Version classiqueVersion mobile

Pensée de la foule, pensée de l'inconscient

 | 
Elena Bovo

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La psychologie des foules, qui est née et s’est développée dans le contexte de la progressive affirmation de la démocratie électorale, des mouvements socialistes et anarchistes, a été voulue par ses pionniers comme une science. Une science dont le principe fondamental est que l’individu en foule s’altère, sa personnalité se décompose et se dissout, laissant émerger la puissance sous-jacente de l’inconscient, de l’irrationnel, des instincts et des passions. Pourtant, cette science, née au cœur du positivisme et s’autodéclarant fidèle à la connaissance des faits, ne s’est pas moins manifestée avec une dimension idéologique, politique, rhétorique. Elle a été utilisée, non seulement pour donner une signification politique, mais aussi pour faire face au désordre social de l’époque. En outre, comme tout instrument rhétorique, elle s’est prêtée à différents usages.

En Italie, certains juristes appartenant à l’école positiviste de criminologie, en partant de la théorie lombrosienne de l’atav...

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search