Version classiqueVersion mobile

Les encyclopédismes en France à l'ère des révolutions (1789-1850)

 | 
Vincent Bourdeau
, 
Jean-Luc Chappey
, 
Julien Vincent

Première partie. Pour une histoire politique de l’encyclopédisme

Document ii

L’encyclopédisme en acte de Pierre Leroux : entre savoirs savants et savoirs d’atelier

Andrea Lanza

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pierre Leroux peut nous aider à saisir quelques aspects d’une dimension contradictoire du premier socialisme : l’attitude face aux savoirs ouvriers. Codirecteur d’un projet d’encyclopédie qui s’adresse à toutes les classes sociales (l’Encyclopédie nouvelle), promoteur d’un socialisme démocratique, sa trajectoire illustre la pluralité des conflits sociopolitiques de l’époque.

La première moitié du xixe siècle est un moment fondamental non seulement de la mise en forme d’une spécialisation des sciences, mais aussi d’une reconfiguration des savoirs directement liés à la production industrielle. L’équilibre entre, d’un côté, les technologies élaborées, perfectionnées et transmises à l’intérieur du monde des métiers, avec des formes spécifiques qui tiennent à l’enracinement spatial et moral dans les ateliers, et de l’autre les technologies liées aux écoles, universités et académies, avec leur langage et leur aspiration à la neutralité et à l’universalité, évolue, parfois lentement, parfoi...

Auteur

Andre Lanza, docteur en études politiques à l’EHESS de Paris, historien de la pensée politique, est Assistant Professor à l’université de Toronto. Il a consacré une partie importante de ses recherches au premier socialisme français et à son enracinement social dans le Paris de la première moitié du xxe siècle et actuels, avec une attention particulière pour la constellation de penseurs du politique liés aux intuitions de Claude Lefort.

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search