Version classiqueVersion mobile

Voleurs ou révoltés ?

 | 
Carole Ledent

Deuxième partie. Brigands ou rebelles ?

Brigands ou rebelles ?

Texte intégral

1Lorsque l’on tourne la première page d’un procès judiciaire, des informations d’ordres différents sont perceptibles. Le premier contact est matériel. Les sources se présentent d’une certaine manière, sont classées dans un certain ordre, sont le fruit d’auteurs différents. À travers elles, la procédure judiciaire se dévoile. Nous avons rencontré ses magistrats, ses condamnés, ses témoins dans le cadre du procès. Mais à la base de la procédure judiciaire, se trouvent des faits, des coupables, des complices et des victimes qui bien avant l’entrée en justice de l’affaire se sont rencontrés et côtoyés. Des coupables et des victimes qui ont une histoire. Ainsi, au-delà de ces quelques personnes c’est toute une société qui se fait jour, une société qu’il est primordial que nous rencontrions plus avant. Le paysage judiciaire que nous avons présenté doit se profiler dans un contexte historique plus large. Les mesures prises contre le brigandage, nous l’avons vu, sont le fruit d’un état endémique du phénomène qui, sous le Directoire, vit son apogée. Nous avons également parlé de la révolte de l’an VII, nouvelle pierre d’achoppement rencontrée par le gouvernement français dans nos contrées. Et derrière ces événements se cachent des enjeux profonds.

2Trois chapitres constitueront cette partie. Pour poser les enjeux de notre analyse, une présentation contextuelle de l’époque vécue par tous nos acteurs est nécessaire. À partir de celle-ci naîtra une problématique, qui guidera notre analyse et lui donnera un sens : nos hommes sont-ils des brigands ou des rebelles ? C’est dans cette optique que sera abordé le profil sociologique de nos prévenus, lors d’un second point. Les éléments familiaux, géographiques et professionnels seront utilisés pour répondre à notre question. Dans un dernier chapitre, nous traiterons des faits et de la bande en soi. La définition de la bande, le choix des victimes, le mode opératoire, les motifs d’appartenance au groupe et la problématique des instigateurs permettront d’éclairer la dialectique brigand/rebelle.

3Ainsi, après avoir consacré une première partie aux prévenus, nous étudierons les hommes et les « brigands » ou « rebelles »…

© Presses universitaires de Louvain, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search