Version classiqueVersion mobile

Le langage, une pratique sociale

 | 
Cécile Canut
, 
Félix Danos
, 
Manon Him-Aquili
, 
et al.

Partie III. Pratiques anthropographiques

Introduction

Texte intégral

1La réflexion sur les méthodes, sur le faire avec les autres, quelle que soit la discipline, constitue un préalable fondamental à la compréhension du fonctionnement d’un domaine scientifique. On le sait depuis longtemps (Bachelard 1972 ; Naepels 1998 ; Deveureux 1980 ; De Robillard 2014 ; Rabatel 2013 ; Olivier de Sardan 2008 ; Latour et Woolgard 1996 [1979], etc.), la manière de produire les « données » et d’aboutir à des « résultats », est elle-même partie prenante de leur production. La nécessaire « objectivité » est sans cesse mise en débat, et plus encore en ce qui concerne les sciences humaines et sociales, à partir du moment où nous décidons de travailler « avec » des êtres humains, matière éminemment subjective, mais plus encore parce que les chercheurs sont eux-mêmes des femmes et des hommes avec leur singularité et leurs propres regards. Comment faire de la sociolinguistique politique, c’est-à-dire la pratiquer ? Quelle(s) place(s) le chercheur doit-il tenir ? Peut-on continuer à parler de « terrain » lorsque nous travaillons avec des femmes et des hommes ? Les « données » sont-elles des éléments préexistants à l’arrivée du chercheur ou bien sont-elles construites par l’ensemble des participants à la recherche ? Qu’en est-il des notions de « point de vue » et de « contexte » ? Au final, comment l’éthique doit-elle être envisagée ?

2Ces questions récurrentes de la recherche seront traitées ici en fonction d’une approche résolument engagée, politique de la recherche (Fassin et Bensa 2008) qui implique une réflexion sur les modes de recueil des données, la place du chercheur et son rôle face aux paroles, gestes, textes, etc. recueillis, mais bien plus encore sur le statut des résultats et leur diffusion. Pour qui et pour quoi nous engageons-nous dans un tel travail ? À quelles fins et avec quelles ambitions émancipatrices ?

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2018

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search