique textuelle' et les langages de la Révolution française », Mots, 2, mars 1981.

GUILHAUMOU Jacques, MONNIER Raymonde, PIGUET Marie-France éds (1985-1999), Dictionnaire des usages socio-politiques du français (1770-1815), fascicules 1-6, collection « Saint-Cloud » dirigé par A. Geffroy, Paris, Klincksieck.

GUILHAUMOU Jacques, MALDIDIER Denise, PROST Antoine, ROBIN Régine (1974), Langage et idéologies. Le discours comme objet de l’histoire, Paris, Éditions ouvrières.

GUILHAUMOU Jacques, MALDIDIER Régine, ROBIN Régine (1994), Discours et archive. Expérimentations en analyse de discours, Liège, Mardaga.

GUILHAUMOU Jacques, MESINI Béatrice, PELEN Jean-Noël (1997), « Récifs de vie. Dynamiques et autonomie des récits de vie dans le champ de 'l’exclusion' », Cahiers de littérature orale, no 41.

GUILHAUMOU Jacques, MONNIER Raymonde (2003), Des notions-concepts en révolution, collection études révolutionnaires no 4, Paris, Société des études robespierristes.

GUILHAUMOU Jacques, PELEN Jean-Noël (1999), « De la raison ethnographique à la raison discursive. Les récits de vie dans le champ de l’exclusion », La responsabilité des scientifiques, J.-P. Terrenoire éd., Paris, L’Harmattan.

HABERMAS, Jürgen (1978), L’espace public, Paris, Payot (traduction de Strukturwandel der Öffentlichkeit, Einleitung, Frankfurt am Main, Suhrkamp, 1962, 17ème édition, 1990).

HABERMAS Jürgen (1997), Droit et démocratie. Entre faits et normes, Paris, Gallimard.

HABERMAS Jürgen (1999), Vérité et justification, Paris, Gallimard.

HABERT Benoît, NAZARENKO Aline, SALEM André (1997), Les linguistques de corpus, Paris, Armand Colin.

HAMPSHER-MONK Iain, TILMANS Karin, Van VREE Frank (1988), History of concepts. Comparative perspectives, Amsterdam University Press.

HEIDEGGER Martin (1970), Martin Heidegger im Gespräch, hrsg Richard Wisser, Verlag Karl Alber, Fribourg/Munich.

HETZEL Anne-Marie, LEFEVRE Josette, MOURIAUX René, TOURNIER Maurice (1998), Le syndicalisme à mots découverts. Dictionnaire des fréquences (1971-1990), Paris, Syllepse.

HUGLO Pierre-André (2002), Approche nominaliste de Saussure, Paris, L’Harmattan.

HUMBOLDT Wilhelm von (1985), La tâche de l’historien, J Quilien éd., Presses Universitaires de Lille.

HUMBOLDT Wilhelm von (1995), Le Dixhuitième-siècle. Plan d’une anthropologie comparée, J. Quilien éd., Presses Universitaires de Lille.

HUMBOLDT Wilhelm von (2000), Sur le caractère national des langues et autres écrits sur le langage, présentés, traduits et commentés par Denis Thouard, Paris, Seuil, collection, « Essais ».

HUMBOLDT Wilhelm von (2001), Journal parisien (1797-1799), traduction d’E. Beyer, Arles, Actes Sud.

JAUME Lucien (1989), Le discours jacobin et la démocratie, Paris, Fayard.

JONASSON Kerstin (1992), « La référence des noms propres relève-t-elle de la deixis ? », La deixis, M. A. Morel et L. Doineau éds, Paris, PUF.

KAUFMANN Laurence (2001), A la croisée des esprits. Esquisse d’une ontologie d’un fait social : l’opinion publique, Thèse de Doctorat, sous la dir. de P. Beaud et L. Quéré, Lausanne/EHESS.

KAUFMANN Laurence (2002), « L’opinion publique et la sémantique de la normalité », Langage & Société, No 100, 2002.

KAUFMANN Laurence (2004), « Entre fiction et réalité. L’opinion publique dans la France du XVIIIIe siècle », in J. F. Sebastian et J. Chassin, L’avènement de l’opinion publique. Europe et Amérique, XVIIIe -XIXe siècles, Paris, L’Harmattan.

KAUFMANN Laurence, GUILHAUMOU Jacques éds. (2003), L’invention de la société. Nominalisme politique et science sociale au 18e siècle, collection « Raisons pratiques », Éditions de l’EHESS, No 14.

KOSELLECK Reinhart (1972) « Demokratie », Geschichtliche Grundbegriffe, volume 1, Geschichtliche Grundbegriffe. Historisches Lexikon zur politischsozialen Sprache in Deutschland, Band 1, Stuggart, Klett-Cotta.

KOSELLECK Reinhart (1979), Le règne de la critique, Paris, Éditions de Minuit.

KOSELLECK Reinhart (1986), « Sozialgeschichte und Begriffsgeschicte », traduit dans L’expérience de l’histoire (1997).

KOSELLECK Reinhart (1988a), « Probleme der Relationbestimmung des Texte zur revolutionären Wirklichkeit », Die Französischen Revolution als Bruch des gesellschaftlichen Bewusstseins, R. Reichardt, E. Schmitt hrsg, München, Oldenbourg.

KOSELLECK Reinhart (1988b), « Begriffsgeschichtliche Anmerkung zur Zeitgeschichte », in V. Conxenius, M. Greshat und H. Kocher hrsg, Die Zeit nach 1945 als Thema kirchlicher Zeitgeschichte, Göttingen, Vandenhoek & Ruprecht, 1988

KOSELLECK Reinhart (1990), Le futur passé. Contribution à la sémantique des temps historiques, Paris, EHESS (traduction de Vergangene Zukunft. Zur Semantik geschichtliche Zeiten, Frankfurt am Main, Suhrkamp, 1979).

KOSELLECK Reinhart (1997a) « The Temporalization of Concepts », Finnish Yearbook of Political Thought, V. 1.

KOSELLECK Reinhart (1997b) L’expérience de l’histoire, Paris, Gallimard/Le Seuil.

KOSELLECK Reinhart (2000), Zeitschichten, Frankfurt/M, Suhrkamp.

KOSELLECK Reinhart, MEIER Christia (1975), « Fortschritt », Geschichtliche Grundbegriffe. Historisches Lexikon zur politisch-sozialen Sprache in Deutschland, Band 2, Stuggart, Klett-Cotta, pp. 351-423.

KRIEG-PLANQUE Alice (2003), « Purification ethnique ». Une formule et son histoire, Paris, CNRS Éditions.

KRIPKE Saul (1982), La logique des noms propres, Paris, Éditions de Minuit.

KRISTEVA Julia (1999), Le génie féminin. Hannah Arendt, tome premier, Paris, Fayard.

LA CAPRA Dominick, KAPLAN Steven L. (1982), Modern European Intellectual History. Reappraisals and New Perspectives, Ithaca.

LEBART Louis, SALEM André (1994), Statistique textuelle, Paris, Dunod.

LE GALL Didier (2003), Napoléon et le Mémorial de Saint-Hélène. Analyse d’un discours, Paris, Kimé.

LEIBNIZ G. W. (2000), L’harmonie des langues, présenté, traduit et commenté par Marc Crépon, Seuil, essais.

LEHMANN Hartmunt, RICHTER Melvin (1996), The Meaning of Historical Termes and Concepts. New Studies on Begriffsgeschichte, German Historical Institute, Washington DC, Occasional Paper No 15.

LEPETIT Bernard ed. (1995) Les formes de l’expérience. Une autre histoire sociale, Paris, Albin Michel.

LILTI Antoine (2005), Le monde des salons. Sociabilité et mondanité à Paris au XVIIIe siècle, Paris, Fayard.

LUCIANI Isabelle (2001),'Composer en vers français…'. Pratiques culturelles et société dans la première moitié du 17e siècle, Thèse de doctorat, R. Bertrand et D. Roche dir., Université de Provence.

LOCKE John (1755/1998), Essai philosophique concernant l’entendement humain, traduit de l’anglais par M. Coste, cinquième édition revue et corrigée, Paris, Réédition Vrin.

LOZACHMEUR Ghislaine (1995), Le Nouveau Dictionnaire d’A. Q. Buée (1792). Étude d’un discours polémique contre-révolutionnaire, dir. S. Branca, Université de Provence.

LUCIANI Isabelle (2001), ‘Composer en vers français…’. Pratiques culturelles et société dans la première moitié du 17e siècle, Thèse de doctorat, R. Bertrand et D. Roche dirs., Université de Provence.

LÜSEBRINK Hans-Jürgen, REICHARDT Rolf (1990), Die « Bastille ». Zur Symbolgeschichte von Herrschaft und Freiheit, Frankfurt-am-main, Fischer.

LÜSEBRINK Hans-Jürgen, REICHARDT Rolf (1994), « Histoire des concepts et transferts culturels, 1770-1815. Note sur une recherche », Genèses, 14.

LÜSEBRINK Hans-Jürgen, REICHARDT Rolf (1997), hrsg., Kulturtransfer im Epochenumbruch Frankreich-Deutschland 1770 bis 1815, deux volumes, Leipziger Universitätverlag.

LUSIGNAN Serge (2004), La langue des rois au Moyen-Âge, Paris, PUF.

MAINGUENEAU Dominique (1991), L’analyse de discours. Introduction aux lectures d’archive, Paris, Hachette.

MAINTENANT Gérard (1987), « République de mai 1789 à septembre 1792 », dans Dictionnaire des usages socio-politiques (1770-1815), fascicule 2, Paris, Klincksieck.

MAKOWIAK A. (1999), Anthropologie d’un point de vue pragmatique. De la faculté d’imaginer. Kant, texte et commentaire, Paris, Ellipses.

MALDIDIER Denise (1970), Analyse linguistique du vocabulaire de la guerre d’Algérie, Thèse de 3e cycle, Paris X-Nanterre. Partiellement publiée dans Langue française, 9, 1971 ; Langages, 23, 1971 ; La Pensée, 157, 1971.

MALDIDIER Denise, ROBIN Régine (1974), « Polémique idéologique et affrontement discursif en 1776 ; les Grands Édits de Turgot et les Remontrances du Parlement de Paris », Guilhaumou Jacques et al., Langage et idéologies, Paris, Les Éditions ouvrières.

MALHERBE Michel (1992), La philosophie empiriste de David Hume, Paris, Vrin.

MARCELLESI, Jean-Baptiste (1971), Le Congrès de Tours (décembre 1920). Études sociolinguistiques, Paris, Roger Maria.

MARKOVITS Francine (1986), L’ordre des échanges. Philosophie de l’économie et économie du discours au XVIIIe siècle en France, Paris, PUF.

MASSEAU, Didier (2000), Les ennemis des philosophes. L’antiphilosophie au temps des Lumières, Paris, Albin Michel.

MAYAFFRE Damon (2000), Le poids des mots. Le discours de gauche et de droite dans l’entre-deux-guerres, Paris, Champion.

MAYAFFRE Damon (2004), Paroles de président. Jacques Chirac (1995-2003) et le discours présidentiel sous la Vème république, Paris, Champion, 2004.

MAZIÈRE Francine (1998), « La langue et l’État : L’Académie française ». in Geschichte der Sprachwissenschaften / History of the language science / Histoire des sciences du langage Berlin/New York, Walter de Gruyter & Co Éditeurs.

MAZIÈRE Francine (2005), L’analyse de discours, Paris, PUF.

MERLIN-KAJMAN Hélène (1994a), Public et littérature en France au 17e siècle, Paris, Les Belles Lettres.

MERLIN-KAJMAN Hélène (1994b), « Langue et souveraineté en France au XVIIe siècle. La production autonome d’un corps de langage », Annales HSS, mars-avril, no 2.

MERLIN-KAJMAN Hélène (2003), La langue est-elle fasciste ? Langue, pouvoir, enseignement, Paris, Seuil.

MESCHONNIC H. (2000), « La force dans le langage », La force du langage. Rythme, Discours, Traduction. Autour de l’œuvre d’Henri Meschonnic, Chiss J.-L. et Dessons G. éds, Paris, Honoré Champion.

MESINI Béatrice, PELEN Jean-Noël, GUILHAUMOU Jacques (2004), Résistances à l’exclusion. Récits de vie et du Monde, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence.

MIDDEL Matthias (1999), « La Révolution française et l’Allemagne : du paradigme comparatiste à la recherche des transferts culturels », Annales Historiques de la Révolution française, No 317, juillet-septembre 1999.

MILNER Jean-Claude (1989), Introduction à une science du langage, Paris, Seuil.

MILNER Jean-Claude (2002), Le périple structuraliste. Figures et paradigme, Paris, Seuil.

MONNIER Raymonde (1994), L’espace public démocratique. Essai sur l’opinion à Paris de la Révolution au Directoire, Paris, Kimé.

MONNIER Raymonde (1999a), « Démocratie et Révolution française », Mots No 59, juin 1999.

MONNIER Raymonde (1999b), « Liberté/égalité dans l’événement révolutionnaire : le discours thermidorien », Fiala Pierre éd. In/égalité/s. Usages lexicaux et variations discursives (18e-20e siècles), Paris, L’Harmattan.

MONNIER Raymonde (2000), « Révolution et droits de l’homme : le couple liberté/égalité chez Condorcet », Émancipation – Réforme – Révolution, Hommage à M. Gilli, Besançon, Presses Universitaires Franc comtoises.

MONNIER Raymonde (2003), « Républicanisme et Révolution française », French Historical Studies, V. 26-1, 2003.

MONNIER Raymonde (2005), Républicanisme, patriotisme et Révolution française, Paris, L’Harmattan.

MOREAU-STEUCKART Agnès (2000), L’eau-forte des mots. Analyse lexicale de la violence dans l’Ami du peuple de Marat, Thèse de doctorat, Université de Paris III, dir : A. Salem.

MOZARELLI Cesare éd. (1985) L’eroe. Carriera e metamorfosi nel mondo moderno, Cheiron, No 6.

MÜLLER Bertrand (2005), « Linguistic turn, histoire », Dictionnaire des idées, Encyclopaedia Universalis.

NEGREL Éric, SERMAIN Jean-Paul (2002), Une expérience rhétorique. L’éloquence de la Révolution, Voltaire Foundation, Oxford.

NEVEU Erik, QUÉRÉ Louis (1996), Le temps de l’événement, I-II, Réseaux, No 75-76.

NOIRIEL Gérard (1995), « Socio-histoire d’un concept. Les usages du mot « nationalité » au XIXe siècle », Genèses, 20.

NOIRIEL Gérard (1996), Sur la 'crise' de l’histoire, Paris, Belin.

NOIRIEL Gérard (1998), Qu’est-ce que l’histoire contemporaine ?, Paris, Hachette.

NOIRIEL Gérard (2003), Penser avec, penser contre. Itinéraire d’un historien, Paris, Belin.

NORMAND Claudine (2000), Saussure, Paris, Belles Lettres.

NYE Edward (2000), Literary and linguistic Eigtheenth-Century France. From Nuances to Impertinence, Oxford, Clarendon Press.

ORLANDI Eni org. (1994), Gestos de Leitura. Du Historia no Discurso, Brasil, Editore da Campinas.

PALONEN Kari (1999), « Rhetorical and Temporal Perspectives on Conceptual Change », Finnish Yearbook of Political Thought, No 3.

PALONEN Kari (2003), Quentin Skinner. History, Politics, Rhetoric, Cambridge, Polity.

PAPERMAN Patricia, OGIEN Ruwen eds (1995), La couleur des pensées. Sentiments, émotions, intentions, Raisons pratiques, 6.

PASQUINO Pasquale (1998), Sieyès et l’invention de la Constitution en France, Paris, Odile Jacob.

PÊCHEUX Michel (1975), Les vérités de la Palice, Paris, Maspero.

PÊCHEUX Michel (1984), «Metapher und Interdiskurs», Link Jürgen und Wülfing Ulrich (Hrsg.), Bewegung uns Stillstand in Metaphern und Mythen. Stuttgart: Klett-Cotta, 1984.

PÊCHEUX Michel (1990), L’inquiétude du discours, textes choisis et présentés par Denise Maldidier, Paris, Éditions des Cendres.

PEIRCE Charles S. (1978), Écrits sur le signe, Paris, Seuil.

PELEN Jean-Noël, (1999a) « L’histoire, l’Autre, le texte. Difficultés de la raison ethnographique », in J. Métral éd., Les aléas du lien social. Constructions identitaires et culturelles dans la ville, Paris, Ministère de la Culture et de la Communication.

PELEN Jean-Noël (1999b), « Note de recherche : la production du récit collectif », Le Monde alpin et rhodanien, 4e trimestre 1999.

PETIT Jean-Luc (1991) éd., L’événement en perspective, présentation : la constitution de l’événement social, Raisons pratiques, No 2.

PHILONENKO, Alexis (1984), Jean-Jacques Rousseau et la pensée du malheur, v. 1, Traité du mal, Paris, Vrin.

PHILONENKO Alexis (1986), La théorie kantienne de l’histoire, Paris, Vrin.

PHILONENKO Alexis (1996), « Le jeune Fichte et l’histoire », La philosophie de l’histoire chez Fichte, Revue de Métaphysique et de Morale, No 1-96.

PICOCHE Jean, MARCHELLO-NIZIA Christiane (1991), Histoire de la langue française, Nathan Université, 1991.

PIERCE Charles S. (1978), Écrits sur le signe, Paris, Seuil.

PIGUET Marie-France (1996), Classe. Histoire du mot et genèse du concept des Physiocrates aux Historiens de la Restauration, Presses Universitaires de Lyon.

PIGUET Marie-France (1999), « Quesnay, le langage et « le langage de la science économique », Histoire/Épistémologie/Langage XXI-2.

POCOCK John G. A. (1971), Politics, Language and Time, New-York, Methuen.

POCOCK John G. A. (1975/1997), The Machiavellian Moment. Florentine Political Thought and the Atlantic Republican Tradition, Princeton University Press (traduction française, Paris, PUF, 1997).

POCOCK John G. A. (1981), «The Machiavellian Moment Revisited: A Study in History and Ideology», Journal of Modern History, 53, march 1981.

POCOCK John G. A. (1985/1998), Virtu, Commerce and History, Cambridge University Press (traduction française, Vertu, commerce et histoire, Paris, PUF, 1998).

POCOCK John G. A. (1987/2000), L’Ancienne Constitution et le droit féodal, Paris, PUF (première édition, 1957/1987, Princeton University Press).

POCOCK John G. A. (1999-2003), Barbarism and Religion, V. 1 The Enlightenment of E. Gibbon, V. 2 Narratives of Civil Government, V. 3, The First Decline and Fall, Cambridge, Cambridge University Press.

PROST Antoine (1996), Douze leçons d’histoire, Paris, Seuil.

PULKKINEN Tuija (1999), «One language, one mind. The Nationalist Tradition in Finnish Policial Culture», in Europe’s Northern Frontier. Perspectives on Finland’s Western Identity, Tuomas M. S. Lehtonen ed., Porvoo, PS-Kustannus.

QUILIEN Jean, L’anthropologie philosophique de G. de Humboldt, Lille, Presses Universitaires de Lille, 1991.

RANCIERE Jacques (1995), La Mésentente. Politique et philosophie, Paris, Galilée, 1995.

RASTIER François (2001), Arts et sciences du texte, Paris, PUF.

RASTIER François (2003), « Le silence de Saussure ou l’ontologie refusée », Saussure, Cahiers de l’Herne., sous la dir. de S. Bouquet.

REICHARDT Rolf (1985), «Die Debatte über den 'Missbrauch der Wörter' als Anzeiger einer historischen Problematik», dans Handbuch politischsozialer Grundbegriffe in Frankreich 1680-1820, Heft 1/2, Munich, Oldenbourg.

REICHARDT Rolf (1997), «Die Revolution –,'ein magischer Spiegel'. Historich-politische Begriffsbildung in französisch-deutschen Übersetzungen», in LÜSEBRINK Hans-Jürgen, REICHARDT Rolf hrsg., Kulturtransfer im Epochenumbruch Frankreich-Deutschland 1770 bis 1815, volume 2.

REICHARDT Rolf (1998a), «Historische Semantik zwischen lexicométrie und New Cultural History», in Aufklärung und Historische Semantik, R. Reichardt hrsg, Berlin, Duncker & Humblot.

REICHARDT Rolf (1998c), Das Blut des Freiheit. Französische Revolution und demokratische Kultur, Frankfurt/M, Fischer.

REICHARDT Rolf (1998b), «Historical Semantics and Political Iconography: The Case of the French Revolution (1791-1792)», I. Hampster-Monk, K. Tilmans and F. Van Vree eds., History of Concepts: comparative Perspectives, Amsterdam University Press.

REICHARDT Rolf, LUSEBRINK Hans-Jürgen, SCHMITT Eberhard (1985-1999), Handbuch politish-sozialer Grundbegriffe in Frankreich (1680-1820), Heft 1-20, München, Oldenbourg.

REICHARDT Rolf, SCHMITT Eberhard eds (1988), Die Französischen Revolution als Bruch des geselleschaftlichen Bewusstseins, München, Oldenbourg.

REINALTER Helmut (1998), « La notion de 'sattelzeit', révélatrice des changements politiques et sociaux entre le XVIIIe et le XIXe siècle », Les limites de siècle, Marita Gille éd., Besançon, Presses Universitaires Franc-Comtoises.

REY Alain (1989), 'Révolution'. Histoire d’un mot, Paris, Gallimard.

REVEL Jacques éd. (1996), Jeux d’échelles, la micro-analyse à l’expérience, Paris, Gallimard/Seuil.

RICHTER Melvin (1995), The History of Political and Social Concepts. A critical Introduction, New York, Oxford University Press.

RICOEUR Paul (1983), Temps et récit, Paris, Seuil.

RICOEUR Paul (1990), Soi-même comme un autre, Paris, Seuil.

RICOEUR Paul (1991), « Événement et sens », in P. Petit éd., L’événement en perspective, Raisons pratiques.

ROBIN Régine (1973), Histoire et linguistique, Paris, Armand Colin.

ROCHE Daniel (1993), La France des Lumières, Paris, Fayard.

RONDONI Jean (1793/1998), Dictionnaire Républicain et Révolutionnaire de l’orthographe française suivi d’Anecdotes Curieuses et Républicaines pour instruire la Jeunesse, en l’amusant (1793-1794), édité par I. Pabst et B. Schlieben-Lange, Tübingen, Niemeyer, 1998.

ROSANVALLON Pierre (1986), « Pour une histoire conceptuelle du politique », Revue de Synthèse, n’1-2, janvier-juin.

ROSANVALLON Pierre (1992), Le sacre du citoyen, Paris, Gallimard.

ROSANVALLON Pierre (1998), Le peuple introuvable, Paris, Gallimard.

ROSANVALLON Pierre (2000), La démocratie inachevée. Histoire de la souveraineté du peuple en France, Paris, Gallimard.

ROSANVALLON Pierre (2004), Le modèle politique français. La société civile contre le jacobinisme de 1789 à nos jours, Paris, Seuil.

ROSENFELD Sonia (2001), A Revolution in Language. The Problem of Signs in Late Eighteenth-Century France, Stanford, Stanford University Press, 2001.

ROUSSEAU Nicolas (1986), Connaissance et langage chez Condillac, Genève, Droz.

SALAÜN Franck (1996), L’ordre des mœurs. Essai sur la place du matérialisme dans la société française du XVIIIe siècle (1734-1784), Paris, Kimé.

SALEM André (1986), « Segments répétés et analyse statistique des données textuelles », Histoire & Mesure, 1-2.

SASSO Robert, VILLANI Arnaud (2003), Le vocabulaire de Gilles Deleuze, Les Cahiers de Noesis, No 3.

SAUSSURE Ferdinand de (1969), Cours de linguistique générale, Paris, Payot.

SAUSSURE Ferdinand de (2002), Écrits de linguistique générale, Paris, Gallimard.

SCHLIEBEN-LANGE Brigitte (1996), Idéologie, révolution et uniformité de la langue, Liège, Mardaga

SCHLIEBEN-LANGE Brigitte (2000), Idéologie : zur Rolle von Kategorisierung im Wissenschaftsprozess, Heidelberg, C. Winter.

SCHLOBACH, Jochen (1997), « Progrès », Dictionnaire européen des Lumières, M. Delon éd., Paris, PUF.

SCHÖTTLER Peter (1988), «Sozialgeschichtliches Paradigma und historische Diskursanalyse», Diskurstheorien und Literaturwissenschaft, J. Fohrmann und H. Müller eds, Suhrkamp, Frankfurt-am-Main.

SCHÖTTLER Peter (1997), « Wer hat Angst vor dem ‘linguistic turn’ ? », Geschichte und Gesellchaft, 23.

SCHNAPPER Dominique (1999), La compréhension sociologique, Paris, PUF.

SEARLE John R. (1995), La construction sociale de la réalité, Paris, Gallimard.

SERIOT Patrick (1999), Structure et totalité, Paris, PUF.

SERMAIN Jean-Paul (2001), « Litérature et langue commune : paroles en quête d’écriture du classicisme aux Lumières », L’institution des langues. Autour de Renée Balibar, Paris, Éditions de la MSH.

SIEYES Emmanuel (1989), Œuvres, Paris, reprint Edhis.

SIEYES Emmanuel (1773/1999), Des Manuscrits de Sieyès (1773-1795), volume 1, dir. C. Fauré avec le Grand cahier métaphysique, transcrit, présenté et annoté par J. Guilhaumou, Paris, Champion.

SKINNER Quentin (1978/2000), Foundations of Modern Political Thought, Cambridge University Press (traduction française, Les fondements de la pensée politique moderne, Paris, Albin, Michel)

SKINNER, Quentin, (1981) Machiavel, Oxford University Press (traduction française, Paris, Seuil, 1989).

SKINNER Quentin (1988), «Meaning and Understanding in the History of Ideas» and «Problems in the Analysis of Political Thought», in Meaning and Context: Quention Skinner and his Critics, J. Tully ed., Cambridge University Press.

SKINNER Quention (1996), Reason and Rhetoric in the Philosophy of Hobbes, Cambridge University Press.

SKINNER, Quentin (1998/2000), Liberty before liberalism, Cambridge University Press, (traduction française, La liberté avant le libéralisme, Paris, Seuil, 2000).

SKINNER Quentin (2002a), « Un troisième concept de liberté au-delà d’Isaiah Berlin et du libéralisme anglais », Les libéralismes au regard de l’histoire, Actuel Marx, No 32.

SKINNER Quentin (2002b), Vision of Politics, 3 volumes (Regarding Method, Renaissance Virtues, Hobbes and Civil Science), Cambridge University Press.

SKINNER Quentin (2002c), «Interview with Quentin Skinner. On encoutering the Past», Finnish Yearbook of Political Thought, vol. 6.

SMITH Adam (1759/1970), « Considérations sur l’origine et la formation des langues », Varia Linguistica, C. Porset éd., Paris, Ducrot.

SPILLNER Bernd (1997) «Methoden des interkulturellen Sprachvergleichs. Kontrastive Linguistik, Paralleltextanalyse, Übersetzungvergleich», H.-J. Lüsebrink und R. Reichardt hrsg, Kulturtransfer im Epochenumbruch Frankreich-Deutschland 1770 bis 1815, B. 2, Leipziger Universitätverlag.

STAROBINSKI Jean (1999), Action et réaction. Vie et aventure d’un couple, Paris, Seuil.

STEUCKARDT Agnès (2000), L’eau-forte des mots. Analyse lexicale de la violence dans l’Ami du peuple, Thèse de doctorat, A. Salem dir., Paris III.

STEUCKARDT Agnès (2002), « Les ennemis selon L’Ami du peuple, ou la catégorisation identitaire par contraste », Mots, 69.

SWIGGERS Pierre (1984), Les conceptions linguistiques des Encyclopédistes, Leuven University Press.

TACKETT Timothy (1996), Becoming a Revolutionary. The Deputies of the French National Assembly and the Emergence of a Revolutionary Culture (1789-1790), Princeton University Press, (traduction française, Par la volonté du peuple. Comment les députés de 1789 sont devenus révolutionnaires, Paris, Albin Michel, 1997).

TAGUIEFF, Pierre-André (2000), L’effacement de l’avenir, Paris, Galilée.

TAGUIEFF Pierre-André (2004), Le Sens du progrès. Une approche historique et philosophique, Paris, Flammarion.

TAYLOR Charles (1998), Les sources du moi. La formation de l’identité moderne, Paris, Seuil, 1998 (Harvard University Press, 1989).

THEVENOT Laurent (1990), « L’action qui convient », Les formes de l’action. Sémantique et sociologie, Raisons pratiques, 1, Paris, Editions de l’EHESS.

THEVENOT Laurent (1990), « L’action qui convient », Les formes de l’action. Sémantique et sociologie, Raisons pratiques, 1, Paris, Editions de l’EHESS.

TOURNIER Maurice (1992, 1997, 2002), Propos d’étymologie sociale, V. 1, Des mots sur la grève, V. 2, Des mots en politique, V. 3, Des sources du sens, Paris, Klincksieck, ENS éditions pour le V.3.

TOURNIER Maurice (1998), « Des mots en histoire », in Communiquer, Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion.

TOURNIER Maurice (2002), participation au Dictionnaire de l’analyse de discours, P. Charaudeau et D. Maingueneau éds, Paris, Seuil.

TOURNIER Maurice et al. (1975), Des tracts en mai 1968, Paris, Armand Colin.

TRABANT Jürgen (1992), Humboldt ou le sens du langage, Liège, Mardaga.

TRABANT Jürgen (1999), Traditions de Humboldt, Paris, Editions de la MSH.

TULLY James ed. (1988), Meaning and Context : Quentin Skinner and his critics, Princeton University Press.

VAN GELDEREN Martin (1992), The political Thought of the Dutch Revolt (1555-1590), Cambridge University Press.

VERIN Hélène (1993), La gloire ingénieurs. L’intelligence technique du XVIe au XVIIIe siècle, Paris, Albin Michel.

VIPREY Jean-Marie (2005), « Philologie numérique et herméneutique intégrative », J.-M. Adam, Ute Heidmann eds., Science du texte et analyse de discours, Genève, Slaktine Érudition.

WAHNICH Sophie (1994), L'étranger, paradoxe de l'universel. Analyse du discours politique révolutionnaire sur l'étranger de la Fédération à Thermidor, thèse pour le doctorat d’Etat, Université de Paris I, dir. M. Vovelle

WAHNICH Sophie (1996), « L’événement et l’historicité des concepts », in Begreb & Historie, Jan Ifversen ed., Aarhus, Peter Bang.

WAHNICH Sophie (1997a), L’impossible citoyen. L’étranger dans le discours de la Révolution française, Paris, Albin Michel.

WAHNICH Sophie (1997b), « Déclarer la patrie en danger, de l’émotion souveraine à l’acte de discours souverain », Sur la Révolution française. Approches plurielles, Mélanges Michel Vovelle, Paris, Société des Études Robespierristes.

WAHNICH Sophie (1999), « Puissance des concepts et pouvoir des discours. Quelques débats révolutionnaires sur la souveraineté », Ethnologie française, 1999/4.

WHITE Hayden (1973), Metahistory. The Historical Imagination in Nineteenth-Century Europe, Baltimore et Londres, The John Hopkins University Press.

WHITE Hayden (1987), The Content of the Form. Narrative Discourse and Historical Representation, Baltimore et Londres, The John Hopkins University Press.

WIDMER Jean (1986), Langage et action sociale. Aspects philosophiques et sémiotiques du langage dans la perspective de l’ethnométhodologie, Éditions Universitaires de Fribourg.

WIONET Chantal (1998), « Du colinguisme dans le Dictionnaire Universel dit de Trevoux », Langage & Société, No 83-84, mars-juin 1998.

WITTGENSTEIN Ludwig (1961), Recherches philosophiques, Paris, Gallimard.

YOVEL, Yirmiyahu (1989), Kant et la philosophie de l’histoire, Paris, Meridiens/Klincksieck.

ZOURABICHVILI François (1994), Deleuze. Une philosophie de l’événement, Paris, PUF.

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540