Version classiqueVersion mobile

Problèmes théoriques et pratiques en biologie évolutionnaire

 | 
Thierry Martin

Les auteurs

Texte intégral

1 Jean Gayon est professeur à l’Université de Paris I, directeur de l’IHPST et membre senior de l’Institut Universitaire de France (1994 et 2010). Ses travaux portent sur l’histoire et la philosophie des sciences de la vie. Les travaux historiques ont porté sur les xixe et xxe siècles : biologie des populations et biométrie, théorie de l’évolution, génétique (Darwin et l’après-Darwin : une histoire de l’hypothèse de sélection naturelle, Kimé 1992, Cambridge UP 1998). Les travaux philosophiques ont porté : – sur des questions de philosophie de la biologie au sens moderne du terme (concept d’espèce, structure de la théorie de l’évolution, concept de sélection, de gène, de hasard, de fonction, organismes modèles, évolution culturelle, rapport entre évolution et économie, …) ; – sur des figures historiques exemplaires – savants, philosophes des sciences et philosophes tout court – de ce qu’on appelait jadis la « philosophie biologique » (Bernard, Nietzsche, Pearson, Canguilhem, Dagognet, Sober, Grene, etc.) ; – sur des questions éthico-politiques relatives aux sciences de la vie et de la santé : eugénisme, races humaines, conservation de la nature, amélioration humaine. Il est membre de l’Académie allemande des sciences (Leopoldina), de l’Académie internationale d’histoire des sciences, de l’Académie internationale de philosophie des sciences, et de l’Academia Europaea. jean.gayon@gmail.com

2 Isabelle Olivieri est professeure de génétique des populations à l’Université Montpellier 2, chercheure à l’Institut des Sciences de l’Evolution (UMR-CNRS 5554). Ses recherches, effectuées à l’Institut des Sciences de l’Evolution, portent sur la génétique, la démographie et l’évolution des populations et métapopulations de plantes et d’arthropodes, avec des applications à la gestion des populations menacées ou invasives. Ses domaines d’expertise sont la modélisation mathématique à partir de perspectives démographiques et évolutives, les interprétations évolutionnistes basées sur des phylogénies moléculaires, la biologie de la conservation et l’invasion de l’évolution, la vie historique de l’évolution, la coé-volution, la génétique des populations des analyses de données, les processus de spéciation. Médaille d’argent du CNRS, elle fut présidente de la Société européenne de biologie évolutionnaire et a reçu le Grand prix de la Société française d’Ecologie en 2012. isabelle.olivieri@univ-montp2.fr

Les commentateurs

3Jean-Sébastien Bolduc est un chercheur post-doctorant à l’IHPST (Paris 1) et au LBBE (Lyon 1). Il a été formé en toxicologie environnementale et en philosophie des sciences. Il travaille sur la notion d’instinct au xviiie siècle, sur les notions de « population », de « valeur sélective » et de « personnalité animale » à l’époque contemporaine et, plus généralement, sur les formes de raisonnement déployées dans les sciences biologiques actuelles. bolduc_js@yahoo.ca

4Marc Kirsch est ancien élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm et agrégé de philosophie. Il a préparé sa thèse de philosophie sous la direction du Pr. Anne Fagot-Largeault. Il est maître de conférences au Collège de France et responsable éditorial de la Lettre du Collège de France. marc.kirsch@college-de-france.fr

5Olivier Morin est post-doctorant au département de sciences cognitives de l’Université d’Europe Centrale à Budapest. Ses recherches portent sur le naturalisme en anthropologie et sur la transmission culturelle. Sa thèse de doctorat a été publiée aux éditions Odile Jacob sous le titre Comment les traditions naissent et meurent (2011). olivier@treizh.net

6Christian Sachse est maître d’enseignement et de recherche en épistémologie et histoire des sciences à l’université de Lausanne (UNIL) et à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Son domaine de recherche est la philosophie de la biologie ; il a récemment publié un ouvrage intitulé Philosophie de la biologie. Enjeux et perspectives (Lausanne : PPUR, 2011). christian.sachse@unil.ch

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search