Version classiqueVersion mobile

Terre et propriété à l’est de l’Europe depuis 1990

 | 
Marie-Claude Maurel

Première partie. Restaurer la propriété privée de la terre

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le passage du « socialisme au capitalisme » se fonde sur une transformation radicale de la propriété en tant qu’institution. La réhabilitation de la propriété privée, condition nécessaire à la liberté d’entreprendre, est intrinsèquement liée à l’instauration des mécanismes du marché comme coordinateur des activités économiques1. Il faut souligner le caractère inédit de la séquence de privatisation* initiale afin d’en dégager la portée et les implications sur les conditions d’exploitation de la ressource foncière.

De la négation de la propriété privée à sa reconnaissance

L’analyse du processus de restauration de la propriété privée requiert de préciser le cadre heuristique dans laquelle il s’inscrit. Si l’on confronte la notion de propriété sociale, formulée par la vulgate marxiste, à celle de propriété privée individuelle, dans sa version libérale, c’est la relation à la personne et aux biens qui se trouve posée en termes radicalement différents, une relation déniée dans le premier ca...

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search