Version classiqueVersion mobile

Les encyclopédismes en France à l'ère des révolutions (1789-1850)

 | 
Vincent Bourdeau
, 
Jean-Luc Chappey
, 
Julien Vincent

Troisième partie. Pratiques et publics

Document iv

Curmer et les bibliothèques populaires : un savoir encyclopédique moral pour le peuple ?

Carole Christen

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

À la fin des années 1840, Curmer, publie un opuscule d’une centaine de pages consacré aux bibliothèques populaires1. Cette publication s’inscrit dans une série de réflexions et de projets sur ce thème qui paraissent dans la première décennie de la monarchie de Juillet2. Dans un contexte de prise de conscience de la question sociale et d’approche morale de la misère3, elles doivent prolonger les bienfaits de la loi Guizot du 28 juin 1833 sur l’instruction élémentaire en renforçant les acquis et en proposant aux nouveaux lecteurs des « bons livres ». Car l’instruction doit être accompagnée d’une éducation morale. Celle-ci doit être assurée par les bibliothèques populaires comme l’affirme d’emblée Curmer dans son étude. Il reste néanmoins lucide sur leurs limites et souligne la nécessité de les compléter par la mise en place d’une formation professionnelle et citoyenne continue :

Nous savons que l’instruction primaire a été mal appréciée, qu’on a attendu d’elle plus qu’elle n’avait prom...

Auteur

Carole Christen est maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’université de Lille, membre de l’Institut de recherches historiques du Septentrion (UMR 8529-IRHiS) et membre junior honoraire de l’Institut universitaire de France. Après avoir travaillé sur l’histoire sociale des Caisses d’épargne en France, et sur quelques figures de la philanthropie du premier xixe siècle comme Charles Dupin et le baron de Gérando, elle s’intéresse actuellement aux savoirs enseignés aux ouvriers adultes et à l’école du soir dans les deux premiers tiers du xixe siècle.

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search