Version classiqueVersion mobile

Formaliser les langues avec l’ordinateur : de INTEX à Nooj

 | 
Svetla Koeva
, 
Denis Maurel
, 
Max Silberztein

Premiere partie. Formalisation de ressources linguistiques

3. Les adverbes dans les bulletins météorologiques allemands : description par automates

Manuel Fuchs et Dieter Seelbach

Texte intégral

Introduction

1Nous allons présenter quelques automates et sous-automates ainsi que des extraits de dictionnaires qui servent à identifier les adverbes (de phrase) dans des textes allemands de la météo : adverbes simples et composés et constructions adverbiales. Le petit corpus sur lequel nous avons testé nos graphes et dictionnaires se compose respectivement des deux premiers paragraphes d’une cinquantaine de bulletins météorologiques du quotidien « Süddeutsche Zeitung » (4 500 mots).

2En guise de conclusion nous allons aborder le problème de la description des verbes avec leurs adverbes associés que nous appelons « verbes avec adverbes appropriés » (Seelbach 2003) ou « constructions verbe-adverbe » (Seelbach 2005) et, plus généralement, le problème des adverbiaux portant sur les autres opérateurs et sur les autres éléments de la phrase.

3La structure globale des adverbiaux proposée par M. Gross 1986 :

(F) Prep Det N Modif Modif = : Adj, de N, Rel, Prep N, de N à N
N = : nom simple, nom composé

4s’est révélée un excellent point de départ pour la description des adverbes composés et des constructions adverbiales de l’allemand. Dans une première approximation, elle s’adapte facilement à cette langue et donne la structure globale :

(A) Prep Det Adj N Modif Modif = : (Prep) Det N, Rel,
Particule, von N auf N
N = : nom simple, nom composé
soudé (Nominalkompositum)

5Exemples :

(Er arbeitet) in der Nacht
(Il travaille) (dans) la nuit
(Er arbeitet) die ganze Nacht (lang + über)
(Il travaille) toute la nuit
(Es passierte) am Morgen
(C’est arrivé) le matin
am frühen Morgen
au petit matin
im Bruchteil einer Sekunde
en une fraction de seconde
in den frühen Morgenstunden
(dans les + aux) premières heures (de la matinée + du matin)
in der Nacht (zum Sonntag + von Samstag auf
Sonntag)
dans la nuit de samedi à dimanche

6A cela, il faut ajouter la possibilité de modifier Prep par une particule ou un adverbe qui précèdent :

(Es passierte) mitten in der Nacht
(C’est arrivé) au milieu de la nuit + en pleine nuit
rund um das Mittelmeer + um das
Mittelmeer herum
sur le pourtour méditerrannéen
+ autour de la Méditerrannée

7Pour le développement des graphes que nous allons présenter ici, nous nous sommes laissés guider par la structure (A) adaptée en allemand à partir de la structure globale (F) (cf. Seelbach 1991 et Fuchs 2002).

I. Les automates et les extraits de dictionnaires

8Même dans un domaine restreint comme la météo, le dictionnaire des « Komposita » nominaux allemands (noms composés soudés) est d’une taille impressionnante. A partir des mots simples pour les points cardinaux, les Länder, les régions et les pays, l’automate suivant nous livre les noms propres locatifs qu’on trouve sous forme de « Komposita » de deux ou trois éléments (noms composés et surcomposés soudés) dans notre corpus.

Mittelungarn, N3 le centre de la Hongrie
Nordafrika, N3 le nord de l’Afrique
Nordwestthüringen, N3 le nord-ouest de la Thuringe
Ostbayern, N3 l’est de la Bavière

9Les deux dictionnaires S_Adv.dic (60 entrées) et C_Adv.dic (20 entrées) permettent de reconnaître environ 500 adverbes simples et composés. Voici le résultat d’une recherche avec Locate Pattern : <ADV> qui utilise les deux dictionnaires :

Zahlreiche Wolken über Mitteleuropa bringen Regen. Nur für kurze Zeit kann sich auch mal die Sonne zeigen. Freundlicher zeigt sich das Wetter rund um das Mittelmeer. Nur vom Roussillon bis zur Toskana und an der nördlichen Adria ziehen zeitweise Schauer-und Gewitterwolken vorüber. Auch rund um das Schwarze Meer herrscht Schauerwetter.
Es überwiegen heute die Wolken, und zeitweise fällt Regen. Vor allem im Norden und Osten kann aber gelegentlich die Sonne hervorkommen. Im Süden bleibt der Himmel meist wolkenverhangen.

10Les six adverbiaux de lieu en gras rund um das Mittelmeer, vom Roussillon bis zur Toskana, an der nördlichen Adria, rund um das Schwarze Meer, im Norden und Osten et im Süden ne sont pas reconnus, parce que le Pattern Matching n’y suffit pas. Il faut des automates que nous allons voir plus loin.

11Nous allons développer maintenant un automate pour les adverbiaux indiquant les températures et « le temps qu’il fait » ou plus exactement les phénomènes météorologiques observables.

12Une première approximation pour décrire des constructions telles que :

bei Werten um 17 Grad (bleibt es regnerisch)
(le temps restera pluvieux) avec des températures avoisinnant les 17 degrés ou mit Temperaturen um -5 Grad Celsius (wird es morgen deutlich kälter)
(il fera nettement plus froid demain) avec des températures autour de -5 degrés

13est l’expression régulière suivante :

(mit + bei) (Werten + Temperaturen) um <NUM> Grad (Celsius + <E>)

14Les adjectifs éventuellement antéposés de Werten et Temperaturen, le nom Gefrierpunkt (i.e. zéro degré) ainsi que les valeurs approximatives pour les températures exprimées par des prépositions comme über, bis (zu) modifiées par des adverbes (teils über 25 Grad) nécessitent une représentation par un graphe et deux sous-graphes :

15Voici quelques adverbiaux indiquant des températures qui ont été identifiés dans notre corpus :

weitgehend trocken. Sonst scheint häufig
bei 18 bis 25 Grad die Sonne. Von Großbritannien bis
zeitweise Wolken vorüber, es bleibt aber
bei 12 bis 17 Grad weitgehend trocken. Sonst scheint hä
In Nordfrankreich überwiegen die Wolken bei kühlen Werten um 13 Grad. Bei uns wechseln sich Son
Dagegen scheint am östlichen Mittelmeer bei sommerlichen Temperaturen fast ungestört die Sonne.
ittelmeerraums. In Griechenland gibt es bei Werten von 16 Grad ab und zu Sonne. Heute überqu
Sonnenschein, am wärmsten wird es dabei mit 30 bis 35 Grad auf der Iberischen Halbinsel. Heu
ken ziehen vorüber. Am wärmsten wird es mit 34 Grad in Südspanien. Heute halten sich in der
in Hoch Sonnenschein. Allerdings ist es mit Temperaturen von maximal 20 Grad kühl. Hin und w
freundlich, und die Temperaturen liegen bei angenehmen Werten. Über dem Alpenraum und in Teilen

16Dans un seul cas, la dernière occurence, nous ne sommes pas en présence d’une construction adverbiale :

Die Temperaturen liegen bei angenehmen Werten
Les températures affichent des valeurs agréables, c’est-à-dire qu’elles sont agréables

17On trouve dans cette même construction adverbiale, c’est-à-dire après bei et mit, comme nom de tête des termes exprimant des phénomènes météos directement observables (Unmittelbar Wetterwirksame Ereignisse, UWE) tels que orages, averses etc., représentés en partie dans l’automate suivant :

18Une étude plus poussée remplacera les noms de tête par un sous-automate : UWE et intégrera dans le dictionnaire des entrées comme :

Regen, Regen. N+uwe : ms1 : ms3 : ms4 [pluie]
Regenfälle, Regenfälle. N+uwe : fp1 : fp2 : fp4 [averses]

19Les adverbiaux introduits par les prépositions mit et bei sont analysables en phrases simples ou réductibles à des phrases simples. Les prépositions expriment le lien logique de la simultanéité et ils sont employés avec la même valeur que les connecteurs logiques gleichzeitig et dabei (en même temps, simultanément). Mit et bei fonctionnent donc comme connecteurs. L’équivalent français est la préposition avec, employée également comme connecteur :

Es bleibt bei einem Wechsel von Sonne und Wolken meist trocken
Le temps restera sec, avec une alternance de soleil et de nuages
Mit Werten um 15 Grad ist es relativ kühl
Il fait relativement frais, avec des températures autour de 15 degrés

20Analyse :

Es bleibt meist trocken. (Gleichzeitig + Dabei) gibt es einen Wechsel von Sonne und Wolken.
Le temps restera sec et (en même temps) il y aura un mélange de soleil et de nuages.

Es ist relativ kühl. Dabei liegen die Werte um 15 Grad
Das geht einher mit Werten um 15 Grad
Il fait relativement frais et (en même temps) les valeurs affichent environ 15 degrés.

21Une partie des constructions adverbiales que nous avons identifiées avec INTEX s’obtiennent donc à partir de phrases simples par effacement d’un verbe support (cf. M. Gross 1986).

22L’automate : LANDTEILE identifie les formes d’expression des points cardinaux sous forme nominale avec des noms de pays et de régions comme compléments de nom (et modifieurs) au génétif ou avec von N+loc.

23A cet effet, les noms de pays et de régions (N+loc) ont été étiquetés à l’aide d’un dictionnaire dont les entrées ont la forme suivante :

Bayern, Bayern. N+loc : ns1 : ns3 : ns4
Bayerns, Bayern. N+loc : ns2
Belgien, Belgien. N+loc : ns1 : ns3 : ns4
Belgiens, Belgien. N+loc : ns2
Bergland, Bergland. N+loc : ns1 : ns3 : ns4
Biskaya, Biskaya. N+loc : fs1 : fs2 : fs3 : fs4
Breisgau, Breisgau. N+loc : ns1 : ns2 : ns3 : ns4
Breisgaues, Breisgau. N+loc : ns2
Breisgaus, Breisgau. N+loc : ns2
Bulgarien, Bulgarien. N+loc : ns1 : ns3 : ns4
Bulgariens, Bulgarien. N+loc : ns2
Dänemark, Dänemark. N+loc : ns1 : ns3 : ns4
Dänemarks, Dänemark. N+loc : ns2

24Il nous fournit soixante-dix lignes de concordance dont voici un extrait :

ten und Süden regnet es noch ab und zu.
Im Norden und Westen scheint zeitweise die Sonne, und e
gewitter überwiegt der Sonnenschein.
Im Nordosten scheint anfangs noch die Sonne, später gib
mperaturen fast ungestört die Sonne.
Im Osten und Süden regnet es noch ab und zu. Im Norden
öchstwerte über 25 Grad erreicht. Auch im Osten und Südosten Europas gibt es viel Sonne. Von P
etzt vorbei. Dagegen klettern die Werte im Süden der Türkei zum Teil
Sonne, mal überwiegen Wolken. Vor allem in der Osthälfte kommt es zu kräftigen Regenschauern, ö
kandinaviens. Etwas freundlicher ist es in Teilen des östlichen Mittelmeerraums. In Griechenlan
uckgebiete bestimmen zurzeit das Wetter in weiten Teilen Europas. Von der Iberischen Halbinsel
el oder Hochnebel. Das Tief "Ottmar" über dem Süden Finnlands lenkt mit einer Nordwestströmu

25Le syntagme locatif en gras souligné n’est pas un adverbe de phrase, mais un complément de nom.

26Un dernier automate : NOSW-LICH identifie les adverbes construits sur la base d’adjectifs exprimant les points cardinaux. Les adjectifs fonctionnent comme prédicats ou opérateurs, avec comme arguments des N+loc (noms de pays et de régions) :

27Les deux automates qu’on vient de voir sont intégrés comme sous-automates dans l’automate définitif nommé locator.grf qui sert à l’identification des adverbes de lieu libres ainsi que des adverbes simples et composés.

28Cet automate n’accepte que des prépositions introduisant des compléments (de lieu) scéniques, codées dans le dictionnaire PREP+loc. Cf. les entrées

an, . PREP+loc : 3
 an, . PREP+dir : 4
auf, . PREP+loc : 3
auf, . PREP+dir : 4
in, . PREP+loc : 3
in, . PREP+dir : 4
nach, . PREP+temp : 3
nach, . PREP+dir : 4

29<MOT> est une étiquette pour une suite de lettres (mots) d’une catégorie grammaticale quelconque. Pour la plupart du temps l’automate reconnaît ici des adjectifs (im östlichen Mittelmeerraum). (Nous n’avons pas (encore) d’adjectifs dans nos dictionnaires.)

30Les deux derniers sous-automates intégrés dans locator.grf identifient des adverbes de lieu introduits par des éléments discontinus von_bis.grf et zwischen_und.grf :

zwischen_und.grf

II. Résultats et évaluation

Extraits des 800 adverbiaux identifiés

31Voici les deux premiers paragraphes de quelques bulletins météos apparus dans le quotidien « Süddeutsche Zeitung ». Le premier parle de l’évolution du temps probable en Europe et le second donne les prévisions pour l’Allemagne. Les adverbiaux soulignés sont identifiés par nos graphes et dictionnaires. Les adverbiaux marqués en gras ne sont pas reconnus ou il s’agit de séquences (adverbiales) appartenant à une construction qui n’est pas reconnue dans son ensemble (problème de la coordination). Les adverbes et les autres éléments en gras soulignés ne sont pas des adverbes de phrase.

Tief "Frank" verdrängt Hoch "Quitta" nach Osten. So tauchen in Mitteleuropa immer dichtere Wolken auf. Sie bringen zunächst im Westen Regen und Gewitter. Auch in West- und Nordeuropa zeigt sich das Wetter wechselhaft. Freundlicher ist es am Mittelmeer. Allerdings bilden sich vor allem von der Adria bis zur türkischen Riviera im Tagesverlauf Gewitter.
Von Westen ziehen Wolken mit Schauern und Gewittern heran. So fällt zunächst von der Kölner Bucht bis zum Saarland, später auch von Südniedersachsen bis zum Alpenvorland Regen.
Ein Tief über Südskandinavien sowie ein Tief über der Biskaya sorgen in Mitteleuropa für feuchte Luft mit Schauern und Gewittern. Auch auf der Iberischen Halbinsel und in Großbritannien ist es zum Teil wechselhaft. Am freundlichsten ist es zurzeit auf dem Balkan. Dort bringt ein Hoch Sonnenschein. Allerdings ist es mit Temperaturen von maximal 20 Grad kühl.
Hin und wieder scheint heute die Sonne, zeitweise überwiegen jedoch Wolken. Sie bringen örtlich kräftige Regenschauer, zum Teil entladen sich auch Gewitter. Die Werte steigen auf 18 bis 23 Grad.
Hoch "Rita" drängt Tief "Gerhard" nach Osten ab. So überwiegen heute nur von der Ostsee bis nach Österreich Wolken. Diese bringen dort noch etwas Regen. Sonst scheint häufig die Sonne. Rund um das westliche Mittelmeer zeigt sich das Wetter jedoch unfreundlich. Ein Tief über dem Süden Portugals bringt von Gibraltar bis zur Costa Brava viel Regen.
Im Nordosten und im Süden halten sich zuerst dichte Schauerwolken. Im Laufe des Tages werden diese aber weniger, und die Sonne kommt hervor. Sonst wechselt sich Sonne mit Wolken ab. 13 bis 18 Grad.
In weiten Teilen Mitteleuropas bestimmt zurzeit Hoch "Sandra" das Wetter. So ist es zwischen England und Polen sonnig und trocken. Ein Tief über Italien bringt dagegen vom Alpenraum bis Sizilien kräftige Regenschauer und Gewitter. Viel Sonnenschein gibt es auf der Iberischen Halbinsel, den Balearen und in der Türkei. Dort werden 25 bis 32 Grad erreicht.
Heute gibt es wieder viel Sonnenschein, und es bleibt fast überall trocken. Nur zwischen dem Breisgau und dem Bayerischen Wald gehen örtlich Regenschauer nieder. Vereinzelt entladen sich Gewitter.
Hoch "Sandra" sorgt in Mitteleuropa zurzeit für sonniges und warmes Wetter. Auch zwischen der Iberischen Halbinsel und Südengland gibt es viel Sonnenschein, nur vereinzelt entladen sich Gewitter. Von Süditalien über Griechenland und Bulgarien bis zur Ukraine erstreckt sich dagegen ein Wolkenband, örtlich gehen dort kräftige Regenschauer nieder.
Heute erwartet uns wieder ein herrlicher Frühlingstag mit viel Sonnenschein. Im Westen ziehen im Laufe des Tages Wolken heran. Im Süden bringen Quellwolken nachmittags und abends Gewitter.
Zahlreiche Wolken über Mitteleuropa bringen Regen. Nur für kurze Zeit kann sich auch mal die Sonne zeigen. Freundlicher zeigt sich das Wetter rund um das Mittelmeer. Nur vom Roussillon bis zur Toskana und an der nördlichen Adria ziehen zeitweise Schauer- und Gewitterwolken vorüber. Auch rund um das Schwarze Meer herrscht Schauerwetter.
Es überwiegen heute die Wolken, und zeitweise fällt Regen. Vor allem im Norden und Osten kann aber gelegentlich die Sonne hervorkommen. Im Süden bleibt der Himmel meist wolkenverhangen.

32Dans un corpus de 4 500 mots, locator.grf a identifié environ 800 adverbiaux, avec 30 identifications partielles. Le système ne pouvait pas lire 14 adverbiaux parce que leur structure n’a pas été décrite par automate (p. ex. an der Ostseite eines Hochs über Frankreich) (du côté est d’un anticyclone situé sur la France). Les identifications partielles sont liées aux problèmes de la coordination, du « scopus » des adverbes et au fait que nous avons seulement un codage rudimentaire des verbes et que les adjectifs ne sont pas codés du tout. Pour reconnaître les 14 adverbiaux non-identifiés, il faut entre autre intégrer dans les entrées de dictionnaires les classes d’objets comme Wetterwirksames Ereignis (WE), i.e. des phénomènes météo non-observables qui remplissent souvent le rôle d’agent dans les situations météorologiques. Ainsi on arrive à distinguer par exemple les anticyclones (Hochs) et les dépressions (Tiefs) des phénomènes directement observables : Unmittelbar wetterwirksames Ereignis (UWE).

33Ce corpus est loin d’être représentatif, même pour les textes météos en général. Nous avons cependant pu développer un nombre raisonnable d’automates, de dictionnaires et d’entrées de dictionnaires pour pouvoir dire que pour la description des adverbes (de phrase) dans d’autres domaines, on pourrait profiter de notre stratégie.

34Un dernier mot sur les compléments de nom (un sous-ensemble des séquences soulignées en gras). Ils expriment pour la plupart du temps le lieu ou la scène où se trouve le nom de tête qui les précède, p. ex.

das Tief über den Britischen Inseln
la dépression des Iles Britanniques

35Analyse :

Das Tief (liegt + befindet sich) über den Britischen Inseln
La dépression (est + se trouve + se situe + est située) sur les Iles Britanniques

36Avec des transformations intégrées dans les graphes on ouvre un peu plus la voie à l’analyse par automates et à la traduction automatique par automates. On pourrait exprimer les liens transformationnels entre les phrases simples qu’on vient de voir et les groupes nominaux :

das Tief über den Britischen Inseln das über den Britischen Inseln liegende Tief
la dépression (de + sur + située sur) les Iles Britanniques

37ainsi que le lien entre les deux groupes nominaux du français :

la dépression (située) sur les Iles Britanniques la dépression des Iles Britanniques

38qu’on trouve régulièrement dans les textes, plus souvent sous la forme N de N.

III. Perspectives

39Dès que les adverbes de phrase auront été localisés, on aura trouvé la grande majorité des insertions dont on voudrait se débarrasser provisoirement pour entamer l’analyse syntaxique de la phrase entière. Il reste à analyser la phrase simple avec son schéma d’arguments à l’aide d’un méta-automate. Avec les données intégrées dans la Definite Clause Grammar developpée pour les bulletins météos du Monde (Seelbach 1986), naturellement adaptées à l’allemand et représentées sous forme de méta-automates, nous avons les moyens de faire l’analyse syntaxique complète des phrases dans notre corpus.

40Pour conclure, nous allons aborder le problème des opérateurs accompagnés d’adverbes appropriés qui se prêtent également à être traités par automates ou grammaires locales.

41Prenons le passage d’un texte météo :

Der Wind weht von West. Dabei gibt es bei Schauern Böen bis 100 km/h.
Le vent soufflera du secteur ouest. Il y aura des rafales (allant) jusqu’à 100 km/h, avec des averses.

42L’adverbe von West est associé au verbe simple wehen, on pourrait dire aussi qu’il est le complément non-essentiel qui lui est propre ou spécifique. Nous proposons pour cette construction le terme opérateur avec adverbe approprié.

43Bei Schauern est un adverbe de phrase. La deuxième phrase s’analyse de la façon suivante :

Es gibt Böen bis 100 km/h. Gleichzeitig gehen Schauer nieder. Il y aura des rafales (allant) jusqu’à 100 km/h. En même temps il y aura des averses.

44Les adverbes appropriés forment donc avec leurs opérateurs une construction que l’on peut décrire assez naturellement sous forme d’automates et de sous-automates. Prenons l’exemple de l’opérateur simple souffler dans des constructions verbe-adverbe et regardons schématiquement la stratégie pour identifier ses adverbes appropriés :

Pattern Matching :
[N0<vent>] <souffler> de temps en temps + en rafales...

Automates :
[N0<vent>] <souffler> ((de modéré à + <E>) assez + (de plus en + <E>) plus + (de fort à + <E>) très + <E>) fort
Ex. : le vent souffle de modéré à assez fort

Automates avec sous-automates :
[N0<vent>] <souffler> ( : DIRECTION ( : FORCE + <E>) +
 : FORCE ( : DIRECTION + <E>))
 : FORCE ⇒ ((de modéré à + <E>) assez + (de plus en + <E>) plus + (de fort à + <E>) très + <E>) fort
 : DIRECTION ⇒ (de l’ (ouest + est) + du secteur (est + ouest) + du (secteur + <E>) (nord + sud) (-est + -ouest + <E>))
Ex.: le vent souffle du secteur nord-ouest de plus en plus fort.

45Un autre sous-automate (: REGION) permettrait de reconnaître les combinaisons d’adverbes comme dans

Le Mistral soufflera très fort dans la vallée du Rhone
Le vent d‘ouest souffle en rafales sur la côte Atlantique

46La suite verbe avec adverbe approprié est de son côté une construction appropriée à la classe d’objets des <vents>.

47Etant donné qu’en allemand il existe des opérateurs simples et composés, mais aussi des opérateur soudés (Komposita) verbaux, nominaux et adjectivaux et également des prédicats sous forme de verbes à particule séparable et naturellement comme en français des constructions verbes (ou autres opérateurs) avec adverbes appropriés, les automates et grammaires locales deviennent d’autant plus utiles et complexes.

48Regardons la phrase suivante et sa traduction en français :

Der Wind lebt böig auf
Le vent commence à souffler en rafales
[Der Wind lebt auf Le vent se lève]

49Böig est ici l’adverbe approprié au verbe à particule aufleben et forme avec celui-ci une construction verbe (à particule)-adverbe. L’aspect inchoatif exprimé par la particule auf doit être rendu par l’auxiliaire aspectuel commencer à (un verbe U de la table 1).

50Les constructions auront des étiquettes complexes :

böig aufleben commencer à souffler en rafales
Advsimpleprop Vpart Vauxinch à V Advcompprop

51Pour plus de détails concernant cet étiquetage et les constructions verbe-adverbe cf. Seelbach 2003 et 2005.

52Il faut traduire en bloc la construction prédicative de la langue source en une construction prédicative de la langue cible. On pourrait imaginer le processus de traduction de la façon suivante :

53Le méta-automate en langue source ayant identifié une de ses suites comme unité (de traduction), c’est-à-dire comme une construction, le transducteur produira le graphe correspondant en langue cible pour pouvoir générer ensuite la traduction de la construction et celle de la phrase entière. L’idée de la représentation de l’équivalence dans le processus de la traduction comme une correspondance entre deux graphes (rassemblant les formes synonymes) des deux langues concernées a été formulée pour la première fois par M. Gross 1994, p. 52, dans la revue Langages 116.

Bibliographie

Bibliographie

FUCHS M. (2002), Klassifizierung und Identifizierung adverbialer Mehrwortausdrücke – Kontrastive und computerlinguistische Aspekte, Mainz, Magisterarbeit.

GROSS M. (1986), Grammaire transformationnelle du français 3 – syntaxe de l’adverbe, Paris.

GROSS M. (1994), Dictionnaires électroniques et traduction automatique, Langages 116, p. 48-58.

MAUREL D. (1990), « Adverbes de date : Etude préliminaire à leur traitement automatique », in Linguisticae Investigationes XIV : 1, p. 31-63.

MAUREL D. (1996), Building Automaton on Schemata and Acceptability Tables, Ontario.

SEELBACH D. (1986), « Zum propositionalen und textuellen Wis-sen für das Verstehen französischer Wetterberichte », in LDV-Forum 4 : 1, p. 46-62.

SEELBACH D. (1991), « Zur Entwicklung von bilingualen Mehrwortlexika Frz.-Dtsch. : Stützverbkonstruktionen und adverbiale Ausdrücke », in Rieger/Schaeder (Hrsg.) : Lexikon und Lexikographie, Band 11 : Sprache und Computer, Hildesheim, p. 179-207.

SEELBACH D. (2003), « Separable Partikelverben und Verben mit typischen Adverbialen – Systematische Kontraste Deutsch-Französisch / Französisch-Deutsch », in Seewald-Heeg, U. et al (Hg.) : Sprachwissenschaft, Computerlinguistik, Neue Medien, Königswinter, p. 103-132, und in LDV Forum 18 : 1, 2, p. 103-132, [GLDV-Journal for Computational Linguistics and Language Technology].

SEELBACH D. (2005), « Zwei Klassen von prädikativen Konstruktionen in zweisprachigen (elektronischen) Lexika », in Rösel, P. (Hrsg.), English in Space and Time, Trier, p. 313-392.

SILBERZTEIN M. (1993), Dictionnaires électroniques et analyse automatique de textes, Le système INTEX, Paris.

Auteurs

Johannes Gutenberg Universität (Mainz, Allemagne)

Johannes Gutenberg Universität (Mainz, Allemagne)
Courriel : seelbach@uni-mainz.de.

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search