Version classiqueVersion mobile

Fins de vie plurielles

 | 
Sarah Carvallo

3. Pluralité et pluralisme

Sujet et choix : entre pluralisme thérapeutique et fin de vie

Ilario Rossi

Résumé

Les savoirs et les pratiques des personnes en situation de maladie ne se réfèrent pas seulement à des univers philosophiques désincarnés, mais relèvent aussi d’usages, sociaux, culturels et corporels spécifiques. En ce sens, le pluralisme thérapeutique est un révélateur des transformations sociales contemporaines dans le monde de la santé et dévoile les multiples registres de lecture qui participent à sa construction : médical, psychologique, psychosomatique, holistique, spirituel, mystique. Les enjeux de cette nouvelle configuration sociale de la santé renvoient à des nouvelles injonctions culturelles, ce qui ouvre à une reconnaissance des ambivalences que le corps contient en lui ainsi que des soins que chaque société produit. Cette reconnaissance permet de repenser les oppositions entre médecin et patient, individu et société, expertise et expérience au nom d’une vision complémentaire, relationnelle et processuelle de ces dualités. Elle valorise en même temps l’autodétermination du sujet et inscrit tout cheminement singulier au cœur d’un destin social collectif. Le pluralisme thérapeutique reconfigure aussi la fin de vie, caractérisée par l’émergence d’une aspiration sociale et médicale à une mort sans douleur et sans souffrance. Cet idéal d’une mort pacifiée, donne naissance à une nouvelle catégorie, celle du mourant. Tout sujet devient ainsi maître et acteur de sa propre finitude, ce qui questionne les modalités politiques et juridiques, scientifiques et expérientielles qui permettent de penser l’autodétermination du sujet et les conditions de sa mort. En ce sens, au-delà du symptôme psychique ou d’un problème de santé publique, le suicide assisté en Suisse peut se lire comme une forme de choix dans un contexte de pluralisme thérapeutique valorisant l’aboutissement ultime de l’autodétermination.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est en partant de la relation entre sujet et personne, entre construction de soi et droits individuels, que le pluralisme thérapeutique révèle les multiples expressions de l’autodétermination dans le monde de la santé. Entre savoirs experts et connaissances expérientielles, les enchaînements que tout sujet entretient avec son corps éclairent les trajectoires biographiques et sociographiques jusqu’à la fin de sa vie. La principale raison de cette mise en relation repose sur le constat que la finitude humaine et les accoutrements des recours à une pluralité de soins ne constituent pas seulement des problématiques de société sectorielles et circonstanciées, mais se définissent dans la continuité en dévoilant des similitudes. Ce qui revient à appréhender la fin de vie comme l’aboutissement d’un processus existentiel, et non seulement comme événement conjoncturel, voire ponctuel. Ce regard permet d’inscrire les déclinaisons plurielles du mourir dans le prolongement des dimensions politique...

Auteur

Anthropologue d’origine tessinoise, il est professeur en anthropologie médicale et de la santé à l’Institut des Sciences Sociales de l’Université de Lausanne, laboratoire THEMA (THéorie sociale, Enquêtes critiques, Médiations, Action publique). Il travaille en Suisse, Afrique, Amérique Latine et Asie. Ses intérêts scientifiques et pédagogiques portent d’une part sur les relations entre médecine, santé et société et d’autre part sur les interconnexions entre mondialisation, santé globale et pluralisme thérapeutique. Au cours de ces dernières années il a développé des recherches multi-sites qui concernent les droits des enfants dans les dispositifs cliniques, en poursuivant ainsi le développement d’analyses visant à comprendre la construction de l’humain dans des multiples champs de la santé.
Adresse électronique :

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2021

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search