Version classiqueVersion mobile

Terre et propriété à l’est de l’Europe depuis 1990

 | 
Marie-Claude Maurel

Deuxième partie. Reconstruire les relations de propriété

Chapitre 5

Des trajectoires post-collectivistes divergentes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En moins d’une décennie, la rupture avec le système collectiviste s’est trouvée consommée. Les effets du passage à l’économie de marché et le retour à la propriété privée ont été brutaux, parfois destructeurs, toujours déstabilisateurs. Jusque-là partageant des caractéristiques similaires du fait de leur appartenance à un même système, les agricultures post-collectivistes ont emprunté des itinéraires distincts. Ce processus de différenciation est observable tant au niveau local qu’au plan national. Il a fait émerger une nouvelle diversité de profils structurels.

La conversion des structures collectives à de nouvelles formes sociales a découlé des choix opérés par les modes de privatisation*. Sous l’effet des rapports de force entre groupes d’intérêts antagoniques, leurs modalités d’application ont été soumises aux aléas des changements de politique agricole. Les luttes sociales ont pris le pas sur la formulation d’un référentiel se projetant vers un modèle défini.

De multiples facteur...

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search