Version classiqueVersion mobile

Organiser, innover, agir

 | 
Jonas Campion

Première partie. Organiser. Modèles, structures et territoires

La police de proximité en Belgique

Quelques résistances et enjeux autour de son implémentation

Vincent Francis

Résumé

La promotion en Belgique d’une police de proximité a été officialisée dans le cadre de la grande réforme des polices de 1998. Ce modèle de police et sa construction procèdent en réalité d’un long processus entamé dès le début des années 1990 sur fond de crises sociales et politiques alimentées par des préoccupations sécuritaires aux conséquences désastreuses pour l’appareil policier belge. L’article propose d’abord de rendre compte de la genèse de ce policing pour, ensuite, faire état des résistances à mettre à l’actif des différents acteurs directement ou indirectement impliqués dans sa mise en application.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La loi du 7 décembre 19981 organisant une refonte complète du paysage policier belge promeut le modèle d’une police de proximité, ce que l’on appellera ultérieurement le Community Oriented Policing (COP). Son intégration au sein de l’appareil policier réformé peine toujours à donner satisfaction. Sa difficile mise en application a fait et fait encore l’objet de nombreuses critiques formulées tant par le monde policier que par le monde académique.

Nous proposons dans le présent article de rendre compte, après une brève mise en perspective de la genèse du COP en Belgique, de quelques résistances d’acteurs directement impliqués dans son implémentation. Ces constats nous amèneront à pointer, en guise de conclusion, deux enjeux fondamentaux pour la police d’aujourd’hui, l’un se rapportant à la définition et délimitation de ses missions, l’autre au recueil d’informations utiles pour mener à bien ses missions.

1. Le COP en Belgique : quelques moments-clés

C’est dans un contexte de crise de ...

Auteur

(GEPS, UCL)
Est docteur en criminologie. Il est chargé de cours invité à l’Université catholique de Louvain et membre du Groupe d’Études sur les Politiques de Sécurité (GEPS-UCL). Il enseigne également dans le cadre du Certificat interuniversitaire en gestion des politiques de sécurité urbaine dont il est le coordinateur scientifique. Ses recherches portent sur les dispositifs de sécurité en général et sur les nouvelles technologies de la sécurité en particulier. Il a notamment publié : « Vidéosurveillance, régulation et résistances. Le cas de la Société Nationale des Chemins de fer Belge », in Manuel Boucher, Virginie Malochet (éd.), Regards croisés sur la régulation sociale des désordres, Paris, L’Harmattan, 2012, p. 183- 194 ; « The Sirens of Malaga. Impact of the CCTV system of the Belgian National Railway Company on the police judicial conducts », in Cahiers politiestudies/Journal of Police Studies, vol. 20, n° 3, 2011, p. 95-106 et avec Christian De Valkeneer, Manuel de sociologies policières, Bruxelles, Larcier, 2007.

© Presses universitaires de Louvain, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search