Version classiqueVersion mobile

Les encyclopédismes en France à l'ère des révolutions (1789-1850)

 | 
Vincent Bourdeau
, 
Jean-Luc Chappey
, 
Julien Vincent

Deuxième partie. Arbres, tableaux et systèmes

5

La crise des discours préliminaires. L’encyclopédisme à l’épreuve des sciences morales et politiques (1803-1832)1

Julien Vincent

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En créant, en 1795, la « classe des sciences morales et politiques » au sein de l’Institut national des sciences et des arts, les savants républicains firent de ces sciences un enjeu politique et philosophique majeur, en même temps qu’un cadre de classement quasi incontournable en Europe et en Amérique2. Divisée en six sections, elle permettait de représenter officiellement des sciences nouvelles comme « l’analyse des sensations et des idées », la « science sociale et législation » ou l’économie politique, à côté des sciences mieux établies qu’étaient l’histoire philosophique, la géographie et la morale. Or cette classe présentait un paradoxe en apparence insurmontable.

D’un côté, on pouvait y voir la « deuxième » au sein d’une liste hiérarchisée de trois classes, un simple cadre de classement pour des sciences jeunes et encore mal établies, qu’il convenait de situer en dessous de la « classe des sciences physiques et mathématiques », et au-dessus de la « classe de littérature et des...

Auteur

Julien Vincent est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre de l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (UMR 8066 CNRS/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/École normale supérieure Ulm). Ses recherches portent sur l’histoire des sciences morales et politiques et sur l’histoire environnementale ; son projet actuel porte sur l’économie politique de la terre au xixe siècle.

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search