Version classiqueVersion mobile

Le verre du VIIIe au XVIe siècle en Europe occidentale

 | 
Inès Pactat
, 
Claudine Munier

Provence-Alpes Côte d'Azur

La couleur dans la verrerie languedocienne à la charnière des XIIIe et XIVe siècles

Danièle Foy

Résumé

Résumé. La découverte d’un lot de verres à Montpellier, dans un contexte précisément daté à la charnière des XIIIe et XIVe siècles, permet d’aborder la question de l’utilisation de la couleur dans les productions médiévales du Midi de la France. Ce mobilier révèle des formes nouvelles, certaines réalisées entièrement en verre coloré, d’autres bicolores. D’autres découvertes languedociennes, mises en parallèle, confirment l’usage relativement important de la couleur bleue obtenue par des colorants importés. Les effets de couleurs indiquent également que les verriers méridionaux avaient connaissance des procédés décoratifs employés par les artisans des terres islamiques. L’artisanat verrier languedocien se distingue ainsi des autres fabrications méridionales dans lesquelles la couleur utilisée avec parcimonie est presque uniquement réservée aux décors appliqués.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le Languedoc est reconnu par l’archéologie et par les sources écrites comme une région abritant un artisanat verrier florissant durant le Moyen Âge. La fouille, à la fin des années 1960, de la Seube (Claret, Hérault) dans le Causse de l’Hortus, région calcaire située à une vingtaine de kilomètres au nord de Montpellier, a révélé les structures et une partie des productions d’un atelier actif dans la première moitié du XIVe siècle (Lambert 1972 ; Lambert 1982-83). D’autres verreries, installées dans les mêmes bois et à la même époque, sont documentées par les archives et les prospections conduites dès les années 1980 (Riols 1991 ; Riols 1992). Près d’une dizaine de sites producteurs de verre au Moyen Âge sont aujourd’hui recensés dans le Causse de l’Hortus (Commandré et al. 2016 ) (fig. 1). Les découvertes urbaines contribuent également à la connaissance des productions verrières languedociennes. Dans Montpellier, deux lots de verres médiévaux issus de contextes riches en céramique d...

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search