Version classiqueVersion mobile

Le verre du VIIIe au XVIe siècle en Europe occidentale

 | 
Inès Pactat
, 
Claudine Munier

Provence-Alpes Côte d'Azur

Nouvelles données sur le verre du XIVe siècle en Provence : le couvent royal des Dominicaines de Notre-Dame-de-Nazareth à Aix-en-Provence

Mathilde Patin

Résumé

Résumé. Trois campagnes de fouilles préventives préalables à la construction du Parking Mignet à Aix-en-Provence ont permis de mettre au jour le couvent royal des Dominicaines, construit et occupé entre 1292 et 1357/58. Les études des lots céramiques avaient déjà montré la richesse et le luxe de la vaisselle des moniales dont témoigne également la collection des verreries présentée ici. Outre une approche inédite contribuant à identifier les caractéristiques du verre en tant que marqueur social et à mettre en valeur l’ensemble de la vaisselle de table, cette recherche vient compléter les précédentes publications sur les verres provençaux du XIVe siècle.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le verre médiéval en Provence et à Aix : un état de la documentation

Dans la Provence des XIIIe-XIVe siècles, la présence d’une activité verrière attestée par les fouilles ou par les textes est mise en lumière en particulier grâce aux travaux de Danièle Foy (Foy 1988, 105-109, 114-117). Des verreries sont essentiellement localisées dans le bassin de Saint-Maximin (Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, Cadrix, Rougiers, Nans-les-Pins et l’atelier de Planier à Signes, plus au sud), dans le massif du Lubéron, et sont aussi recensées à Marseille (Lambert 1982/83 ; Foy 1986 ; Foy, Sennequier 1989, 391-400). Depuis la fin des années 80, aucun nouvel atelier ou indice de production verrière en Provence n’a été signalé dans les ouvrages ou articles parus sur les verres médiévaux du sud de la France (Mach 2004 ; Lagrue 2004 ; Foy, Bailly-Maitre 2014 ; Mach 2014).

Concernant les sites de consommation, la documentation disponible regroupe essentiellement le verre du castrum de Rougiers (Démians d’Archi...

Auteur

Laboratoire d’Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerranée (LA3M), Université d’Aix-Marseille, UMR 7298.

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search