Version classiqueVersion mobile

Le crime, le châtiment et les écossais

 | 
Jean Berton
, 
Bill Findlay

Bio-bibliographies — Notes on Contributors

Texte intégral

1 Anderson Lin, a Tartan Noir crime novelist and screenwriter, Edinburgh, Scotland. Lin Anderson was the daughter of a detective in the Criminal Investigation Department. After spending five years in Nigeria in the 1980s she started writing short stories that were broadcast on BBC 4. She taught maths and computing at George Watson’s College before turning full-time to writing. The Rhona MacLeod series made her famous (from Driftnet (2003) to The Special Dead (2015). She is one of the founder members of Bloody Scotland, a Tartan Noir and Scottish crime writer’s festival, held in Stirling since 2012.

2Lin Anderson did us the honour of being guest speaker at our conference in Toulouse and we are deeply grateful for her contribution to this project.

3 Amblard Marion Université Grenoble Alpes, ILCEA4, Grenoble, France.

4Marion Amblard est enseignante au département d’informatique de l’IUT de Valence. En 2007, à l’Université Stendhal, Grenoble 3, sous la direction de Monsieur le Professeur Patrick Chézaud, elle a soutenu une thèse de doctorat intitulée « L’âge d’or de la peinture écossaise 1707-1843 : naissance d’une école nationale ». Ses travaux de recherche et ses publications portent essentiellement sur l’art pictural écossais du XVIIIe siècle au XXIe siècle et sur l’évolution de la représentation de l’identité écossaise dans l’art pictural. Elle s’intéresse également aux relations artistiques entre l’Écosse et l’Angleterre ainsi qu’aux relations artistiques et culturelles entre l’Écosse et l’Europe. Membre de la Société Française d’Études Écossaises, elle publie régulièrement dans la revue Scottish Art News de la Fleming Collection.

5 Bell Emma, Université de Savoie Mont Blanc, LLSETI, Chambéry, France.

6Emma Bell is senior lecturer in British studies at the University of Savoie Mont Blanc. She teaches various aspects of British history and politics, focussing on neoliberal consensus politics. She has published widely in France and the UK in journals such as Theoretical Criminology, Race and Class, the Revue Française de la Société Britannique and the Observatoire de la société britannique. She has authored two monographs : Criminal Justice and Neoliberalism (2011, Palgrave) and Soft Power and Freedom under the Coalition (2015, Palgrave). Emma is Book Review Editor for the Howard Journal of Crime and Justice and co-founding editor of the review Justice, Power and Resistance.

7 Berthillot Émilie, Université Jean Monnet - Lyon IV, lab. CAS Toulouse, Saint-Etienne, France.

8Émilie Berthillot enseigne l’anglais en lycée et est chargée de cours à l’université Jean-Monnet dans les départements de Droit, LEA et LCE Anglais. Elle a obtenu sa thèse de doctorat intitulée « Renseignement et contre-espionnage entre Dublin, Londres et Édimbourg de 1845 à 1945 » en septembre 2014. Ses thèmes de recherche traitent de l’espionnage, des agents secrets et doubles infiltrés par les Britanniques, les Écossais et Irlandais et des manipulations politiques, militaires et diplomatiques. Son article « Le Château de Dublin de 1880 à 1922 : repaire de traîtres ou d’agents doubles ? » fut publié en 2016 dans la Revue des Études Irlandaises 41.1. Outre l’étude des relations entre les trois pays, son master développe aussi les différents systèmes carcéraux et propose une étude comparative du traitement des criminels en Irlande et au Royaume-Uni aux XIXème et XXème siècles.

9 Berton Jean, Université Jean Jaurès, CAS, Toulouse, France.

10Professeur émérite en Études écossaises à l’Université Toulouse 2 Jean-Jaurès, est rattaché au laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes. Il privilégie l’exploration des aspects des Hautes-Terres d’Écosse et des Hébrides dans une approche interdisciplinaire : littérature, civilisation et langues nationales. Ses travaux en littérature l’ont conduit à s’intéresser à la littérature policière surtout pour l’importance accordé au contexte dans lequel évolue le récit. Il publie, dans le n° 32 de la revue Coup de Théâtre de RADAC, « Dark Road, tragédie écossaise du doute ».

11 Berton-Charrière Danièle, Université Clermont Auvergne, IHRIM, Clermont-Ferrand, France.

12Professeur émérite, Danièle Berton-Charrière est membre du laboratoire POURPRE, IHRIM-CLERMONT, UMR 5317, CNRS, de l’Université Clermont Auvergne. Ses thèmes de recherche sont : Théâtre de la Renaissance aux Lumières et théâtre écossais contemporain ; intertextualité et intersémioticité ; problèmes d’attribution ; méthodes assistées par ordinateur ; traduction de textes théâtraux pour la scène. Elle a soutenu sa thèse de Doctorat d’État en 2002 : Cyril Tourneur : vie et œuvre d’un dramaturge jacobéen.

13 Camara Ahmady, Université de Bamako, Mali.

14Ahmady Camara est Maître-Assistant et enseignant-chercheur à l’Université de Bamako. Son domaine de recherche est la civilisation britannique. Après son doctorat (La transmission culturelle du traitement de la criminalité chez les enfants mineurs de la Grande-Bretagne à l’Écosse à la suite de la dévolution de 1999) obtenu en 2014 à l’Université Jean Jaurès de Toulouse, il reste rattaché au laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes. Ses travaux portent principalement sur l’Écosse et la diaspora écossaise en Afrique anglophone.

15 Camp-Pietrain Edwige, Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis, CALHISTE, Valenciennes, France.

16Edwige Camp-Piétrain formée à l’IEP d’Aix-en-Provence est titulaire d’un DESS de Droit, (Aix-Marseille III) et d’un Doctorat en Études anglaises, politiques, économiques, sociales, Paris III. Membre du CRECIB et de la SFEE, ses recherches portent sur la vie politique, les institutions et les politiques publiques dans l’Écosse contemporaine. Entre autres articles on trouve « Scotland’s Devolved Institutions and Immigration : a Challengingly Welcoming Attitude » (2014) et « Les Services publics en Écosse : le gouvernement écossais face aux politiques britanniques d’austérité », (2017). Parmi ses publications, on remarque : La devolution (Atlande, 2006) ; L’Écosse et la tentation de l’indépendance. Le référendum d’autodétermination de 2014 (2014) ; L’Impossible indépendance écossaise ? (Atlande, 2014).

17 Ebest Mario, Bamberg University, and Würzburg University, Germany.

18Dr. Mario Ebest is a university lecturer at Kassel University, Bamberg University, and Würzburg University, where he teaches English/Scottish cultural studies, English/Scottish literature as well as Academic Writing. He was the deputy director of the language centre at Kassel University from 2010 to 2013. In 2015, he completed his Ph.D on the trauma of the Highland Clearances. His current research focuses on Brexit and its postcolonial implications for the Celtic Fringe (discourse analysis). He is the author of, among others, “Coming to Terms with the Agony of the Highland Clearances – or Not ? An Analysis of Two Novels from the Point of View of Traumatisation.” (2013) ; “Die Traumatische Vertreibung der subaltern Hochländer im Rahmen der Highland Clearances” (2016) ; and “Gaelicisations and Their Functionality in Novels by Fionn Mac Colla and Neil M. Gunn : Linguistic Hybridity Enabling the Subaltern Trauma of the Clearances to be Processed and (Partly) Unmuted.” (2017).

19 El Fekih Said Wafa, Université Jean-Jaurès, CAS, Toulouse, France.

20Wafa El Fekih Said est doctorante à l’Université Toulouse Jean-Jaurès. Sa thèse porte sur l’immigration, l’intégration et le multiculturalisme dans l’Écosse post-dévolutionnaire. Elle a communiqué sur Delimiting the concept of multiculturalism within the context of Scotland, à Toulouse Jean-Jaurès (2015) ; Paradoxes of devolution : the cases of immigration and integration in Scotland à Toulouse Jean-Jaurès (2016) ; Confluence and integration in Scotland ?, au Congrès SAES (2016). Son article Reconstruction and multiculturalism in the Scottish nation-building project (SAES, 2017) est à paraître dans la Revue Études Écossaises (2018).

21 Fiasson Arnaud, Université Paris XIII, lab. CAS Toulouse, France.

22Arnaud Fiasson est docteur en civilisation britannique ; sa thèse (2017) s’intitule : « Territorialité et nationalisme écossais : le rhizome du sentiment national (1707- 2011) ». Sa recherche (laboratoire du CAS, Toulouse2 Jean Jaurès) porte sur l’évolution du sentiment national écossais. Il se concentre plus particulièrement sur les modes construction de l’identité écossaise et sur la manière dont ils participent à la conceptualisation du territoire. Il est membre de la Société Française d’Études Écossaises (SFEEc) et ses travaux publiés incluent plusieurs articles, dont deux parus dans les numéros 17 et 18 d’Études écossaises (« Territorialité politique, nationalisme et traversées constitutionnelles en Écosse » et « Les appellations du nationalisme politique écossais au vingtième siècle »). Il communique régulièrement lors des congrès de la SAES (« Le rôle des acteurs de la renaissance écossaise dans la (re)construction d’une identité plurilingue aux résonances internationales », Reims 2017).

23 Jérémie Christian, Université Jean Monnet - Lyon IV, IHRIM, Saint-Étienne, France.

24Christian Jérémie est Maître de conférences au département d’anglais de l’Université Jean Monnet, Lyon IV à Saint-Étienne. Publications récentes : La rhétorique catéchétique, Paris, Champion, 2015 ; « L’éloquence et la défense de la foi : le Catechism de Thomas Becon », dans, L’Éloquence ecclésiastique de la pré-Réforme aux Lumières, sous la direction de Monique Vénuat et Christian Jérémie, Paris, Champion, 2015 ; « Rhétorique de la perception et théologie de la réception du sacrement du corps du Christ chez Thomas Becon », dans, Synesthésie et transposition d’art dans la littérature et les arts de l’Angleterre élisabéthaine, sous la direction de Yona Dureau, Paris, Champion, 2015 ; « La rhétorique de la défaite dans l’épître d’exil de Thomas Becon », dans, La défaite à la Renaissance, sous la direction de Jean-Marie Le Gall, Genève, Droz, 2016.

25 Laplace Philippe, Université de Franche-Comté, CRIT, Besançon, France.

26Philippe Laplace est enseignant chercheur au Centre de Recherches Interdisciplinaires et Transculturelles de l’Université de Franche-Comté (Besançon). Il est l’auteur d’une monographie sur Neil Gunn (Les Hautes-Terres, l’histoire et la mémoire dans les romans de Neil M. Gunn (2006) et a dirigé : Environmental and Ecological Readings. Nature, Human and Posthuman Dimensions in Scottish Literature and Arts (XVIII-XXI c.), (2015).

27 Monnickendam Andrew, Universitat Autònoma, Barcelona, Espagne.

28Andrew Monnickendam is Professor of English at the Universitat Autònoma de Barcelona. His two major research interests, which interlock at many junctures, are the nineteenth-century historical novel, and the literature of war and peace. As regards the former, he edited the only modern edition of Christian Isobel Johnstone’s national tale Clan Albin (1815) for the Association of Scottish Literary Studies in 2003, and is author of The Novels of Walter Scott and his Literary Relations, Mary Brunton, Susan Ferrier and Christian Johnstone (Palgrave-Macmillan, 2013). On the latter, he was co-editor (along with Aránzazu Usandizaga, of Back to Peace : Retribution and Reconciliation in the Postwar Period (2007), a Choice outstanding academic publication. He is currently directing a research project on contemporary war narratives.

29Murphy Michael, Université du Littoral, HLLI, Dunkerke, France.

30Michael Murphy is Senior Lecturer in British Studies at the Université du Littoral (ULCO) since 2003, researching the Enlightenment, Scotland, and British educational systems. He’s a member of HLLI research laboratory, EA 4030. He’s the author of “Buckingham : un palais impérial britannique ?”, Li Ma (dir.), Cité Interdite, Palais impériaux et cours royales, comparaison entre les symboles du pouvoir en Orient et en Occident, Paris, CNRS Éditions, 2018, 91-102. ACL ; and “Allan Ramsay’s Poetic Language of Anglo-Scottish rapprochement”, Études Écossaises n° 17, 2015, 13-30. ACL.

31 Nguyen Trung Thien Kim, Université Paris Sorbonne Nouvelle, France.

32Trung Thien Kim Nguyen is a third year PhD student and teaching assistant at University Sorbonne Nouvelle – Paris 3. She holds a Master’s Degree in English Studies from University Sorbonne Nouvelle – Paris 3 and has passed an advanced competitive examination for teachers of English (Agrégation). Her research focuses on eighteenth-century history of ideas in the United Kingdom ; she is currently writing a thesis on the intellectual history of the Scottish Enlightenment under the supervision of Prof. Isabelle Bour. She is a member of Laboratoire PRISMES (Langues, Textes, Arts et Cultures du Monde Anglophone) – Equipe PEARL (Programme d’études sur l’Angleterre de la Renaissance aux Lumières).

33 Pittin-Hedon Marie-Odile, Aix Marseille Univ, LERMA, Aix-en-Provence, France. Marie-Odile Pittin-Hedon is Professor of British Literature at Aix-Marseille University (AMU). Her research interests focus on 20th and 21st-century Scottish literature. She is the author of The Space of Fiction : Voices from Scotland in a post-devolution age (2015), and of articles and book chapters on Alasdair Gray, James Kelman, Louise Welsh, Janice Galloway, James Robertson, Saadi, Irvine Welsh, Alice Thompson, Jackie Kay or Jenni Fagan. She is currently working on the editing of Women and Scotland : Literature, Culture, Politics.

34 Tran Tri, Université François-Rabelais, Tours, France.

35Tri Tran est Maître de conférences HDR en anglais à l’université François-Rabelais. Ses travaux d’HDR (soutenue à l’université de Toulouse en 2009) portent sur l’histoire maritime britannique, avec une dimension anthropologique et sociologique. Certains de ses travaux ont été publiés dans la Revue Française d’Histoire Maritime. D’autres ont donné lieu à des présentations au National Maritime Museum de Greenwich en 2013 (“Navy and Nation, 1688 to the Present”), de l’université de Northumbria en 2014 (“The Global English : Historical Perspectives”), à la Maison Française d’Oxford en octobre 2015 (“Paris and London 1851-1900 : Spaces of Transformation”), au congrès d’histoire maritime de l’International Commission for Maritime History (ICMH), à Perth (Australie-Occidentale) en juin 2016. Son dernier travail a été présenté au colloque international, « The Heritages of Migration : Moving Stories, Objects and Home », au Musée national de l’immigration de Buenos Aires en avril 2017.

36 Wilson Costa Karyn, Aix-Marseille Université, France.

37Karyn Wilson Costa a enseigné à l’Université d’Aix-Marseille et au Lycée Thiers de Marseille. Elle est l’auteur de la première thèse, soutenue en 2009, sur l’ensemble de l’œuvre de Robert Burns depuis le dix-neuvième siècle. Outre de nombreuses communications et articles portant essentiellement sur l’œuvre de Burns, elle a publié en 2014, chez PUL, Robert Burns : le poète et ses doubles.

38 Wirth Robert, University of Paderborn, Germany.

39Robert Wirth is a research associate at the Department of English and American Studies of the University of Paderborn, Germany, lecturing in English language and British cultural studies. He received his MA from the Julius Maximilians University Würzburg, Germany. He has published in journals including The Journal of Scottish Thought and Litteraria Pragensia. His primary research interests lie in the field of Scottish literature, politics and culture, with a main focus on the utilisation of history and nostalgia in political campaigning.

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2019

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search