Version classiqueVersion mobile

Autour des Chifflet : des origines de l’érudition en Franche-Comté

 | 
Laurence Delobette
, 
Paul Delsalle

Première partie. Les premières générations

3. Les prédécesseurs de Jean-Jacques Chifflet

Bernard de Vregille

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Curieusement, Jean-Jacques Chifflet qui à plusieurs reprises a vanté les mérites de ses ancêtres, ne cite aucun nom antérieur à celui de son grand-père Laurent. C’est le cas dans la dédicace emphatique du Vesontio, qu’il destina primitivement à l’empereur Mathias1 et adressa finalement à l’archiduc Léopold ; également dans sa préface « au Sénat et au peuple de Besançon »2. De même dans le livret polémique qu’il écrivit contre le pasteur David Blondel, lequel avait mis en doute l’authenticité de ses titres nobiliaires3. Quant à son fils Jean, qui a consacré une notice à chacun des membres de la famille, les indications qu’il fournit ne remontent pas non plus au-delà de Laurent4. Pourtant il est dit dans la dédicace du Vesontio que les anciens souverains « ont voulu s’attacher étroitement la famille des Chifflet » en leur concédant beaucoup « de dignités et d’honneurs ». Et ces mots font écho à la formule employée dans le brevet de Conseiller aulique accordé par Charles-Quint à Lauren...

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search