Version classiqueVersion mobile

Le tribut des temps troubles

 | 
Amandine Thiry

Remerciements

Texte intégral

1Cet ouvrage est une version légèrement remaniée du mémoire de maîtrise en histoire que j’ai défendu en août 2013. Je tiens à remercier ceux et celles qui m’ont soutenue et aidée durant cette recherche et qui ont permis de la valoriser par cette publication.

2Ma reconnaissance va en premier lieu au tandem constitué par mon promoteur et mon co-promoteur, Xavier Rousseaux et Jonas Campion (UCL). Par leur disponibilité, leur enthousiasme et leur souci de m’orienter le plus précisément possible, ils m’ont donné l’envie de me dépasser. La qualité de leur suivi n’a pas seulement permis de mener à bien ma recherche dans les délais... Ce livre est aussi un peu leur livre car ils m’ont incitée à saisir chaque opportunité de valoriser ce travail de recherche. Pour leur confiance et la patience dont ils n’ont cessé de rivaliser, je les remercie du fond du cœur.

3Avec toute la générosité qui le caractérise, Antoon Vrints (UGent) n’a pas hésité à se plonger dans la lecture du manuscrit. Ses suggestions et son regard distancié sur mon travail ont largement nourri ma réflexion ; qu’il en soit chaleureusement remercié. Je tiens également à remercier Emmanuel Debruyne (UCL), second lecteur et membre du jury de mon mémoire, pour les remarques et les encouragements formulés lors de ma défense. Grâce à lui, de précieuses corrections ont pu être apportées à la version originale.

4D’autres chercheurs ont eu une influence déterminante en amont, au moment de choisir mon sujet de mémoire : Bruno De Wever (UGent) et Fabrice Maerten (CEGES) étaient de ceux-là. Aurore François (UCL) m’a permis par ses conseils de développer une base de données Access adaptée à ma problématique. J’ai également une dette de reconnaissance envers les archivistes et le personnel des Archives de l’État (Mons, Louvain et Hasselt) qui ont mis toutes leurs compétences au service de ma recherche.

5L’équipe de la collection « Histoire, Justice, Sociétés » n’est pas en reste. Quantité de scories sont apparues sous les regards aiguisés de Jonas Campion et d’Aude Musin, qui ont consacré du temps à les traquer. Le travail de mise en page est le fait de Magali Dupont, dont le professionnalisme et le dévouement manqueront beaucoup au CHDJ.

6Merci enfin aux « chevilles ouvrières de l’ombre » : mes parents et Cécile Picard pour leurs scrupuleuses relectures de mon mémoire, Amandine Dumont et Jan Julia Zurné pour les nombreuses suggestions et informations échangées, mes deux sœurs Mathilde et Camille… ainsi qu’à toute l’équipe du CHDJ.

7Je dédie ce livre à mes quatre grands-parents (†André Thiry, Solange Marchal, †Hubert Gilot & Gerarda Vandenhoute), qui ont éveillé chacun à leur façon ma curiosité de l’histoire et déterminé une bonne partie de mon itinéraire personnel.

© Presses universitaires de Louvain, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search