Version classiqueVersion mobile

Jugements derniers

 | 
Jérôme De Brouwer
, 
Xavier Rousseaux

Première partie. Neuf jugements derniers

Il faut que jeunesse se passe (1512-1514)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Bruxelles, août 1514

Le procureur général est d’accord avec les conseillers. Tout est clair. Avant de prononcer sa sentence, il regarde un peu plus attentivement le paysan agenouillé devant lui, tête nue. L’homme transpire.

***

Il respire difficilement. Sa nuque est raide. Il n’ose pas relever la tête pour regarder le procureur. Ses genoux sont douloureux, posés depuis midi sur le sol carrelé de la salle de justice du Conseil de Brabant. Il vient de passer deux semaines en prison. Il est fatigué. Son corps lui fait mal et cette angoisse devient insupportable. Son affaire a dû être repoussée sous huitaine. Du côté de la partie adverse, personne ne s’était présenté à l’audience. Heureusement, le procureur général n’a pas requis d’information supplémentaire sur son affaire. Il aurait pu rester des mois en prison, à attendre que l’on statue sur son sort.

Suivant l’usage, les portes de la salle sont ouvertes. Guillaume entend les bruits animés de la rue du Parchemin. Ces bruits envahissan...

© Presses universitaires de Louvain, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search