Version classiqueVersion mobile

Géométrie pratique

 | 
Dominique Raynaud

Note sur les auteurs

Texte intégral

1 Jorge Alberto Galindo Diaz

2Graduated as an Architect in 1991 from Universidad del Valle, in Cali. Obtained PhD in 1966 from the Escuela Técnica Superior de Arquitectura de Barcelona. Since 2000, full professor of Construction History and Building Technology in Architecture at Universidad Nacional de Colombia. In 2008-2009, completed a Post-doctoral Fellowship at the Real Academia de España in Rome. Research has focused on the history and engineering of masonry arch bridge construction with particular regard to problems of technological transfer between Europe and South America. Selected publications : “The Construction of Suspension Bridges in Colombia during the Nineteenth Century”. In Proceedings of the 3rd International Congress on Construction History (Cottbus 2009), 635-640 ; Puentes de arco de ladrillo en la región del alto Cauca (Colombia) (Bogotá, 2008) ; “The Royal Academy of Mathematics in Barcelona and the crisis of the work – corporation tradition (1720-1793)”. In SVEC. Architecture, Cultural History, Autobiography (Oxford 2008), 45-55 ; “Brick arch bridges in the High Cauca Region of Colombia : a forgotten construction tradition”. In D’Ayala & Fodde, eds., Structural Analysis of Historical Construction (Bath 2008), 243-249.

3 Samuel Gessner

4Samuel Gessner est post-doctorant, membre du Centro Interuniversitário de História das Ciências e da Tecnologia (Universidade de Lisboa/Universidade Nova de Lisboa) à Lisbonne. Il étudie l’histoire des mathématiques en Europe du 15ème au 17ème siècle à travers des écrits sur les instruments mathématiques et l’examen des instruments historiques eux-mêmes. Il a récemment publié : “Geometricus et astronomicus faber’. Chr. Schissler aus Augsburg als Hersteller eines wenig bekannten großen Himmelsglobus (1575)”. In Jürgen Hamel, Michael Korey, éds. Weiter sehen. Beiträge zur Frühgeschichte des Fernrohrs und zur Wissenschaftsgeschichte Augsburgs. In Memoriam Inge Keil, Acta Historica Astronomiae, Beiträge zur Astronomiegeschichte, 45 (2012), 123-154 ; “The conception of a mathematical instrument and its distance from the material world : the ‘pantometra’ in Lisbon, 1638”. Studium : Tijdschrift voor Wetenschaps- en Universiteits-Geschiedenis | Revue d’Histoire des Sciences et des Universités, Issue : Networks and Institutions in the Circulation of Knowledge, 4 (4) (2011), 210-227.

5Eberhard Knobloch

6Le Dr. Eberhard Knobloch est professeur d’université émérite d’histoire des sciences et des techniques à l’Université Technique de Berlin, professeur à l’Académie des Sciences de Berlin et président de l’Académie Internationale d’Histoire des Sciences (Paris). Parmi ses recherches en cours, il faut compter l’édition des manuscrits scientifiques, techniques et médicaux de Gottfried W. Leibniz ; l’édition de la correspondance d’Alexandre de Humboldt et de Luigi Cremona ; la traduction allemande des écrits d’arpenteurs romains. Ses dernières publications sont : Galilei und Leibniz (Hanovre 2012) ; “Alexandre de Humboldt et le Marquis de Laplace”, Journal Électronique d’Histoire des Probabilités et de la Statistique 8 (2012), n.p. ; Iamblichos von Chalkis, Einführung des Nikomachos in die Arithmetik, übersetzt und kommentiert von E. Knobloch und O. Schönberger (Rahden 2012).

7 Dominique Raynaud

8Dominique Raynaud, architecte de formation, est maître de conférences habilité à diriger des recherches en sociologie et histoire des sciences. Il enseigne à l’Université Pierre-Mendès-France de Grenoble où il est membre de PLC (Philosophie, Langage, Cognition, Grenoble). Il est également chercheur associé au GEMASS (Groupe d’Etude des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne, CNRS UMR 8598 Paris). Parmi ses dernières publications : “Les débats sur les fondements de la perspective linéaire de Piero della Francesca à Egnatio Danti”, Early Science and Medicine 15 (2010) : 474-504 ; “Abū al-Wafā’ Latinus ? A Study of Method”, Historia Mathematica 39 (2012) : 34-83 ; Optics and the Rise of Perspective (Oxford, 2014) ; “Building the Stemma Codicum from Geometric Diagrams. A Treatise on Optics by Ibn al-Haytham as a Test Case”, Archive for History of Exact Sciences, 68 (2014) : 207-239 ; “Un fragment du De speculis comburentibus de Regiomontanus copié par Toscanelli et inséré dans les carnets de Leonardo”, Annals of Science, 72-3 (2015) : 306-336.

9 Joël Sakarovitch

10Joël Sakarovitch, architecte et mathématicien de formation, était professeur d’histoire des sciences à l’Université Paris Descartes (Paris 5), professeur d’histoire de la construction à l’École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais, et directeur du laboratoire de recherche GSA (Géométrie, Structure, Architecture). Parmi ses publications : “The teaching of Stereotomy in Engineering Schools in France in the XVIIIth and XIXth centuries : An Application of Geometry, an ‘Applied Geometry’ or a Construction Technique ?” P. Radelet-de Grave et E. Benvenuto, eds., Between Mechanics and Architecture (Basel, 1995), 204-218 ; Épures d’architecture. De la coupe des pierres à la géométrie descriptive, XVIe-XIXe siècle (Basel, 1998) ; “Stereotomy, a multifaceted technique”, S. Huerta, ed., Proceedings of the First International Congress on Construction History (Madrid 2003), 69-79 ; “Gaspard Monge : Géométrie descriptive”, I. Grattan-Guinness, ed., Landmark Writings in Western Mathematics, 1640-1940 (Amsterdam, 2005), 225-241. Joël Sakarovitch a récemment coédité Philippe de La Hire 1640-1718. Entre architecture et sciences (Paris, Picard, 2013).

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search