Version classiqueVersion mobile

Les encyclopédismes en France à l'ère des révolutions (1789-1850)

 | 
Vincent Bourdeau
, 
Jean-Luc Chappey
, 
Julien Vincent

Deuxième partie. Arbres, tableaux et systèmes

6

Pierre-Sébastien Laurentie aux origines de l’Encyclopédie du xixe siècle : penser et réécrire les sciences catholiques

Émilie Berthereau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le journaliste légitimiste Pierre-Sébastien Laurentie (1793-1876) qualifie l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert d’anticatholique : « Notre conviction, à nous, c’est que le siècle ne sera grand que par l’acquisition ouverte de cette pensée chrétienne que l’Encyclopédie du siècle antérieur chassa de toutes les sciences »1. Un paradoxe affecte donc les catholiques et partisans néophytes des Bourbons les plus vindicatifs de la « génération de 1820 »2 : profondément hostiles à l’œuvre mère de l’encyclopédie car issue des Lumières, ils sont pourtant poussés par leur vision religieuse intégriste et intégrale du monde, à redéfinir et englober, justement sous la forme d’une encyclopédie, toutes les sciences. Ces dernières doivent à nouveau se parer des principes et codes de la « vieille France » que ces catholiques souhaitent voir revivre, régénérée sur les cendres de l’Empire.

En réaction avec ce qui s’apparente, selon leurs propres termes, à une parenthèse de vingt-cinq ans, ces royalist...

Auteur

Émilie Berthereau, chercheuse associée au CRHXIX, a effectué une thèse sous la direction de Michèle Riot-Sarcey intitulée Enjeux et paradoxes de la vieille France à travers l’itinéraire du journaliste Pierre-Sébastien Laurentie. Royalistes et catholiques à l’épreuve de la modernité (1814-1835) (Paris, Université Paris 8, 2015). Elle travaille à la compréhension de la modernité à travers le regard d’opposants journalistes, autrement dit en étudiant l’imbrication de la contre-révolution au processus révolutionnaire durant le xixe siècle.

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search