Version classiqueVersion mobile

Le verre du VIIIe au XVIe siècle en Europe occidentale

 | 
Inès Pactat
, 
Claudine Munier

Provence-Alpes Côte d'Azur

Conditions de création et organisation des ateliers de verriers en Roussillon (1350-1650)

Denis Fontaine et Jordi Mach

Résumé

Résumé. Les diverses sources écrites médiévales et modernes disponibles renseignent sur les typologies d’implantation des ateliers de verriers installés entre la plaine du Roussillon et le massif des Albères. À mi-chemin entre officine urbaine et verrerie forestière, l’atelier villageois apparaît comme une spécificité roussillonnaise. Les quatre sites verriers analysés en détail révèlent aussi la place des différents acteurs impliqués dans la production de verre, du financement de l’atelier à l’écoulement des productions, en passant par le fonctionnement quotidien des fours.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1 État de la recherche sur l’artisanat verrier roussillonnais

1.1 Des synthèses récentes à mettre en perspective

L’érudit et archiviste B. Alart avait signalé, dès la fin du XIXe siècle, l’ancienneté et l’importance de l’activité verrière en Roussillon (Alart 1873). Ses travaux, régulièrement cités dans les ouvrages de synthèse, n’ont ensuite pas fait l’objet de réactualisation importante jusqu’au début de notre siècle. D. Fontaine observait alors la succession, sur un même site artisanal, entre fours de verriers et puits à glace (Fontaine 1999). En collaboration avec M. Camiade, intéressée par la place des verriers dans les communautés villageoises des Albères, il publiait une première synthèse sur l’artisanat verrier de l’époque moderne (Camiade, Fontaine 2006). Parallèlement, dans un cadre universitaire, J. Mach réalisait un état de la recherche pour la période médiévale, en reprenant et approfondissant les dépouillements d’archives de B. Alart (Mach 2004b). Insuffisamment connus d...

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search