Version classiqueVersion mobile

Terre et propriété à l’est de l’Europe depuis 1990

 | 
Marie-Claude Maurel

Première partie. Restaurer la propriété privée de la terre

Chapitre 3

Se réapproprier la terre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La sortie du système collectiviste s’est accompagnée d’une mutation des rapports sociaux comparable par son ampleur et sa radicalité au bouleversement vécu lors de la collectivisation* et dans les années qui ont suivi. La reconnaissance de la propriété privée a constitué un premier pas décisif vers la reconstruction d’une institution qui avait été vidée de sens par les régimes communistes. En un temps relativement bref, les gouvernements post-communistes ont mis fin à l’appropriation sociale de la terre et des moyens de production, fondement et pilier du système collectiviste, et transféré les droits de propriété* à des personnes privées. Dans le cadre du changement de système agraire, la formation des règles de propriété est un processus dynamique qui met en scène des groupes d’acteurs aux capacités et aux conduites bien différenciées. Le rétablissement des droits de propriété* et la désignation des propriétaires ne peuvent suffire à fonder la manière dont les relations de propriét...

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search