Version classiqueVersion mobile

Jugements derniers

 | 
Jérôme De Brouwer
, 
Xavier Rousseaux

Première partie. Neuf jugements derniers

La gourmandise, un péché… capital (1815-1816)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le soir du 15 juillet 1815, une légère brise souffle sur le village de Rumst, au confluent de la Dyle et de la Nèthe. Elle répand une délicieuse odeur de gaufres chaudes qui ramène, pour la troisième fois de la journée, Michel Selleslagh chez Marie Anne Bal. La dernière se promet Selleslagh. C’est que, pour un gourmand comme lui, la tentation est forte… Mais le voilà qui hésite. Il a payé les deux premières gaufres avec une pièce d’un franc. Et il n’a que ça en poche. Des pièces d’un franc, toutes neuves. La femme pourrait finir par devenir soupçonneuse. Allez non, juste une dernière fois.

Tandis que Selleslagh sort sa bourse pour la payer, Marie Anne le dévisage avec une curiosité empreinte de méfiance. C’est un assez bel homme, la vingtaine. Il doit être étranger à Rumst, car Marie Anne, native de la commune, ne l’a jamais vu ; du moins pas avant ce début de soirée. Sans doute vient-il pour la kermesse qui débute le lendemain. Le plus discrètement possible, elle tente d’apercevoir ...

© Presses universitaires de Louvain, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search