Version classiqueVersion mobile

Le verre du VIIIe au XVIe siècle en Europe occidentale

 | 
Inès Pactat
, 
Claudine Munier

Centre-Val de Loire

De nouvelles formes en verre à Orléans de la seconde moitié du XVe à la première moitié du XVIe siècle : regards croisés entre typologie et analyses

Magalie Guérit, Bernard Gratuze et Pascal Joyeux

Résumé

Résumé. Trois ensembles de verreries ont été récemment mis au jour à Orléans dans des contextes datés de la seconde moitié du XVe à la première moitié du XVIe siècle. En position de rejet, ce vaisselier se compose principalement de gobelets et de verres à boire à pied tronconique, mais aussi d’un probable plat, d’un flacon, d’une carafe et de deux flacons-gourdes. Ces lots contemporains sont l’occasion de réaliser des analyses, de les comparer et de déterminer leur provenance.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1 Présentation des contextes

Le mobilier étudié est exclusivement composé de dépôts secondaires, en rejet dans des comblements de fosses ou de latrines1. Un lot provient de latrines accolées au revers intérieur de la courtine de l’enceinte médiévale (place De Gaulle, F2050, Joyeux, Guillemard 2012). Un autre est issu d’une fosse-dépotoir en lien avec l’Hôtel-Dieu ou le cloître cathédral (place Sainte-Croix, F520, Joyeux 2012). Les deux autres proviennent respectivement d’une fosse (8-10 rue des Halles, F32, Serre 2010) et de latrines (ZAC des Halles – îlot B, F1-2, Méténier 2007) issues d’un quartier à vocation artisanale. Ces ensembles sont datés de la seconde moitié du XVe siècle ou de la première moitié du XVIe siècle2. Ces découvertes récentes et inédites sont l’occasion de mener des analyses par spectrométrie de masse à plasma avec prélèvement par ablation laser (LA-ICP-MS, Gratuze 2014) afin de connaître leur composition et de déterminer leur provenance (fig. 1). Quarante-six a...

Auteurs

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search