Version classiqueVersion mobile

Pensée de la foule, pensée de l'inconscient

 | 
Elena Bovo

Chapitre 3

Scipio Sighele : la foule, expression de l’inconscient

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Toutes les études sur la psychologie des foules parues dans les dernières décennies du xixe siècle se fondent sur l’idée qu’en foule l’individu perdrait ce qui lui est essentiel, son libre arbitre, et sa personnalité consciente subirait une transformation. Quelque chose de très ancien, révolu, en tout cas ignoré, l’investirait d’une nouvelle dimension et d’une nouvelle force : ressurgiraient en lui des instincts archaïques, des passions étouffées, enfouies au plus profond de son être.

En Italie, les études sur la psychologie des foules, sont nées, se sont développées et ont trouvé une application concrète dans le cadre juridique. Si Le Bon s’est imposé comme l’inventeur de cette nouvelle discipline, c’est pourtant bien en Italie, et par le travail de synthèse d’un disciple de Lombroso dont l’histoire n’a pas retenu le nom, que la psychologie des foules a été formalisée.

La constitution de la foule en tant qu’objet scientifique

L’individu en foule : une problématique nouvelle en Italie ...

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search