Version classiqueVersion mobile

Fantastique et événement

 | 
Florent Montaclair

Annexe 1 : quelques mots sur Iouri Lotman

Texte intégral

  • 1 I. Lotman, Structure du texte artistique, op.cit, p 335.

1Les termes d'événement et de topos que nous utiliserons dans cette étude doivent être pris dans le sens que leur a donné Iouri Lotman dans Structure du texte artistique1. "Comme élément inévitable de tout sujet, il y a :

  • 1° un champ sémantique partagé en deux sous-ensembles qui se complètent mutuellement ;

  • 2° une frontière entre ces deux sous-ensembles, qui dans des conditions ordinaires est impénétrable, cependant dans le cas donné (un texte à sujet parle toujours d'un cas donné) elle se trouve être pénétrable pour le héros actant ;

    • 2 I. Lotman, Str, op. cit. p 335.

    3° le héros actant"2.

2Selon Lotman, un texte littéraire se construit autour d'une opposition binaire, symbolisée par une frontière inviolable. Ce peut-être une distinction hommes/bêtes, morts/vivants, humains/démons. Il y a en théorie, impossibilité pour quiconque de passer d'un sous-ensemble à l'autre : ils sont tous deux hermétiquement clos et leurs limites sont inchangeables. Le monde romanesque est ainsi ordonné que rien ni personne ne devrait transgresser l'ordre établi, passer par exemple de pauvre à riche, d'hérétique à orthodoxe, de non cultivé à cultivé.

  • 3 A. Guedj, Topos et événement dans les romans de Marivaux, in Evénement et prose narrative I, Annale (...)

3On appelle "topos", le "lieu de l'action" (p 323), c'est à dire l'espace romanesque dans la mesure où il s'ordonne autour d'une dichotomie. Le topos se voudra donc classificateur, il permettra de constituer le monde en deux ensembles, définissant ainsi un "ordre et son agencement"3.

4"L'événement", c'est le franchissement de la frontière. Il est par définition révolutionnaire, dans le sens où il dérange l'organisation du monde. Il bouleverse la séparation en sous-ensembles distincts, remet en cause la hiérarchisation de l'espace romanesque en modifiant son agencement et rend perméable la séparation entre les deux sous-ensembles du texte. "L'événement dans le texte est le déplacement du personnage à travers la frontière du champ sémantique" (Str. p 326). Le "sujet" de l'oeuvre littéraire est alors défini par son "événement". Impossible en théorie, possible dans le cas présent, le franchissement de la frontière est donc lié à une image du monde qui donne la mesure de ce qui est événement. Pour prendre un exemple (emprunté à I. Lotman) disons que l'enrichissement de Rastignac et son entrée dans la société mondaine de Paris est l'événement du Père Goriot. En revanche, dans les romans de chevalerie qui n'enregistrent pas les changements de situation matérielle du héros (Str. p 329), seules les évolutions spirituelles sont remarquables. D'un côté, l'espace littéraire s'organise autour d'une séparation sociale du monde, de l'autre, autour d'une séparation morale... Chaque texte définit ses propres distinctions, ses propres sous-ensembles. Il n'y a événement qu'en relation avec le topos : le premier déroge aux règles posées par le second.

5Le terme de "héros" désignera dès lors l'individu qui franchira la frontière, celui qui passera d'un sous-ensemble à l'autre. Il faut distinguer parmi les personnages, ceux qui seront les garants du topos, qui, par leur présence rendront la séparation de l’espace romanesque opératoire... et ceux qui aboliront l'aspect inaltérable de la séparation : les dieux de L'Odyssée seront des "personnages immobiles" - ils seront les garants de la frontière et de l'ordre du monde - et Ulysse sera un "personnage mobile" - il défiera Poséidon et retournera sur son île. Il y a ainsi des actions qui confirment les codes constitutifs du topos et d'autres qui provoquent un dysfonctionnement de ces codes. Le propre du "héros actant" est d'être à l'origine des actions de transgression.

6Cependant, le franchissement de frontière effectué, le personnage mobile doit se fondre avec son nouvel espace. Il doit passer de mobile à immobile. "Donnons comme exemple le sujet du dieu incarné : le dieu acquiert une autre existence pour descendre du monde de la félicité dans le monde terrestre (il acquiert la liberté par rapport à son environnement), il vient au monde (passage de la frontière), devient un homme (un fils de l'homme), mais ne se fond pas avec les nouvelles circonstances (...) Dans le monde terrestre, il est une partie de l'autre monde. A cela est lié sa mort (passage de la frontière) et son ascension. Le personnage se fond avec l'environnement et l'action s'arrête" (Str. p 336). L'événement ne se définit pas seulement par le passage de la frontière, il faut encore que l'actant adopte les caractéristiques du sous-ensemble dans lequel il pénètre.

  • 4 C'est le but que s'est projeté la Société d'Analyse de la Topique des Oeuvres Romanesques en invent (...)

7Au regard de la théorie de I. Lotman, nous pouvons dire qu’il existe un "sujet" propre à chaque texte littéraire mais que le nombre des événements est relativement restreint : "une seule et même construction invariante de l'événement peut-être développée en une série de sujets à divers niveaux" (Str. p 327). Une liste exhaustive des topoi pourrait même être constituée4, prouvant que les séparations en sous-ensembles sont historiquement datables et qu'à chaque époque correspondent des positions types de la frontière.

Notes

1 I. Lotman, Structure du texte artistique, op.cit, p 335.

2 I. Lotman, Str, op. cit. p 335.

3 A. Guedj, Topos et événement dans les romans de Marivaux, in Evénement et prose narrative I, Annales de l'Université de Besançon, Les Belles lettres, 1991, p 10.

4 C'est le but que s'est projeté la Société d'Analyse de la Topique des Oeuvres Romanesques en inventoriant les topoi présents dans le roman français des origines à la Révolution.

© Presses universitaires de Franche-Comté, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search