Version classiqueVersion mobile

Organiser, innover, agir

 | 
Jonas Campion

Troisième partie. Agir. Au quotidien, face aux crises

Reconstructions et interprétations des agissements proactifs de brigades d’intervention

Une zone de police bruxelloise en 2011 et 2012

Chaim Demarée

Résumé

Cette contribution interroge, notamment à partir d’une brève réflexion historique, la problématique de la politique policière et de ses « réformes », pour en comprendre l’impact sur le policing quotidien. Grâce à des résultats empiriques récoltés lors d’une démarche d’observation, l’auteur relève les difficultés persistantes dans la mise en œuvre des intentions issues de la politique policière et de ses « réformes ». L’analyse se concentre sur les pratiques proactives des policiers de trois brigades d’intervention d’un commissariat de police situé dans un quartier métropolitain au très faible statut socio-économique et caractérisé par une grande diversité ethnique. Contrairement à la police réactive, largement « enregistrée » et issue de la demande du citoyen ou des autorités, la proactivité se définit par sa dimension de « boîte noire », où joue au premier plan la discrétion et l’autonomie des patrouilleurs. L’analyse empirique des actions proactives des policiers permet d’examiner la façon dont les patrouilleurs de terrain construisent, de manière spontanée, la fonction et le rôle de la police. Les significations, les visions, les représentations, les priorités et les routines professionnelles qu’on y observe, notamment dans les interactions avec la population, sont significatifs pour définir ce « véritable » rôle policier. Cette contribution propose donc de décrire et d’évaluer l’action proactive des patrouilleurs de terrain, pour réfléchir à l’impact véritable des réformes des polices, telles que l’instauration du Community Oriented Policing (police orientée vers la communauté), sur celle-ci.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Introduction

Dans un premier temps, cette étude interroge par le biais d’une brève réflexion historienne la politique policière et son impact sur les pratiques concrètes du policing. La contribution se concentre ensuite sur les résultats empiriques obtenus par l’observation des agissements (proactifs) de policiers de terrain issus de trois brigades d’intervention d’un commissariat de police urbain situé dans un quartier bruxellois caractérisé par un faible statut socio-économique et une forte diversité ethnique1. Il a été constaté que les routines policières proactives (dominantes) s’inscrivent dans la mise en place d’une stratégie de policing dans laquelle on perçoit un rôle policier strictement défini et réducteur : un « style policier » ancré dans une logique de crime-fighting, caractérisé par des actions de recherche, et qui pourrait être négocié, convenu, programmé par des manipulations subtiles du travail policier réactif. Cette stratégie de policing proactive dominante se ...

Auteur

(CriS, VUB)
Est chercheur au département de criminologie de la Vrije Universiteit Brussel où il a mené différentes recherches, basées sur l’observation, consacrées à la police et au policing contemporains, notamment dans les grandes villes. Il concentre ses travaux sur la culture professionnelle, les pratiques policières, les images et discours, et les interactions des policiers avec le public.

© Presses universitaires de Louvain, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search