Version classiqueVersion mobile

Le tribut des temps troubles

 | 
Amandine Thiry

Table des figures et tableaux

Texte intégral

Tableau n° 1

Dossiers retenus et nombre d’enregistrements créés dans la base de données............................................................................................. 18

Tableau n° 2

Types de dossiers non repris dans la base de données.......................... 20

Tableau n° 3

Évolution du taux d’homicides (par 100 000 habitants) des arrondissements administratifs de Mons et de Soignies (1936-1944)........................................................................................... 34

Tableau n° 4

La contribution des arrondissements judiciaires aux actions de résistance armée (1940-1944)............................................................... 36

Tableau n° 5

La contribution des arrondissements judiciaires de Mons et Bruxelles aux attentats contre les personnes (1940-1944).................... 37

Tableau n° 6

Répartition des victimes de 1943 selon leur catégorie. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944)........................................................ 46

Tableau n° 7

Nombre de victimes exécutées par la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons entre le 28 août et le 10 septembre 1944............................................................................. 60

Tableau n° 8

Les 12 communes de l’arrondissement judiciaire de Mons présentant un indice d’homicide plus élevé que 1................................. 69

Tableau n° 9

Répartition en fonction du nombre d’« individus en fuite » au moment de l’arrivée sur les lieux des forces de police ou de gendarmerie. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944) (N=116)................................................................................................ 75

Tableau n° 10

Répartition en fonction du moyen de l’homicide. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944) (N=194)........................................ 75

Tableau n° 11

Répartition de 180 enregistrements caractérisés par un homicide par balle, selon le type d’arme à feu utilisée........................................ 76

Tableau n° 12

Répartition selon le moyen de locomotion, pour les enregistrements où il a pu être identifié (N=75)................................... 77

Tableau n° 13

Provenance des avis reçus par la gendarmerie concernant les homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons entre avril 1943 et novembre 1944........................ 96

Tableau n° 14

Répartition en fonction des moyens de locomotion utilisés par la gendarmerie pour se rendre sur les lieux du crime (N=127)............. 100

Tableau n° 15

Préventions retenues à l’égard des inculpés dans 77 projets de réquisitoire du procureur du Roi validés par le procureur général. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons entre avril 1943 et novembre 1944...................... 119

Tableau n° 16

Répartition des affaires dont les auteurs ont été identifiés selon la dernière orientation notifiée par le procureur du Roi au procureur général. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944)..... 135

Tableau n° 17

Répartition des affaires dont les auteurs n’ont pas été identifiés selon la dernière orientation notifiée par le procureur du Roi au procureur général............................................................................... 137

Tableau n° 18

Répartition par sexe de 209 victimes d’homicide commis par la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons selon leur genre.................................................................................................... 154

Tableau n° 19

Comparaison des victimes masculines et féminines en fonction de l’âge moyen, minimum et maximum au moment des faits.................... 158

Tableau n° 20

Répartition des victimes masculines par catégories socio-professionnelles. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944)..... 159

Tableau n° 21

Répartition des victimes féminines par catégories socio-professionnelles. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944)..... 160

Tableau n° 22

Répartition des victimes d’homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943- novembre 1944) par catégories........................................................... 161

Tableau n° 23

Répartition des victimes identifiées comme ayant été membres d’un mouvement de collaboration, du parti rexiste ou du VNV, ainsi que d’organismes massivement intégrés par les partisans de l’Ordre nouveau.................................................................................. 162

Tableau n° 24

Répartition des suspects de sexe masculin par catégories socio-professionnelles. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944).... 175

Tableau n° 25

Taux de participation, par mouvements, des résistants du Hainaut, aux différents types de Résistance armée (en %). Focus sur les PA, l’AS, le Groupe G, les MP et le MNB................................................. 178

Figure n° 1

Les homicides en Belgique, 1900-1990 (valeurs absolues).................. 25

Figure n° 2

Les 10 cantons de l’arrondissement judiciaire de Mons....................... 30

Figure n° 3

Évolution mensuelle du nombre de victimes en valeurs absolues. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement de Mons (avril 1943-novembre 1944)....................................................... 42

Figure n° 4

Relation entre les homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons et les arrestations dans la province du Hainaut (janvier 1943-septembre 1944)........................... 49

Figure n° 5

Évolution du nombre de victimes par semaine du lundi 8 mai au dimanche 15 octobre 1944. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons............................................ 51

Figure n° 6

Répartition des victimes par catégories entre juin et novembre 1944. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944) (N=182)................................................................................................. 55

Figure n° 7

Disparité des homicides en valeur absolue : les 20 communes de l’arrondissement judiciaire de Mons constituant le lieu de l’homicide de plus de trois victimes (homicides attribués à la « résistance » entre avril 1943 et novembre 1944)............................... 66

Figure n° 8

Les limites du Grand-Borinage telles qu’établies par Yernaux en 1935 (zone colorée).......................................................................... 67

Figure n° 9

Disparité des homicides en valeur relative : les 12 communes de l’arrondissement judiciaire de Mons présentant un indice plus élevé que 1............................................................................................. 70

Figure n° 10

Répartition par tranche horaire. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944) (N=144)................................................... 73

Figure n° 11

Répartition des enregistrements pour lesquels l’écart approximatif entre l’heure des faits et l’heure de l’avis a pu être calculé. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944) (N=110).................... 97

Figure n° 12

Première orientation des affaires signalée par les dossiers relatifs aux rapports adressés au procureur général au sujet d’affaires d’assassinat. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944) (N=211)............................................................................................... 102

Figure n° 13

Répartition par tranches d’âge de 129 victimes sur 209 au moment de leur décès. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944).... 156

Figure n° 14

Répartition des victimes par tranches d’âge selon le sexe (en ‰). Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944)................................ 157

Figure n° 15

Répartition de 196 suspects masculins sur 291 par tranches d’âge au moment de leur (premier) homicide – valeurs absolues. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944)................................ 173

Figure n° 16

Répartition de 196 suspects masculins sur 292 par tranches d’âge au moment de leur (premier) homicide – valeurs relatives (‰). Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944)................................ 174

Figure n° 17

Appartenance aux mouvements de résistance de 137 suspects sur les 295 identifiés. Homicides attribués à la « résistance » dans l’arrondissement judiciaire de Mons (avril 1943-novembre 1944).... 177

© Presses universitaires de Louvain, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search