Version classiqueVersion mobile

Les prairies : biodiversité et services systémiques

 | 
Leslie Mauchamp
, 
François Gillet
, 
Arnaud Mouly
, 
et al.

VI. Glossaire

Texte intégral

1 Abiotique : Qui concerne les conditions physico-chimiques agissant sur les êtres vivants présents dans un milieu.

2 Activités agropastorales : Activités humaines liées à la gestion agricole et à l’élevage (pastoralisme).

3 Afforestation : Plantation d’arbres ayant pour but d’établir un état boisé sur une surface longtemps restée dépourvue d’arbre.

4 Agro-écosystème : Écosystème modifié et entretenu par les activités agricoles afin d’en tirer profit grâce à une production de biomasse végétale.

5 Albédo : Fraction de l’énergie solaire qui est réfléchie du sol ou de l’atmosphère vers l’espace. Sa valeur est comprise entre 0 et 1. Plus une surface est réfléchissante, plus son albédo est élevé.

6 Aménités : Aspects agréables de l’environnement ou de l’entourage social, qui ne sont ni appropriables, ni quantifiables en termes de valeur monétaire. L’aménité, comme la santé, tend à être considérée comme un bien commun et un droit pour tous, à restaurer ou préserver pour les générations futures.

7 Anthropique : Qui résulte des activités humaines.

8 Attracteur : Dans l’étude des systèmes dynamiques, un attracteur est un état vers lequel un système évolue de façon irréversible en l’absence de perturbations.

9 Autotrophe : Organisme capable de produire la matière organique de façon autonome.

10 Biocénose : Ensemble des organismes vivants dans un même écosystème.

11 Biosphère : Ensemble des êtres vivants occupant tous les milieux sur Terre.

12 Biotique : Qui concerne les interactions entre les organismes vivants dans un milieu donné.

13Communauté : Assemblage d’organismes de différentes espèces appartenant à un même groupe taxonomique et un même niveau trophique et réunis dans un milieu donné.

14 Composés récalcitrants : Fraction de la matière organique des sols résistante à la décomposition.

15 Conditions géomorphologiques : Conditions environnementales liées aux formes du relief et à la topographie.

16 Cycle biogéochimique : Transfert des éléments chimiques (carbone, azote, phosphore, oxygène, etc.) dans les différents compartiments terrestres (géosphère, atmosphère, hydrosphère, biosphère).

17 Défoliation : Suppression de matériel végétal par consommation par des organismes herbivores ou par coupe mécanique (fauche).

18 Diversité fonctionnelle : Mesure de la biodiversité d’une communauté d’organismes basée sur sa capacité à s’adapter aux variations des conditions environnementales en réalisant diverses fonctions dans l’écosystème.

19 Diversité phylogénétique : Mesure de la biodiversité d’une communauté d’organismes basée sur le degré de parenté entre les espèces lié à leur histoire évolutive.

20 Écobuage : Pratique agricole ancestrale consistant à défricher en brûlant la végétation et en répandre les cendres sur le sol en vue d’une mise en culture temporaire.

21 Écosystème : Ensemble des organismes vivants, de leur environnement et des interactions qui les unissent dans un milieu donné.

22 Édaphique : Relatif aux rapports entre les êtres vivants et les sols.

23 Endémique : Désigne une espèce dont la répartition géographique est restreinte à une région très limitée.

24 Entomofaune : Ensemble des communautés d’insectes.

25 Facilitation : Interaction biotique qui s’exerce entre deux espèces, la présence de l’une aidant à l’établissement et/ou au développement de l’autre.

26 Grain : Échelle d’hétérogénéité des habitats dans un paysage.

27 Hétérotrophe : Organisme se procurant de la matière organique en la prélevant sur d’autres organismes, vivants ou morts.

28 Interactions biotiques : Interactions entre organismes (prédation, compétition, symbiose, etc.).

29 Intrant : Toute substance d’origine extérieure apportée aux prairies ou aux cultures (engrais, amendements, produits phytosanitaires, semences, etc.), ou utilisée comme complément à l’alimentation du bétail (concentrés, sel, etc.).

30Mésocosme : Dispositif expérimental confiné permettant d’étudier la réponse d’organismes (isolés ou en assemblages) à des conditions environnementales contrôlées.

31 Méthanogenèse : Processus anaérobie de décomposition de la matière organique dans les sols asphyxiants et le système digestif des ruminants provoquant la production de méthane et dû à l’activité de microorganismes méthanogènes (archées).

32 Niche écologique : L’ensemble des conditions environnementales nécessaires à la survie, à la croissance et à la reproduction d’un organisme ou d’une espèce (ressources et facteurs physico-chimiques).

33 Oligotrophe : Milieu (sol ou eau) pauvre en nutriments (azote, phosphore).

34 Organoleptique : Capable de déclencher des réactions sensorielles humaines (saveur, odeur).

35 Ourlet : Formation herbacée se développant dans les lisières ou les clairières forestières.

36 Paysage : Portion de l’espace géographique.

37 Pelouse maigre : Formation herbacée peu productive, en raison de stress hydrique ou minéral.

38 Phénologie : Cycle d’événements périodiques (annuels le plus souvent) dans le monde vivant, déterminé surtout par les variations saisonnières du climat.

39 Plasticité phénotypique : Capacité d’un organisme à exprimer différents phénotypes (forme, taille, comportement) à partir d’un génotype (patrimoine génétique) donné selon les conditions environnementales. La plasticité phénotypique favorise l’adaptation des organismes aux variations des conditions écologiques dans l’espace et dans le temps.

40 Pollinisation entomophile : Transport du pollen par les insectes d’une fleur à l’autre, assurant la reproduction sexuée des plantes.

41 Polymorphisme génétique : Variation des gènes au sein d’une population, liée aux mutations géniques. Le polymorphisme génétique favorise l’adaptation des populations aux variations des conditions écologiques dans l’espace et dans le temps.

42 Prairie grasse : Formation herbacée très productive, en raison de conditions édaphiques* favorables et, généralement, d’une fertilisation importante et régulière.

43 Prairie permanente : Prairie fauchée et/ou pâturée, non labourée ni semée depuis plusieurs années, dont la composition est donc essentiellement d’origine naturelle.

44 Puits de carbone : Ecosystème capable de stocker le dioxyde de carbone issu de l’atmosphère (les entrées de dioxyde de carbone sont supérieures aux émissions).

45 Redondance fonctionnelle : Existence de plusieurs espèces occupant une fonction équivalente dans une communauté et pouvant donc se remplacer afin d’assurer la résilience de l’écosystème.

46Reproduction clonale : Reproduction végétative par clonage, indépendante de la reproduction sexuée par graines. La reproduction clonale joue un rôle important dans les prairies, surtout quand la floraison est inhibée par des perturbations fréquentes.

47 Réseau trophique : Ensemble de chaînes alimentaires reliées entre elles au sein d’un écosystème et par lesquelles l’énergie et la matière circulent.

48 Résilience : Capacité d’adaptation d’un système lui permettant de retrouver un fonctionnement et un développement normal après avoir subi une perturbation importante, en évitant de basculer vers un état défavorable.

49 Rhizosphère : Région du sol directement formée et influencée par les racines des plantes et les micro-organismes associés.

50 Rudérale : Espèce végétale qui colonise les espaces ouverts, perturbés ou instables, mais fertiles.

51 Source de carbone : Ecosystème qui émet plus de dioxyde de carbone qu’il n’en capte.

52 Terroir : Portion d’espace homogène dans son contexte climatique et pédologique, ainsi que dans son mode de production agricole.

© Presses universitaires de Franche-Comté, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search